Département de Cochabamba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cochabamba.
Département de Cochabamba
Drapeau de Département de Cochabamba
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Bolivie Bolivie
Capitale Cochabamba
ISO 3166-2 BO-C
Démographie
Population 1 649 044 hab. (2005)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Superficie 5 536 100 ha = 55 361 km2
Localisation
Localisation de Département de Cochabamba

Le département de Cochabamba (en espagnol : Departamento de Cochabamba) est une des neuf subdivisions de la Bolivie. Sa capitale est la ville de Cochabamba. Le département devient indépendant le 6 août 1825 par décret suprême de Antonio José de Sucre en date du 9 février 1825. Les frontières du département sont alors bien définies et il est doté d'une administration.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Le département de Cochabamba est situé au centre de la Bolivie et couvre une superficie de 55 631 km2. C'est le seul département du pays à ne pas avoir de frontière avec un État voisin. Il est bordé au nord par le département de Beni, au sud par le département de Potosí ainsi que par le département de Chuquisaca, à l'ouest par le département d'Oruro et par le département de La Paz et à l'est par le département de Santa Cruz.

Relief[modifier | modifier le code]

Son altitude moyenne de 2 558 m est intermédiaire entre l'altitude du département de La Paz et celle du département de Santa Cruz.

La Cordillère orientale ou Real entre par l'ouest où elle prend le nom de Tres Cruces. À partir du nœud de Masco Cruz, elle prend le nom de cordillère de Cochabamba. Elle continue ensuite son chemin pour sortir par le sud-est.

Excepté dans les provinces de Carrasco et Chapare, le département est composé de montagnes dont les principales sont : Masco Cruz, Yanakaka, Mosetenes et la principale Tunari dont le sommet culmine à 5 020 m d'altitude.

Les vallées les plus importantes sont la vallée Alto et la vallée Cliza.

Climat[modifier | modifier le code]

Le climat du département de Cochabamba varie avec l'altitude. Il fait froid dans la région glaciaire de la cordillère, tempéré dans les vallées du flanc de la cordillère, froid à tempéré dans la région de Ceja, tempéré à chaud dans la région de Yungas. La zone du sud-est est celle où il y a le moins de précipitations pluviales, il y fait chaud et sec et elle est caractérisée par une végétation de cactus et de plantes xérophytes.

Subdivisions[modifier | modifier le code]

Le département de Cochabamba est divisé en 16 provinces et 201 cantons.

Province Chef-lieu Superficie
km²
Population Carte des provinces
Arani Arani 506 24 372 Carte des 16 provinces du département de Cochabamba
Esteban Arce Tarata 1 245 32 986
Arque Arque 1 077 26 283
Ayopaya Independencia 9 620 63 997
Campero Aiquile 5 550 40 532
Capinota Capinota 1 495 26 053
Cercado Cochabamba 391 564 882
Carrasco Totora 15 045 140 481
Chapare Sacaba 12 445 227 404
Germán Jordán Cliza 305 33 876
Mizque Mizque 2 730 40 702
Punata Punata 850 47 653
Quillacollo Quillacollo 720 303 903
Tapacarí Tapacarí 1 500 29 712
Bolívar Bolívar 413 9 470
Tiraque Tiraque 1 739 36 738

Culture[modifier | modifier le code]

Cochabamba est peuplé des communautés suivantes : Cotas, Chuis, Sauces, Mojocollos, Collas et Quechuas. Les communautés de Yuracares se sont développées dans la forêt amazonienne, dans la zone nord du département.

À cause de son climat, de sa productivité agricole et de son importance commerciale, Cochabamba a récemment attiré un certain nombre de personnes qui ont quitté les communautés minières d'Oruro et de Potosí dans l'altiplano durant la crise de l'étain. Les nouveaux venus sont principalement des Aymaras, ajoutant ainsi un nouvel élément de diversité culturelle dans la ville.

Actuellement, les groupes conservent leurs traditions et coutumes, se dédiant à l'élaboration d'artisanat avec les ressources naturelles de la région. D'un autre côté, cette région est une réserve de faune et de flore vraiment particulières[En quoi ?].

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Cochabamba est surnommée la « cité jardin » en raison de ses nombreux parcs et jardins malgré un climat très sec. La ville possède un important patrimoine colonial et des ruelles bordées de petits balcons richement décorés. Le Christ de la Concordia surplombe la ville. Un petit téléphérique permet d'y accéder. Au cœur de la ville se trouvent la place du 14 Septembre, la cathédrale, Cala Cala ainsi que l'immense marché, la Cancha. El Prado est une longue avenue agrémentée par sa promenade centrale et bordée de cafés et restaurants. El Cinecenter est une infrastructure moderne qui offre des possibilités de restauration sur le pouce. La Avenida America est un autre lieu de promenade. Au bout de l'avenue, à l'est, se trouve le Palacio Portales, une ancienne maison de maître reconvertie en musée par les autorités locales. Il possède un jardin arboré et ombragé. Un peu au nord La Recoleta est une place et église d'où part une voie piétonne qui conduit à des restaurants branchés. Le Monumento à las Heroinas est un promontoire au cœur de la ville. La ville compte également un temple mormon.
  • À quelques kilomètres, au-dessus du village de Sipe Sipe se trouve le site inca d'Inka Raqay. On y célèbre tous les ans le solstice d'hiver (Inti Raymi) dans la nuit du 21 juin.
  • La province de Chapare, zone de climat subtropical, est située au nord de Cochabamba.
  • Incachaca est situé à 80 km de Cochabamba sur la route de Santa Cruz. C'est une endroit offrant des zones particulièrement propices à la pêche sportive.

Transports[modifier | modifier le code]

Aéroport international Jorge Wilstermann. Vols journaliers vers les principales villes du pays avec Aerosur et Boliviana de Aviación. Vols opérés par des Boeing 737 2/300. Vols également vers villes secondaires partout dans le pays. Un vol international journalier avec TAM Mercosur pour Asuncion au Paraguay. Les vols peuvent être suspendus.

Liaisons autobus avec tout le pays. Terminal de bus en centre ville.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Jaime Laredo (°1941 à Cochabamba) : violoniste et chef d'orchestre américain.
  • Manfred Reyes Villa (°1955 à La Paz) : maire (1993-2000) puis préfet (2006-2008) de Cochabamba.

Fêtes et jours fériés[modifier | modifier le code]

Date Nom Remarques
26 janvier Anniversaire de Tapacarí  
2 février Fête de San José Province de Quillacollo
19 mars Vierge de la Candelaria  
2 et 3 mai Santa Vera Cruz Tatala  
13 mai Notre Dame de Mayo et Notre Dame de Fátima  
27 mai Heroínas de la Coronilla  
2 juillet San Benito Province de Punata
16 juillet Recoleta (Indépendance)  
26 juillet Santa Ana (Cala Cala)  
6 août Anniversaire civique national  
15 août Vierge de Urqupiña Province de Quillacollo
14 septembre Anniversaire du Département  
12 octobre Vierge du Rosario[1]  
4 décembre Santa Bárbara (Vacas) Province d'Arani

Notes et références[modifier | modifier le code]