Deschaillons-sur-Saint-Laurent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Deschaillons-sur-Saint-Laurent
Le phare
Le phare
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Centre-du-Québec
Comté ou équivalent Bécancour
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Christian Baril
2009 -
Constitution 23 mai 1990
Démographie
Gentilé Deschaillonnais, aise
Population 954 hab. (2014)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 33′ 17″ N 72° 06′ 45″ O / 46.554611, -72.11241246° 33′ 17″ Nord 72° 06′ 45″ Ouest / 46.554611, -72.112412  
Superficie 3 770 ha = 37,70 km2
Divers
Code géographique 38070
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Centre-du-Québec

Voir sur la carte administrative du Centre-du-Québec
City locator 14.svg
Deschaillons-sur-Saint-Laurent

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Deschaillons-sur-Saint-Laurent

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Deschaillons-sur-Saint-Laurent

Deschaillons-sur-Saint-Laurent est une municipalité canadienne du Québec de la municipalité régionale de comté de Bécancour et de la région administrative de Centre-du-Québec située sur la route 132[1].

Jumelage[modifier | modifier le code]

Deschaillons-sur-Saint-Laurent est jumelé avec Veurey-Voroize, Isère, France.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Deschaillons doit son nom au seigneur Pierre de Saint-Ours de L'Éschaillon, dans le Dauphiné en France.

Noble français, chevalier et premier capitaine dans le régiment de Carignan-Salières, il devint seigneur de Saint-Jean Deschaillons grâce au roi Louis XIV qui, dans sa volonté de favoriser le peuplement de la Nouvelle-France, promit une seigneurie à chaque officier qui se marierait sur le nouveau continent. La seigneurie Deschaillons, aussi appelée de la rivière Duchesne, fut concédée à Pierre de Saint-Ours, le 25 avril 1674, par Louis de Buade, comte de Frontenac, gouverneur de la Nouvelle-France.

Pierre de Saint-Ours était aussi seigneur de Saint-Ours et de L'Assomption en Nouvelle-France.

Gens célèbres[modifier | modifier le code]

Pamphile Le May vécu les dernières années de sa vie à Deschaillons, soit de 1912 jusqu'à son décès le 11 juin 1918. Il était né à Lotbinière.

Attraits touristiques[modifier | modifier le code]

Le phare, la marina, la plage, le Centre d'interprétation de la navigation, la Roche à Mailhot

Note historique[modifier | modifier le code]

La Roche à Mailhot

La roche que Modeste Mailhot a déplacé

- Une histoire raconte que lors de travaux pour la route principale, un groupe d'ouvriers en était rendu à déplacer une énorme roche d'environ 6 pieds de haut par 3 pieds de large. Le groupe décida alors de prendre la pause du dîner et de revenir à la charge avec des chevaux pour faciliter le travail. Pendant le dîner, le géant, Modeste Mailhot, se retrouva seul avec la roche et la déplaça sur plusieurs pieds pour la mettre hors de la route. C'est au retour du repas que force était de constater que la roche avait été déplacée par un seul homme. Une légende vivante venait d'entrer dans l'histoire de ce village.

Immeubles[modifier | modifier le code]

Voici ce qu'on retrouve à Deschaillons-sur-Saint-Laurent : Épicerie Métro, dépanneurs, pharmacie, bijouterie, église, presbytère, bureau de poste, concessionnaire automobile, salon de coiffure, restaurants, phare, Caisse populaire, station d'essence, école primaire, caserne de pompiers et de premiers répondants, camping Cap à la Roche, S.P.A.M. Informatique (vente-réparation ordinateurs et systèmes de surveillance)et motel Centre d'interprétation de la navigation Cap Charles

Deschaillons en images[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir


Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sainte-Anne-de-la-Pérade,
Fleuve Saint-Laurent
Deschambault-Grondines,
Fleuve Saint-Laurent
Rose des vents
Saint-Pierre-les-Becquets N Leclercville
O    Deschaillons-sur-Saint-Laurent    E
S
Sainte-Cécile-de-Lévrard Parisville

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Répertoire des municipalités - Deschaillons-sur-Saint-Laurent », sur Ministère des Affaires municipales, Régions et Occupation du territoire (consulté le 15 janvier 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :