Casseau (typographie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Casseau (homonymie) et Dingbat.

Un casseau est une partie de la casse (une casse comprend deux casseaux, un pour les capitales ou haut-de casse, un pour les bas-de-casse), ou une petite casse contenant des types particuliers ou peu courants[1].

Par extension, le terme désigne aussi le contenu, un caractère typographique représentant un dessin, ou dingbat. Le dingbat[2] est une ornementation ou un symbole graphique utilisés en typographie. Il existe des polices d'écriture spécialisées, dont les glyphes représentent de tels symboles et formes en lieu et place des caractères alphabétiques et numériques usuels.


✎ ❞ ☞ ✱ ✂


Exemples[modifier | modifier le code]

Feuille aldine du XVIe siècle.

Police d'écriture ITC Zapf Dingbats

 
 

Avertissement : certains navigateurs peuvent ne pas rendre correctement la liste ci-dessus
en les remplaçant par des carrés ou des points d'interrogation.

Casseau Unicode[modifier | modifier le code]

Avec Unicode et la norme ISO/CEI 10646, les ornements les plus courants possèdent leurs propres codes, compris entre 2700 et 27BF. Le nom officiel français de ce bloc dans l'ISO/CEI 10646 est Casseau.

Polices dingbats[modifier | modifier le code]

Parmi les polices de dingbats, on compte Wingdings, Webdings, Carta, Universal news & Commercial Pi et le célèbre Zapf Dingbats, conçue par Hermann Zapf en 1978.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Émile Chautard, Glossaire typographique, Paris, Denoël, 1937
  2. « Terminologie Unicode français - anglais », sur le site du Consortium Unicode.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]