Chambre des seigneurs de Prusse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

52° 30′ 33.0088″ N 13° 22′ 53.0062″ E / 52.509169111, 13.381390611 ()

La Chambre des seigneurs de Prusse (Preußisches Herrenhaus).
La salle des réunions plénières.
La Chambre vers 1900.

La Chambre des Seigneurs de Prusse (Preußisches Herrenhaus) est un bâtiment de Berlin en Allemagne, qui accueillit la chambre haute du Parlement prussien de 1899 à 1932. Depuis 1999, avec la réunification et le retour des institutions fédérales à Berlin, il abrite le Bundesrat (« Conseil fédéral »), la chambre haute du Parlement allemand.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'édifice fut construit sur la Leipziger Straße, à proximité de la Leipziger Platz, entre 1892 et 1904 sur les plans de l'architecte Friedrich Schulze-Kolbitz, à l'emplacement d'une ancienne manufacture de porcelaines ayant appartenu à Johann Ernst Gotzkowsky, auquel succéda la demeure de Felix Mendelssohn.
Il est également à noter que la Chambre des députés de Berlin (Abgeordnetenhaus) qui communique par ses jardins est l'œuvre du même architecte, pour simple raison que ses locaux abritèrent la Chambre des représentants de Prusse (Preußisches Abgeordnetenhaus), la chambre basse de ce parlement prussien.
Le Detlev-Rohwedder-Haus, ancien siège du « Ministère de l'Air du Reich » (dirigé par Göring), abritant désormais le ministère fédéral des Finances est lui aussi attenant au bâtiment.

La première séance plénière de la Chambre des Seigneurs dans le nouvel édifice réunit ses 433 membres le 16 janvier 1899. Son dernier président sera le comte Dietlof von Arnim-Boitzenburg (1867-1933).

C'est dans ce bâtiment que siégea le Congrès général des « conseils de travailleurs et de soldats d'Allemagne » du 16 au 21 décembre 1918, en vue d'adopter la résolution d'organiser les élections de la représentation nationale pour le 19 janvier 1919 ; donnant ainsi naissance à la république de Weimar.

Entre le 30 décembre 1918 et le 1er janvier 1919, le Parti communiste d'Allemagne (KPD) est officiellement proclamé dans la salle des fêtes du bâtiment.

Jusqu'en 1932, la coalition de Weimar, composée de sociaux-démocrates et de membres du centre droite, dirigera la Prusse. À l'avènement des nazis, la diète de Prusse est dissoute.

L'Herrenhaus est reconstruit de manière plus simplifiée au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Il occupera de nombreuses fonctions au cours de l'existence de la RDA :

  • de 1946 à 1949 : siège de la Commission économique d'Allemagne
  • de 1949 à 1953 : siège du Conseil des ministres de RDA sous Otto Grotewohl
  • à partir de 1961 : siège de la Commission d'État au Plan
  • de 1978 à 1983 : des projets sont à l'étude pour en faire un mémorial en souvenir de la création du mouvement communiste allemand. Cependant, les projets n'aboutiront pas.

Le 3 octobre 1990, l'Allemagne est officiellement réunifiée. Suite à la décision du 21 juin 1991 faisant de Berlin la nouvelle capitale de l'État fédéral, le Conseil fédéral (Bundesrat) doit se prononcer sur son futur siège. En vertu du fédéralisme, il décide le 5 juillet 1991 de demeurer dans un premier temps à Bonn, tandis que la Diète fédérale (Bundestag) rejoint l'ancien Palais du Reichstag.

Cinq ans plus tard, le 27 septembre 1996, la décision finale sur le siège du Bundesrat doit être adoptée. Finalement, le Bundesrat revient sur sa décision initiale. De fait, il suit donc la Diète, la chancellerie fédérale et la Présidence fédérale à Berlin.

Avant de tenir sa séance inaugurale dans la capitale, en l'an 2000, une commission du Bundesrat lança un concours d'architecture, remporté par le cabinet Schweger + Partner de Hambourg, et ce en vue de restaurer l'ancien Herrenhaus et de reconstruire la salle plénière qui fut détruite lors du conflit mondial.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :