Conduite (typographie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une ligne de conduite est une ligne composée d’une série de points de conduite (aussi appelés points conducteurs) ou d’un trait de conduite, utilisée pour guider le regard du lecteur entre des éléments d’une ligne lorsque ceux-ci sont séparés par un grand vide : les points de conduite sont par exemple utilisés dans les tables d’index pour lier les titres de section aux numéros de page où ces sections commencent.

Les points de conduites sont aujourd’hui habituellement des points simples séparés par des espaces demi-cadratins[1]. Ils étaient anciennement aussi appelés points carrés et occupaient un cadratin sans espace supplémentaire, ou un demi-cadratin, séparés par un espace demi-cadratin[2].

Utilisation[modifier | modifier le code]

En informatique, les lignes de conduite sont normalement prises en charge par les logiciels de mise en page[1]. Il est aussi possible, si nécessaire, d’utiliser une série de points espacés ou non entrée manuellement. Unicode inclus plusieurs caractères pour les points de conduite ‹ ․ ‥ … › par compatibilité avec des jeux de caractères précédents (les trois dans le Xerox Character Code Standard et les points de suspensions aussi dans Windows-1252 et MacRoman)[3], ceux-ci sont découragés selon le contexte et sont décomposable par compatibilité avec le point normal U+002E ‹ . ›.

Caractères Unicode
code caractère nom note décomposition de compatibilité
002E . POINT
FULL STOP
2024 POINT DE CONDUITE SIMPLE
ONE DOT LEADER
sur un demi-cadratin 002E
2025 POINT DE CONDUITE DOUBLE
TWO DOT LEADER
sur un demi-cadratin ou un cadratin 002E 002E
2026 POINTS DE SUSPENSION = point de conduite triple
HORIZONTAL ELLIPSIS = three dot leader
sur un cadratin, aussi utilisé pour les points de suspension 002E 002E 002E

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Andries 2008, s.v. « 6.4.1 Points de suspension et points de conduite », p. 151‒152
  2. Frey et Bouchez 1857 p. 307
  3. NRSI

Sources[modifier | modifier le code]

  • Patrick Andries, Unicode 5.0 en pratique, Dunod,‎ 2008 (ISBN 9782100511402)
  • Philippe Bobichon, avec la collaboration de Thierry Buquet, Justine Hatte, Gilles Kagan, Anne Laurent, Christine Melin et Cyril Masset, « Les signes diacritiques et notations de détail », dans Mise en page et mise en texte des manuscrits hébreux, grecs, latins, romans et arabes, Paris, IRHT, coll. « Ædilis, Publications pédagogiques, 5 »,‎ 2008 (lire en ligne)
  • Bert Bos, Coralie Mercier (traduction), « Les points de conduite », sur Web Style Sheets, CSS trucs & astuces,‎ 12 décembre 2013
  • A. Frey et E. Bouchez, Nouveau manuel complet de typographie, Paris, Libraire encyclopédique de Roret,‎ 1857 (lire en ligne)
  • Line Paradis, Vocabulaire des industries graphiques (Bulletin de Terminologie), Hull, Québec, Secrétariat d’État du Canada,‎ 1993 (ISBN 978-0660580258)
  • SIL’s Non-Roman Script Initiative, « Character Stories: U+2024 ONE DOT LEADER », sur SIL International, NRSI: Computers & Writing Systems <scripts.sil.org>

Voir aussi[modifier | modifier le code]