Orbite terrestre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie ne pas confondre avec l'orbite de la Terre.
Différentes orbites terrestres.

Une orbite terrestre est l'orbite suivie par un objet autour de la Terre.

Il y a approximativement 2 465 satellites artificiels ainsi que des centaines de milliers de débris spatiaux qui orbitent autour de la Terre[réf. souhaitée]. Les sondes spatiales débutent généralement leur mission en parcourant une orbite terrestre avant de continuer leur trajet vers un autre corps céleste.

Classification[modifier | modifier le code]

Classification par altitude[modifier | modifier le code]

Orbites basses (cyan) et moyennes (jaune) à l'échelle. La ligne pointillée noire représente l'orbite géostationnaire. La ligne verte pointillée représente l'orbite normale pour les satellites GPS.
  • Orbite terrestre moyenne : L'orbite terrestre moyenne, ou MEO (Medium Earth Orbit), est la région de l'espace autour de la Terre située entre 2 000 et 35 786 kilomètres d'altitude, soit au-dessus de l'orbite terrestre basse et en dessous de l'orbite géostationnaire.
  • Orbite géosynchrone : L'orbite géosynchrone, abrégée GSO (Geosynchronous Orbit), est une orbite sur laquelle un satellite se déplace dans le même sens que la planète (d'ouest en est pour la Terre) et dont la période orbitale est égale à la période de rotation sidérale de la Terre (soit environ 23 h 56 min 4,1 s). Cette orbite a un demi-grand axe d'environ 42 200 km.
  • Orbite terrestre haute : L'orbite terrestre haute, ou HEO (High Earth Orbit) est une orbite terrestre dont l'apogée est situé au-dessus de l'orbite géosynchrone, soit environ 35 786 kilomètres.

Classification par inclinaison[modifier | modifier le code]

Une orbite inclinée est une orbite inclinée par rapport au plan équatorial.

  • Orbite polaire : Un satellite en orbite polaire survole les pôles d'une planète (ou d'un autre corps céleste) à chaque révolution. Il tourne autour d'un astre avec une inclinaison élevée, située près de 90 degrés, ce qui le rend intéressant pour l'observation de la Terre. Son altitude, généralement assez basse, avoisine les 700 kilomètres.
  • Orbite héliosynchrone : L'orbite héliosynchrone désigne une orbite dont on choisit l'altitude et l'inclinaison de façon à ce que l'angle entre son plan et la direction du Soleil demeure à peu près constant. Un satellite placé sur une telle orbite repasse au-dessus d'un point donné de la surface terrestre à la même heure solaire locale.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]