Corona (bière)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corona.
Corona Extra
Image illustrative de l'article Corona (bière)
Logo de la marque Corona Extra
Localisation
Pays Modèle:Franco-mexicaine
Coordonnées 19° 26′ 00″ N 99° 08′ 00″ O / 19.433333, -99.13333319° 26′ 00″ Nord 99° 08′ 00″ Ouest / 19.433333, -99.133333  
Caractéristiques
Fondée en 1925 à bastia
Site web www.corona.com

La Corona Extra, ou simplement Corona (étiquetée Coronita en Espagne[1]) est une marque de bière lager mexicaine produite dans plusieurs brasseries du Mexique par Grupo Modelo (propriété du groupe Anheuser-Busch InBev[2]).

Historique[modifier | modifier le code]

Créée en 1925 par l'émigrant espagnol Pablo Díez, né en 1884 à Vegaquemada province de León décédé à Mexico District Fédéral en 1972.

Il s'agit de la marque de bière la plus vendue au Mexique, et la quatrième dans le monde[3]. La Corona Extra est disponible dans 170 pays. En 2003, 34 millions d'hectolitres ont été vendus.

Corona est maintenant distribué par Anheuser-Busch InBev.

Conditionnement[modifier | modifier le code]

Bouteilles et canette[modifier | modifier le code]

Lot de bouteilles de bière de marque Corona
Liste des ingrédients imprimée au dos d'une bouteille de Corona Extra de 355 ml vendue en France

Brassée avec du houblon importé de Bohême et du malt provenant d'Allemagne et des États-Unis, du maïs et/ou du riz avec selon Sinebrychoff du groupe Carlsberg pour antioxydant l'acide ascorbique (E300) et pour stabilisant l'alginate de propylène glycol (E405)[4], la Corona Extra est disponible dans différents formats, allant de la Coronita de 250 ml jusqu'à la Corona Mega de 1,2 litre, en passant par la Corona Familiar de 940 ml qui, elle, est vendue en bouteille de verre brun, comme la Corona de Barril, de 325 ml. La Corona est également disponible en canette de 340 ml en aluminium.

Le taux d'alcool de la Corona Extra est de 4,6 degrés, il existe aussi une version light, la Corona Light.

À l'instar d'autres bières mexicaines telles que la Sol, produite actuellement par le groupe Cuauhtémoc Moctezuma, qui dès 1899 employait dans sa brasserie d'Orizaba du verre transparent, et d'autres bières à travers le monde (comme l'américaine Miller, la suisse Cardinal Draft ou la Adelscott) la Corona de 355 ml est embouteillée dans une bouteille transparente, ce qui accélère son altération.

L'exposition au soleil bien que le verre absorbe et ne laisse pas passer une partie des rayonnements ultra-violets ou à la lumière des ampoules fluorescentes, comme celles utilisées dans les présentoirs réfrigérés altère de manière significative son goût. Les Européens ne connaissent généralement que ce conditionnement en verre transparent de 355 ml, version la plus exportée dont le goût est plus neutre.

Divers[modifier | modifier le code]

L'arrivée en Espagne de la bière Corona date de 1989. La marque « Coronas » y était propriété de la famille de viticulteurs Torres depuis 1907[5], bien que Coronas soit le pluriel de Corona on changea le nom en « Coronita » (« petite couronne »). L'allégation fréquente qui ferait de la famille royale espagnole le propriétaire de la marque ou du nom corona est erronée[6].

Une légende souvent entendue prétend que la couronne de la cathédrale de Puerto Vallarta serait celle qui servit de modèle au logo de la bière Corona, mais cela est faux car si la construction de cet édifice religieux a débuté plus tôt, la tour principale que domine une prétendue réplique (en fibre de verre) de la couronne de Charlotte de Belgique impératrice du Mexique ne fut, elle, terminée qu'en 1952 et la couronne elle-même ne fut installée qu'en 1963[7]. Elle ne pouvait donc pas servir de modèle en 1925. Mais il n'est pas impossible que la vraie couronne de l'impératrice Carlota qui régna de 1864 à 1867 ait pu servir de modèle en 1925.

La Corona est généralement servie avec un agrume - le plus souvent un quartier de lime - inséré dans le goulot de la bouteille[8]. Plusieurs explications possibles sont apportées[9] :

  • C'est une pure idée de marketing pour différencier la Corona à l'exportation des autres bières, car cet usage a quasiment disparu au Mexique (bien que d'autres bières blondes telles que la Sol[10] soient souvent présentées de la même manière[11]).
  • Le quartier de lime servait à éloigner les mouches, très présentes dans les pays chauds, du goulot des bouteilles ;
  • Le quartier de lime servait à nettoyer la rouille jadis laissée sur le goulot par sa capsule sertie qui ne comportait pas de joint d'étanchéité, alors que c'est le cas aujourd'hui.

L'explication la plus probable est que la bière Corona, conditionnée dans une bouteille transparente, s'altérait rapidement dans le passé, car sa composition ne contenait pas d'acide ascorbique. La lime servait alors à masquer son manque de fraicheur[9].

Prix[modifier | modifier le code]

En 2011 dans les grandes surfaces et les distributeurs agréés, une bière Corona de 355 ml coûte au Mexique en moyenne 7,50 pesos, environ 50 centimes d'euro. Une des meilleures du marché au Mexique, elle est paradoxalement vendue plus cher en Europe que des bières telles que la Bohemia, l'une des plus chères du pays.

Le marketing[modifier | modifier le code]

Corona est le sponsor du LPGA Tour tournament Corona Championship (en), et des NASCAR Corona Series au Mexique, la course de stock-car la plus importante du pays. En outre, Corona est le sponsor secondaire de quatre équipes de football de première division mexicaines : América, Toluca, Atlas, et Santos Laguna.

Elle doit son succès notamment à une publicité très marquée, notamment au cinéma (Fast and Furious par exemple) et au fait qu'elle soit sponsor de la Lucha libre, le catch mexicain, ainsi qu'à son prix de vente relativement bas qui la rend accessible aux classes populaires mexicaines.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Coronita cerveza
  2. AB InBev détient la totalité du brasseur de la Corona - Le Nouvel Observateur, 29 juin 2012
  3. (en) « Best Beers »
  4. (en) Corona Extra - Sinebrychoff
  5. (en) Our History: timeline - Torres
  6. (es) Coronita quiere beatificar a Isabel La Católica - Libertad Digital, 8 octobre 2009
  7. (en) Our Lady of Guadalupe - VirtualVallarta.com, 12 février 2007
  8. (en) Corona Extra : the top selling imported beer in the U.S - All That Food
  9. a et b (en) Why do we put a lime or lemon in Corona? - Carlsberg-Cottingham
  10. (en) The Sol Story - Site officiel de Sol Australia
  11. (en) We Don't Need No Stinking Limes - BeerAdvocate, 20 juin 2001

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]