Château Figeac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une bouteille de Figeac 1995
Une bouteille de Figeac 1995.

Le château Figeac, est le plus grand domaine viticole de Saint-Émilion avec 54 hectares, dont 40 hectares de vignes, en Gironde. En AOC saint-émilion grand cru, il est classé premier grand cru classé B dans le dernier classements des vins de Saint-Émilion de 2012.

Histoire et actualité du domaine[modifier | modifier le code]

Les plus anciennes traces de son histoire remontent à l'époque gallo-romaine au IIe siècle avec des vestiges des canalisations de pierre. Le château a subi au cours de son histoire guerres et incendies. Du Moyen Âge subsistent des portes et fenêtres dans l'aile droite du château ; de la Renaissance, où il a été reconstruit après un incendie, les piliers de la grande cour, les ailes du château, la tour et quelques fenêtres à menaux ; du XVIIIe siècle, la partie centrale du château et les piliers de la cour d'honneur ; de 1900, le prolongement de l'aile droite et la création de la terrasse. Le château Figeac était une des cinq maisons nobles de Saint-Émilion. Thierry Manoncourt, Ingénieur Agronome INA (1917-2010), a vinifié plus de 50 millésimes et façonné la personnalité de ce vin très reconnaissable[1]. Son gendre le comte Éric d'Aramon a pris le relais à partir de 1988 jusqu'en 2013. Depuis 2013 le château qui appartient toujours à la même famille (Manoncourt) depuis 1892 est dirigé par Frédéric Faye, ingénieur agronome précédemment directeur technique de Figeac, et Jean-Valmy Nicolas, HEC, cogérant et copropriétaire de La Conseillante à Pomerol. L'œnologue conseil est Michel Rolland depuis 2013. Le domaine connaît un nouveau dynamisme.

Le terroir[modifier | modifier le code]

Le sol est formé de graves de feu günziennes, formant trois collines caractéristiques, et de quelques parcelles de sables éoliens. Il diffère du reste du vignoble de Saint-Émilion (qui est calcaire, argilo-calcaire et sablonneux selon les zones). Sur ce sol, l'encépagement de Figeac est totalement atypique pour un saint-émilion, se rapprochant d'un encépagement du Médoc avec 35 % de cabernet sauvignon, 35 % de cabernet franc, et seulement 30 % de merlot. Ce choix d'encépagement s'est fait à partir de l'originalité du sol et de la volonté de faire un vin de garde élégant. Il contribue à l'originalité de ce vin. L’âge moyen des vignes est de 45 ans environ. Elles font l'objet d'une culture raisonnée respectueuse de l'environnement.

Le vin[modifier | modifier le code]

La culture de la vigne, la vinification et l'élevage combinent des méthodes traditionnelles (cuvier de bois, macération à chapeau immergé, collage aux blancs d'œuf, etc.) et l'utilisation de techniques de pointe (analyse des sols par infrarouges, presse hydraulique verticale, tri optique des baies, etc. ). Dans les chais, l'élevage fait à 100 % en barriques neuves dure de 18 à 20 mois. La mise en bouteilles se fait au château. Le vin est vendu aux négociants de Bordeaux.

Un second vin[modifier | modifier le code]

Le domaine a produit de 1947 à 2011 un second vin appelé « La Grange Neuve de Figeac » et depuis 2006, une cuvée spéciale appelée « Petit-Figeac ». À partir du millésime 2012 Petit-Figeac est devenu l'unique second vin de Figeac.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'hommage des jurats à Thierry Manoncourt dans Sud Ouest du 31 août 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]