Camp de concentration de Herzogenbusch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Camp de concentration d’Hertogenbosch
Kamp Vught 1945.jpg
Vue partielle du camp d'Hertogenbosch
Présentation
Gestion
Date de création 12 janvier 1943
Date de fermeture Début septembre 1944
Victimes
Géographie
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Région Brabant-Septentrional
Localité Vught
Coordonnées 51° 39′ 57″ N 5° 15′ 24″ E / 51.6658, 5.25667 ()51° 39′ 57″ Nord 5° 15′ 24″ Est / 51.6658, 5.25667 ()  

Géolocalisation sur la carte : Pays-Bas

(Voir situation sur carte : Pays-Bas)
Camp de concentration d’Hertogenbosch

Le camp de concentration d’Hertogenbosch (en néerlandais : Kamp Vught) est un des cinq camps de concentration qui ont existé aux Pays-Bas pendant la Seconde Guerre mondiale. Vught est situé près de Bois-le-Duc.

La construction a commencé en 1942 sur le modèle des camps de concentration allemands. C’était le seul camp situé à l'ouest du Reich. Les premiers prisonniers venaient du camp d'Amersfoort et ont dû participer à la construction.

Le camp a été ouvert le 5 janvier 1943. Il était placé sous l’administration directe de la SS et sous l’autorité du sous-lieutenant SS Karl Chmielewski.

Environ 31 000 détenus y ont été internés dont 15 000 juifs, des détenus politiques, des Roms, Sinti et Yéniches, des témoins de Jéhovah, des homosexuels, des vagabonds et des criminels. Les prisonniers étaient soumis au travail forcé dans le camp lui-même et dans les usines Philips.

Le 5 juin 1943 tous les enfants juifs du camp ont été déportés à Westerbork puis à Sobibor où ils ont tous été exterminés.

Quelques femmes ont protesté. Le commandant, qui était depuis octobre 1943 le capitaine SS Adam Grünewald a fait enfermer 74 femmes pendant 14 heures dans une cellule étroite et sans ventilation. Dix sont mortes. Lorsque ceci a été connu de la presse néerlandaise Grünewald a été muté sur le front où il est mort au combat. Son successeur était le lieutenant SS Hans Hüttig.

Au moins 749 personnes sont mortes dans le camp.

La 4e division de chars canadienne a libéré le camp en septembre 1944.

Aujourd'hui le camp est occupé par le Nationaal Monument Kamp Vught, une prison, un camp de réfugiés des Moluques et deux casernes.

Nico Richter (compositeur néerlandais) a été prisonnier dans ce camp de janvier à novembre 1943.

Image[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]