Charles-Albert Cingria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Charles-Albert Cingria

Activités Écrivain, musicien
Naissance 10 février 1883
Genève, Suisse
Décès 1er août 1954 (à 71 ans)
Genève, Suisse
Langue d'écriture Français
Genres Récit, essai

Charles-Albert Cingria (Genève10 février 1883Genève1er août 1954) est un écrivain et musicien suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

La famille de son père Albert Cingria était originaire de Raguse (aujourd'hui Dubrovnik) et vivait à Constantinople, et sa mère Caroline Stryjenska (1846-1913), née à Carouge (Genève), était une peintre d'origine franco-polonaise. Son frère aîné Alexandre Cingria (1879-1945) était peintre, verrier, mosaïste, décorateur et écrivain.

Charles-Albert Cingria fait des études secondaires (inachevées) à Saint-Maurice et à Engelberg. Il étudie ensuite la musique à Genève et à Rome. Entre 1902 et 1909, il voyage en Suisse, en France, en Italie, en Allemagne, en Espagne, en Afrique, en Turquie, avant de s'établir à Paris en 1915. La Seconde Guerre mondiale l’oblige à retourner en Suisse. Après un passage à Lausanne et à Genève, il s’établit à Fribourg où il trouve une misérable chambre de bonne.

Pendant son séjour en Suisse, Cingria sillonne le pays à vélo. Il survit en publiant dans diverses revues de la presse locale et en donnant des conférences. En 1944, il retourne en France. Par la suite, il vit tantôt à Paris et à Aix-en-Provence, tantôt en Suisse. En 1954, il est rapatrié d’urgence à Genève, où il meurt d’une cirrhose du foie le jour de la fête nationale.

Les fonds de manuscrits de Cingria sont conservés à la Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne et au Centre de recherches sur les lettres romandes de l'Université de Lausanne[1].

Ses œuvres complètes en 17 volumes ont paru aux Éditions L'Âge d'Homme entre 1967 et 1981[2]. Une nouvelle édition critique des Œuvres complètes est actuellement en cours de publication chez la même maison d'édition[3].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Brumaire savoisien, 1941
    Récit de voyage en Haute-Savoie.
  • Lettres de Charles-Albert Cingria à Sven Stelling-Michaud, L'Âge d'Homme, 1980
  • Bois sec, bois vert, Gallimard, coll. « L'Imaginaire », 1983 [1948], ISBN 978-2-0702-8046-9
  • Florides helvètes et autres textes, L'Âge d'Homme, 1983 (réédition 1997)
  • La Reine Berthe, L'Âge d'Homme, 1992 [1947]
    Biographie de Berthe de Souabe (907-966), épouse du roi Rodolphe II de Bourgogne (880-937).
  • Portraits (préface de Maryke de Courten), L'Âge d'Homme, 1994
  • Anthologie de Charles-Albert Cingria, précédée de Le temps de Charles-Albert par Jean-Louis Kuffer, L'Escampette, 1995
  • La Fourmi rouge et autres textes, L'Âge d'Homme, 1995
  • Lettre au vérificateur des eaux : chroniques, La Différence, 1995
  • Les Autobiographies de Brunon Pomposo, suivi de La Part des mulots : lecture des Autobiographies par Ferenc Rákóczy, L'Âge d'Homme, 1997
  • Le Parcours du Haut Rhône, ou La Julienne et l'ail sauvage (textes et croquis pris sur la route par Charles-Albert Cingria et Paul Monnier), Éditions VP, 1997
  • Petites feuilles (avant-propos de Pierre-Olivier Walzer), L'Âge d'Homme, 1997
  • La Grande Ourse, Gallimard, 2000
  • Le Carnet du chat sauvage (encres et estampages de Pierre Alechinsky), Fata Morgana, 2001
  • Pendeloques alpestres (postface d'Anne Marie Jaton), Zoé, 2001
  • À propos de la langue esperanto, dite langue universelle, Édition de la Voile latine
  • Géographie vraie, Fata Morgana, 2003
  • Pétrarque (avec une notice de Christophe Calame), L'Âge d'Homme, coll. « Poche suisse » no 203, 2003
  • Propos animaliers (choisis et préfacés par Maryke de Courten), L'Âge d'Homme, 2004

Correspondance[modifier | modifier le code]

Œuvres complètes (1967-1981)[modifier | modifier le code]

Une édition non critique[2] des Œuvres complètes (11 tomes) et de la Correspondance générale (6 tomes) a été publiée en 17 volumes à Lausanne par les Éditions L'Âge d'Homme.

Œuvres complètes (2011-)[modifier | modifier le code]

Une nouvelle édition, critique celle-ci, en six volumes des Œuvres complètes publiée à nouveau par L'Âge d'Homme, comprenant deux tomes de « Récits », deux d'« Essais » et deux de « Propos », a commencé de paraître en 2011[3] ; à ces six volumes devraient être adjoints deux autres pour la correspondance[4].

  • Alain Corbellari, Maryke de Courten, Pierre-Marie Joris, Marie-Thérèse Lathion et Daniel Maggetti (dir.), Œuvres complètes. Tome premier - Récits : Itinéraires et lieux-dits, L'Âge d'Homme, 2011, ISBN 978-2-8251-1889-4 (Présentation en ligne)
  • Alain Corbellari, Maryke de Courten, Pierre-Marie Joris, Marie-Thérèse Lathion et Daniel Maggetti (dir.), Œuvres complètes. Tome deuxième - Récits : Histoires et scènes, L'Âge d'Homme, 2012, ISBN 978-2-8251-4168-7 (Présentation en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.unil.ch/crlr/page81133.html
  2. a et b Albert-Charles Cingria, « Avant-propos », L'Âge d'Homme, 2004, p. 11
  3. a et b http://www.unil.ch/crlr/page60451.html
  4. Patrick Kéchichian, « Cingria et la splendeur du monde »

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]