Consonne spirante latérale vélaire voisée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis API ʟ)
Aller à : navigation, rechercher
Consonne spirante latérale vélaire voisée
Symbole API ʟ
Numéro API 158
Unicode U+029F
X-SAMPA L\
Kirshenbaum L

La consonne spirante latérale vélaire voisée est un son consonantique extrêmement rare dans le monde[1]. Le symbole dans l'alphabet phonétique international est [ʟ], représentant un l en petite majuscule.

Cette consonne est parfois confondue avec la latérale alvéolaire vélarisée [ɫ], pourtant bien distincte[1].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Voici les caractéristiques de la consonne spirante latérale vélaire voisée :

  • Son mode d'articulation est spirant, ce qui signifie qu'elle est produite en amenant un point d'articulation près d'un autre, sans toutefois créer une turbulence dans le courant d'air.
  • Son point d'articulation est vélaire, ce qui signifie qu'elle est articulée la partie antérieure de la langue (le dorsum) contre le palais mou (ou velum).
  • Sa phonation est voisée, ce qui signifie que les cordes vocales vibrent lors de l’articulation.
  • C'est une consonne orale, ce qui signifie que l'air ne s’échappe que par la bouche.
  • C'est une consonne latérale, ce qui signifie qu’elle est produite en laissant l'air passer sur les deux côtés de la langue, plutôt que dans le milieu.
  • Son mécanisme de courant d'air est égressif pulmonaire, ce qui signifie qu'elle est articulée en poussant l'air par les poumons et à travers le chenal vocatoire, plutôt que par la glotte ou la bouche.

Langues concernées[modifier | modifier le code]

Hiw[modifier | modifier le code]

Le hiw, langue océanienne parlée au Vanuatu, possède une variante encore plus rare de ce phonème : une consonne spirante latérale vélaire préplodée [g͡ʟ][1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c François 2010.

Bibliographie[modifier | modifier le code]