Proxima Centauri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Proxima Centauri

Description de l'image  Proxima Centauri.jpg.

Époque J2000.0

Données d'observation
Ascension droite 14h 29m 43,0s
Déclinaison -62° 40′ 46″
Constellation Centaure
Magnitude apparente +11,05
Caractéristiques
Type spectral M5.5 Ve
Indice U-B 1,49
Indice B-V 1,90
Indice R-I ?
Indice J-K ?
Variabilité Étoile éruptive
Astrométrie
Vitesse radiale -20,3 km/s
Mouvement propre μα = -3 775,64 mas/a
μδ = 768,16 mas/a
Parallaxe 771,99 ± 2,25 mas
Distance 4,22 ± 0,01 al
(1,295 ± 0,004 pc)
Magnitude absolue +15,49
Caractéristiques physiques
Masse 0,123 M
Rayon 0,145 R
Gravité de surface (log g) 3,13
Luminosité 5 à 12×10-5 L
Température 3 040 K
Métallicité 10 % Soleil
Rotation 30 à 33 jours
Âge 4 85×109 a
Composants stellaires
Composants stellaires Partie du système Alpha Centauri

Autres désignations

α Cen C (Bayer), V* V645 Cen, GCTP 3278.00, GJ 551, LHS 49, LFT 1110, LTT 5721, HIP 70890

Proxima Centauri est l'étoile la plus proche du Système solaire. Elle est aussi appelée Alpha Centauri C (α Cen C, parfois ACC) ou en français Proxima du Centaure, ou encore simplement Proxima. C'est une naine rouge de magnitude apparente 11,05, qui, comme son nom l'indique, est située dans la constellation du Centaure. C'est l'une des trois étoiles qui forment le système Alpha Centauri, bien qu'elle gravite autour des deux autres sur une orbite difficile à déterminer.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Proxima Centauri est une étoile de type naine rouge car elle est située sur la séquence principale sur le diagramme de Hertzsprung-Russell et son type spectral est M5.5 Ve. Sa magnitude absolue est de 15,49. Sa luminosité totale est égale à 0,17 % de celle du Soleil mais dans le domaine des longueurs d'ondes appartenant à la lumière visible sa luminosité n'est égale qu'à 0,0056 % de celle du Soleil. En effet, 85 % de la lumière qu'elle rayonne se situe dans le domaine des longueurs d'onde de l'infrarouge.

En se basant sur la parallaxe de 772,33 ± 2,42 milliarcsecondes mesurée par le satellite Hipparcos, Proxima Centauri est située à une distance d'environ 4,22 années-lumière du Système solaire[1],[2] ; soit 270 000 unités astronomiques (une UA symbolise la distance qui sépare la Terre du Soleil). Par comparaison, Pluton, à son aphélie, se trouve à 49 UA du Soleil.

Comparaison de la taille de différentes étoiles (de gauche à droite : le Soleil, α Centauri A, α Centauri B et Proxima Centauri)

En 2002, le VLT utilisa l'interférométrie pour mesurer le diamètre angulaire de Proxima Centauri : environ 1,02 ± 0,08 milliarcseconde. Comme l'on connaît sa distance, on peut dès lors déterminer son diamètre réel : environ 1/7e de celui du Soleil ou 1,5 fois celui de Jupiter, soit ~ 200 000 km. Sa masse est égale à environ 12,3 % de celle du Soleil ou 129 fois celle de Jupiter. On en déduit une masse volumique moyenne de 56 800 kg/m3 (densité 56,8), nettement supérieure au 1 409 kg/m3 (densité 1,409) du Soleil.

À cause de sa faible masse, l'intérieur de l'étoile est entièrement convectif. L'énergie produite à l'intérieur de celle-ci est donc transmise vers l'extérieur par les mouvements physiques du plasma et non par radiation. Par conséquent, l'hélium produit par fusion thermonucléaire ne s'accumule pas au centre de l'étoile, mais circule à l'intérieur de celle-ci. Alors que le Soleil n'aura consommé que 10 % de ses réserves d'hydrogène lorsqu'il quittera la séquence principale, Proxima Centauri en consommera une proportion plus importante avant que la fusion nucléaire de l'hydrogène ne prenne fin.

Ce phénomène de convection génère un champ magnétique permanent. L'énergie magnétique engendrée par ce champ est libérée sous forme d'éruptions stellaires analogues aux éruptions solaires qui accroissent considérablement la luminosité totale de l'étoile. Ces éruptions peuvent atteindre des dimensions de la taille de l'étoile et faire s'élever la température du plasma de 1 à 5 millions de kelvins, suffisant pour qu'il puisse y avoir émission de rayons X.

La chromosphère de cette étoile est active et son spectre présente une forte raie de magnésium ionisé à une longueur d'onde de 280 nanomètres. Environ 80 % de la surface de Proxima Centauri est active, ce taux est bien plus élevé que celui de la surface du Soleil même au moment du pic de son cycle solaire. Même durant les périodes de faible activité, la température de sa couronne s'élève à 3,5 millions de kelvins contre 2 millions pour celle du Soleil. Cependant, l'activité de cette étoile est relativement faible si on la compare à celle d'autres naines rouges. Mais ceci concorde avec l'âge élevé, estimé à plusieurs milliards d'années, de Proxima Centauri, conduisant à une diminution progressive de la vitesse de rotation de l'étoile.

Proxima Centauri a un vent stellaire relativement faible, entraînant une perte de masse dont le taux est égal à 20 % de celui du Soleil. Mais compte tenu du fait qu'elle est plus petite, la perte de masse par unité de surface est environ 8 fois supérieure à celle du Soleil.

Une naine rouge ayant une masse comparable à celle de Proxima Centauri restera sur la séquence principale pendant environ 4 000 milliards d'années. Au fur et à mesure que la proportion d'hélium augmentera au sein de l'étoile à cause de la fusion de l'hydrogène, celle-ci deviendra de plus en plus petite et plus chaude et sa couleur passera progressivement du rouge au bleu. À la fin de cette période, Proxima Centauri deviendra nettement plus brillante, et sa luminosité atteindra 2,5 % de celle du Soleil. Une fois que tout l'hydrogène aura été épuisé, l'étoile évoluera en une naine blanche mais sans passer par la phase géante rouge.

Sa magnitude apparente (11,05) est très faible, ce qui est typique des naines rouges qui sont en général trop faibles pour être visibles à l'œil nu.

Distance et mouvement[modifier | modifier le code]

Proxima Centauri est depuis 32 000 ans l'étoile la plus proche du Soleil et elle le sera pendant encore 33 000 ans, après quoi l'étoile la plus proche sera Ross 248[3]. Proxima sera au plus près du Soleil dans environ 26 700 ans et elle en sera alors distante de 3,11 al. Proxima orbite autour du centre galactique à une distance variant entre 8,3 et 9,5 kpc, et avec une excentricité orbitale égale à 0,07.

Distances des étoiles les plus proches, de 20 000 ans auparavant à 80 000 ans dans le futur. Proxima Centauri est représentée par la courbe jaune-clair.

Proxima Centauri est éloignée de 13 000 UA (approximativement 2 000 milliards de kilomètres) du système Alpha Centauri, c'est-à-dire à environ 1/20e de la distance entre Alpha Centauri et le Soleil. Elle est en orbite autour de cette étoile double (Alpha Centauri et Alpha Centauri B), avec une période mal déterminée pouvant s'étendre entre 500 000 ans et près de 2 millions d'années. Pour cette raison, Proxima est parfois appelée Alpha Centauri C.

Cet éloignement important de Proxima Centauri du système de la paire centrale fait que cette orbite n'est pas bien déterminée (même après des décennies d'observations), mais cette association est réelle car tous se déplacent d'un mouvement commun (quasi-parallèle) à travers l'espace. Proxima Centauri n'est pas une simple étoile de passage du couple central, contrairement à ce qu'ils sont pour le Soleil.

Proxima Centauri fut découverte en 1915 par l'astronome Robert Innes, alors qu'il était directeur de l'observatoire de Johannesbourg en Afrique du Sud.

À cause de sa proximité, on a souvent présenté Proxima Centauri comme la destination la plus logique pour un premier voyage interstellaire.

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Dans le roman The Three stigmata of Palmer Eldritch de Philip K. Dick, 1965 (trad. Le Dieu venu du Centaure), un astronaute, Palmer Eldritch, revient dans le système solaire, en provenance de Proxima du Centaure, possédé par une entité mauvaise qui est peut-être un dieu ou peut-être une forme de vie intelligente avancée (exo-humain, extra-terrestre, etc.).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Laurent Sacco, Détectera-t-on bientôt une exoterre autour d'Alpha du Centaure ?, site Futura-Sciences, 20 mars 2008
  2. Un simple calcul de proportion indique que si le Soleil avait la taille d'une orange de 10 cm de diamètre, Proxima Centauri et la Terre se situeraient à environ 2 800 km (calcul à partir de la valeur 4,22 al) et 10 m de notre étoile, respectivement.
    Voir (en) Yakov Perelman, Astronomy for Entertainment, University Press of the Pacific, 2000 (ISBN 0-89875-056-3), p. 163 [lire en ligne sur Google livres], qui mentionne une distance de 2 700 km.
  3. http://articles.adsabs.harvard.edu/full/1994QJRAS..35....1M

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]