Cosmos 1999

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cosmos.

Cosmos 1999

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo de la première saison de Cosmos 1999

Titre original Space: 1999
Genre Série de science-fiction
Création Gerry Anderson
Sylvia Anderson
Musique Barry Gray, Derek Wadsworth (générique), Vic Elms
Pays d'origine Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Chaîne d'origine ITV
Nb. de saisons 2
Nb. d'épisodes 48
Durée 47 minutes
Diff. originale 4 septembre 19757 mai 1978

Cosmos 1999 (Space: 1999) est une série télévisée britannique, en 48 épisodes de 47 minutes, créée par Gerry Anderson et Sylvia Anderson et diffusée entre le 4 septembre 1975 et le 7 mai 1978 sur ITV et au Canada sur CBC.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1999, la Terre entrepose ses déchets nucléaires sur la Lune où est déjà installée la base lunaire "Alpha". Le 13 septembre, une explosion de ces stocks provoque une telle réaction en chaîne que la Lune quitte l’orbite terrestre puis le système solaire. Dans l’incapacité de regagner la Terre, les 311 survivants commandés par le charismatique commandant Koenig errent sur l’astre dans le cosmos et affrontent toutes sortes de dangers.

Seules deux saisons ont été tournées :

  • la première, considérée par la plupart de ses admirateurs comme l’essentielle, abordait des thèmes philosophiques ;
  • la seconde, affichant plus, voire trop de spectacle, pour toucher le public américain qui n’avait pas accepté la première version, a contribué à la fin de la série.

Distribution[modifier | modifier le code]

Rôles principaux des deux saisons[modifier | modifier le code]

Acteurs de la saison 1[modifier | modifier le code]

Acteurs de la saison 2[modifier | modifier le code]

Rôles secondaires[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

Première saison (1975-1976)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 1 de Cosmos 1999.
  1. À la dérive (Breakaway) (TF1, 13/12/1975)
  2. Question de vie ou de mort (Matter of Life and Death) (TF1, 08/01/1977)
  3. Le Soleil noir (Black Sun) (TF1, 05/02/1977)
  4. L’Anneau de la Lune (ou La Lune de Triton) (Ring Around the Moon) (TF1, 10/04/1976)
  5. Direction Terre (Earthbound) (TF1, 03/04/1977)
  6. Autre temps, autre lieu (Another Time, Another Place) (TF1, 20/12/1975)
  7. Le Maillon (Missing Link) (TF1, 23/08/1980)
  8. Le Gardien du Piri (Guardian of Piri) (TF1, 26/02/1977)
  9. Puissance de vie (Force of Life) (TF1, 28/02/1976)
  10. L’Enfant d’Alpha (Alpha Child) (TF1, 14/02/1976)
  11. Le Dernier Crépuscule (The Last Sunset) (TF1, 19/02/1977)
  12. Le Retour du voyageur (Voyager’s Return) (TF1, 15/01/1977)
  13. Collision inévitable (Collision Course) (TF1, 31/01/1976)
  14. Un autre royaume de la mort (Death’s other Dominion) (TF1, 19/06/1976)
  15. Le Grand Cercle (The Full Circle) (TF1, 24/01/1976)
  16. Au bord de l’éternité (End of Eternity) (TF1, 17/01/1976)
  17. Ruses de guerre (War Games) (TF1, 10/01/1976)
  18. Le Dernier Adversaire (The Last Enemy) (TF1, 05/03/1977)
  19. En désarroi (The Troubled Spirit) (TF1, 29/01/1977)
  20. Cerveau spatial (Space Brain) (TF1, 22/01/1977)
  21. La Machine infernale (The Infernal Machine) (TF1, 12/02/1977)
  22. La Mission des Dariens (Mission of the Darians) (TF1, 03/01/1976)
  23. Le Domaine du Dragon (Dragon’s Domain) (TF1, 12/03/1977)
  24. Le Testament d’Arcadie (The Testament of Arkadia) (TF1, 27/12/1975)

Deuxième saison (1976-1978)[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saison 2 de Cosmos 1999.
  1. La Métamorphose (The Metamorph)
  2. Les Exilés (The Exiles)
  3. Humain, ne serait-ce qu’un moment (One Moment of Humanity)
  4. Tout ce qui luit (All That Glisters)
  5. En route vers l’infini (Journey to Where)
  6. Taybor, le commerçant (The Taybor)
  7. Les Directives de Luton (The Rules of Luton)
  8. La Planète Archanon (The Mark of Archanon)
  9. Le Cerveau ordinateur (Brian the Brain)
  10. Une autre Terre (New Adam, New Eve)
  11. Catacombes de la Lune (Catacombs of the Moon)
  12. Les Chrysalides AB (The AB Chrysalis)
  13. Le Secret de la caverne (Seed of Destruction)
  14. Le Nuage qui tue (The Beta Cloud)
  15. Déformation spatiale (Space Warp)
  16. Une question d’équilibre (A Matter of Balance)
  17. Un message d’espoir - 1re partie (The Bringers of Wonder - Part 1)
  18. Un message d’espoir - 2e partie (The Bringers of Wonder - Part 2)
  19. L’Élément lambda (The Lambda Factor)
  20. Le Spectre (The Seance Spectre)
  21. Dorzak (Dorzak)
  22. La Planète du diable (Devil’s Planet)
  23. Le Syndrome de l’immunité (The Immunity Syndrome)
  24. Les Dorcons (The Dorcons)

Production[modifier | modifier le code]

Créée par le père des Sentinelles de l’air, cette série connut un succès considérable notamment en Grande-Bretagne, en France et au Japon où elle influença fortement le graphisme de certains mangas. L’utilisation pour la première fois de la musique classique (L’Adagio d'Albinoni dans « Le Domaine du dragon » (1-23)) mais surtout l'esthétique de l’ensemble de la série rappelle l’univers du film 2001, l’Odyssée de l’espace, plusieurs mêmes artistes ayant collaboré aux deux œuvres.

Cette série fut en quelque sorte la suite de l’éphémère série UFO, alerte dans l’espace (UFO) créée en 1970 par Gerry et Sylvia Anderson. Lors de sa diffusion aux Etats-Unis, la série UFO connut au départ un grand succès. Il fut donc décidé de lancer une deuxième saison qui se serait située sur une base lunaire, dix ans après les événements narrés dans UFO. Mais les audiences s'effondrèrent et le projet fut abandonné. Gerry Anderson récupéra le travail préparatoire de Ufo 2 pour créer Cosmos 1999.

Cosmos 1999 est la série la plus chère de l’époque, avec un budget estimé à 30 millions de francs pour les 24 premiers épisodes[1].

L’audience de la première saison de Cosmos 1999 ayant été décevante aux États-Unis, il fut décidé d’apporter plusieurs changements pour la deuxième. Ainsi, le personnage de Victor Bergman fut éliminé, on ajouta le personnage de Maya et le vaste centre de commandement de la base Alpha fut remplacé par un poste de contrôle plus petit et souterrain (officiellement pour des raisons de sécurité). Paul Morrow, le chef de la sécurité de la première saison, fut remplacé par Tony Verdeschi. La disparition du professeur Bergman et de Paul Morrow ne fut jamais expliquée à l'écran dans la saison deux. Une scène fut tournée pour l'épisode La métamorphe dans laquelle Tony Verdeschi regrettait la disparition tragique de Victor Bergman à cause d'une combinaison mal pressurisée. La scène fut coupée au montage. Une autre version évoque l'écrasement d’un aigle transporteur. Plus fondamentalement, on abandonna le fil conducteur de la première saison, soit la notion que l’épopée des habitants d’Alpha avait une finalité, pour adopter une approche plus conventionnelle basée sur des effets spéciaux et un nouveau méchant chaque semaine. La deuxième saison de la série est la moins aimée des deux dans la plupart des pays.

La seconde saison est produite non plus par les Anderson mais par Fred Freiberger, producteur américain spécialisé dans les séries TV, qui avait lancé entre autres "Les Mystères de l'Ouest". Contraint de rendre la série "acceptable" pour le public américain, en termes tant de scénarios que d'esthétique, Fred Freiberger restructura la série, allant jusqu'à s'assurer que la signalétique de la Base Alpha respectait bien les termes américains plutôt que britanniques. Mais peine perdue. Freiberger fut également l'auteur de trois épisodes de la deuxième saison de Cosmos 1999 sous le pseudonyme de "Charles Woodgrove", qu'il utilisa également pour écrire des scénarios de la série "Rawhide".

Une saison 3 de la série était prévue. Elle devait être composée de 13 épisodes et les tournages, démarrer à l’automne 1977. Les négociations avec les chaînes américaines n’ont pas permis de donner lieu à cette suite[1].

Effets spéciaux[modifier | modifier le code]

Le directeur des effets spéciaux, Brian Johnson, et la plupart des membres de son équipe ont ensuite travaillé sur Alien - Le huitième passager et L’Empire contre-attaque.

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Plusieurs téléfilms sont sortis, en utilisant un remontage de différentes scènes d’épisodes de la série, parfois complétés de scènes inédites tournées après-coup :

Diffusion[modifier | modifier le code]

En France, la première saison a été diffusée à partir du 13 décembre 1975 sur TF1 dans l'émission Samedi est à vous, et rediffusée sur Antenne 2. Puis, d’août 1987 à février 1988, La Cinq rediffuse la série et, dans la foulée, programme la deuxième saison restée inédite. Rediffusion intégrale de juillet à août 1989 sur La Cinq. Rediffusion sur M6 dès 1992. Au Québec, la série est présentée à Radio-Canada.

La chaîne Série Club proposa une "Nuit Cosmos 1999", le 13 septembre 1999, avec une sélection des meilleurs épisodes.

La chaine Paris Première diffuse depuis le 30 juin 2014 la série et cette fois-ci en sa version HD remastérisée.

Doublage en français[modifier | modifier le code]

Le doublage français fut réalisé au Québec par la société Cinélume (Montréal).

Références à la série[modifier | modifier le code]

  • Dans le jeu vidéo Theatre of Death de l'éditeur Psygnosis, le vaisseau "Aigle" (Eagle Transporter dans la version originale) est utilisé.

Édition vidéo[modifier | modifier le code]

TF1 Vidéo a sorti l’intégrale de la série en DVD (12 disques + 1 disque bonus) en juin 2002. Une nouvelle édition de cette intégrale avec une nouvelle présentation fut distribuée en octobre 2008.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Cosmos 1999 - L'Encyclopédie des séries TV », sur Toutelatele.com (consulté le 3 décembre 2012)