Lettrine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour le roman de Julien Gracq, voir Lettrines (Gracq).
Lettrine sur deux lignes suivie de petites capitales

Une lettrine est une lettre initiale majuscule décorée placée en tête d'un texte et occupant une hauteur supérieure à la ligne courante. Les autres lettres du premier mot sont généralement en petites capitales.

Comme lettre ornée, elle commence et décore une inscription, un paragraphe ou un chapitre d'ouvrage. Les moines du Moyen Âge cultivaient l'art de la lettrine dans leurs enluminures. Avec l'invention de l'imprimerie, la lettrine est devenue un ornement typographique. Elle peut provenir d’une vignette conçue à cet effet ou d’un caractère plus grand de la même police d'écriture ou d’une autre sorte.

En typographie, l'emploi du terme lettrine dans son sens actuel ne date que de la fin du XIXe siècle. Auparavant il désignait une petite lettre entre parenthèses destinée à indiquer un renvoi. Ce que nous appelons aujourd'hui lettrine s'appelait lettre grise quand elle était incluse dans une vignette ornée, puis lettre de deux points quand, en se simplifiant, elle n'a plus été que composée dans un corps plus gros, plus ou moins sur la valeur de deux lignes, parfois dépassant du texte, parfois emboîté dans celui-ci, comme dans l'illustration ci-contre.

Les lettrines ont évolué au fil du temps et aujourd'hui elles sont devenus des majuscules.

Galerie[modifier | modifier le code]

Les lettrines suivantes sont classées dans l'ordre chronologique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :