Paragraphe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le symbole typographique, voir Paragraphe (symbole).

Un paragraphe est une section de texte en prose vouée au développement d'un point particulier souvent au moyen de plusieurs phrases, dans la continuité du précédent et du suivant.

Au plan typographique, le début d'un paragraphe est marqué par un léger renfoncement (alinéa) ou par un saut de ligne.

Le symbole du paragraphe est §. La fin d'un paragraphe était autrefois indiquée par un pied-de-mouche(¶).

Histoire[modifier | modifier le code]

Chez les Grecs, il est le seul signe de la ponctuation ; la première mention se trouve chez Aristote (Rhétorique, III, 8, 1409 a 21).

Robert E. Longacre a été pionnier dans l'étude de cet mise en forme du texte.

Fonctions[modifier | modifier le code]

Textes linéaires narratifs[modifier | modifier le code]

Dans les textes linéaires narratifs, le changement de paragraphe marque généralement :

  1. un changement de saynète avec un déplacement dans le temps, dans l'espace, un changement de personnage, ou deux ou trois de ces modifications cumulées,
  2. un changement de type d'énonciation : on passe alors d'un type de texte à l'autre entre narration, description, explication, argumentation ou dialogue.

Textes linéaires non narratifs[modifier | modifier le code]

Dans les textes linéaires non narratifs, le changement de paragraphe marque généralement :

  1. la composition du texte en termes d'interlocution : c'est ainsi que selon Valentin Volochinov - un des tout premiers linguistes à avoir défini le paragraphe argumentatif - "les paragraphes [...] sont analogues aux répliques d'un dialogue. Il s'agit [...] de dialogues affaiblis et transformés en énonciation monologue. A la base de la division du discours [...] en paragraphes [...], on trouve l'ajustement aux réactions prévues [...] du lecteur";
  2. le désir de l'auteur de mettre en avant un énoncé, et avec lui une idée ou une espèce (au sens classique d'unité de pensée) en particulier : il s'agit d'une forme d'inter-titrage subliminal. Pratiquement n'importe quelle phrase d'un texte peut être placée en tête de paragraphe, pour lui donner sa couleur et son orientation.

Textes non linéaires[modifier | modifier le code]

Dans les textes non linéaires, généralement tabulaires, il est difficile de parler de paragraphes : la page est composée de tables ou de tableaux, de graphes et d'histogrammes, d'images (de photographies, de dessins, ou de schémas, etc.), où les informations textuelles figurent dans des pavés de type légende, commentaire, note, etc., chaque segment de texte étant plus ou moins indépendant des autres, et rattaché à un élément non textuel. Il vaut mieux dans ce cas parler de pavé(s), et envisager la composition du document sous l'angle de la topologie (de la mise en page(s)).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Michel Adam, Les textes : types et prototypes, Paris, Nathan, 1992
  • Jean-Michel Adam, Linguistique textuelle : des genres de discours aux textes, Paris, Nathan, 1999
  • "Le paragraphe", revue Modèles linguistiques n° 48, tome XXIV-2, année 2003
  • Marc Arabyan, Le paragraphe narratif, Paris, L'Harmattan, 1994
  • Valentin N. Volochinov, Marxisme et philosophie du langage, trad. P. Sériot et I. Tylkowski-Ageeva, Limoges, Éditions Lambert-Lucas, 2010.
  • Roger Laufer (dir.), La notion de paragraphe, Paris : CNRS, 1985

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • [1] définition de "paragraphe"
  • [2] Dictionnaire raisonné de typographie française.