Basses-terres du Saint-Laurent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fleuve Saint-Laurent à l'est de Montréal

Les basses-terres du Saint-Laurent sont une plate-forme de roche sédimentaire et une écorégion située le long du fleuve Saint-Laurent entre la ville de Québec et la ville de Brockville[1]. Elles comprennent aussi l'archipel-de-Mingan et l'île d'Anticosti. Elles sont situées entre les Appalaches et les Laurentides qu'elles suivent en parallèle.

Elles occupent une superficie de 46 000 km²[2], dont 5 000 km² aux États-Unis, et le reste au Canada. Cette région compose, avec la région des Basses-terres des Grands Lacs, la province géologique de la Plate-forme du Saint-Laurent[3].

Les basses-terres sont principalement composée de roche du Cambrien et de l'Ordovicien provenant de l'érosion des Laurentides et de l'orogenèse taconique. Avec plus de 4 millions d'habitants, c'est la province naturelle et géologique la plus peuplée du Québec.

Géologie[modifier | modifier le code]

Écorégion[modifier | modifier le code]

Au niveau canadien, l'écorégion des basses-terres du Saint-Laurent est comprise dans l'écoprovince des Basses-terres des Grands Lacs et du Saint-Laurent et l'écozone des plaines à forêts mixtes[4].

Dans la cartographie de la commission de coopération environnementale, elle est regroupée avec les écorégions de Manitoulin–Lac-Simcoe, de l'Arche de Frontenac et des basses-terres de l'est des Grands-Lacs et de l'Hudson pour former une seule écorégion de niveau III nommée basses-terres de l'est des Grands-Lacs et de l'Hudson. Celle-ci est comprise dans la région écologique de niveau II des plaines des forêts mixtes et la région écologique de niveau I des forêts tempérées de l'Est[5].

Aire protégée[modifier | modifier le code]

Les basses-terres du Saint-Laurent sont relativement peu protégées avec seulement 1,1 % du territoire étant désignée comme aire protégée[6]. Parmi les parcs fédéraux, seule une partie du parc de la Gatineau couvre cette écorégion.

Au niveau provincial, on note entre autres le parc provincial Voyageur en Ontario et les parcs nationaux d'Oka et de Plaisance au Québec.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Encyclopédie Canadienne
  2. Aires protégées au Québec - Les Basses-terres du Saint-Laurent
  3. Atlas du Canada
  4. Ressources naturelles Canada, « Cadre écosystémique », sur Atlas du Canada (consulté le 31 mai 2009)
  5. « Régions écologiques de l'Amérique du Nord: Niveau I-III », sur Commission de coopération environnementale,‎ 2006 (consulté le 31 mai 2009)
  6. Ressources naturelles Canada, « Protection des écosystèmes », sur Atlas du Canada (consulté le 31 mai 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]