Brisby et le Secret de NIMH

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Brisby et le Secret de NIMH

Titre original The Secret Of NIMH
Réalisation Don Bluth
Scénario Don Bluth,
Robert C. O'Brien,
Will Finn,
Gary Goldman,
John Pomeroy
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Sortie 1982
Durée 82 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Brisby et le Secret de NIMH est un long métrage d'animation américain réalisé par Don Bluth. Sorti en 1982, il est basé sur le roman de Robert C. O'Brien : Madame Frisby et les Rats de NIMH premier tome de la trilogie Rats de NIMH.

Une suite a été donnée au film en 1998 : La Légende de Brisby.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Madame Brisby est une souris des champs, veuve de Jonathan Brisby, et mère de quatre souriceaux : Teresa, Martin, Cynthia et Timothy. Elle habite au bord du champ des fermiers Fitzgibbons. Inquiète pour la santé de son fils Timothy, elle va voir monsieur Ages, une souris tout comme elle, afin de prendre conseil. Monsieur Ages, assez savant, diagnostique une pneumonie, et interdit à madame Brisby de faire sortir son fils par le froid actuel. Celle-ci acquiesce et part en emportant le médicament. En chemin, elle rencontre Jeremy, un corbeau. Ils sympathisent, mais sont interrompus par Dragon, le chat de la ferme, qui cherche à tuer tout ce qui se trouve sur son passage. Ils échappent heureusement à son attaque et rentrent se mettre à l'abri dans leurs habitations respectives.

De retour chez elle, madame Brisby retrouve Tatie Musaraigne, une amie de la famille. Celle-ci est venue prévenir les Brisby que le grand déménagement est proche. En effet, à chaque moisson, tous les animaux vivant dans le champ doivent fuir la charrue du tracteur, qui retourne la terre, ainsi que les maisons et terriers des animaux. Persuadée que le froid tuera son fils, madame Brisby, aidée par Tatie Musaraigne, parvient à arrêter le tracteur en crevant le tuyau d'alimentation, juste avant que le tracteur ne rase la maison familiale.

Ne sachant pas à qui se confier, madame Brisby se résout à demander l'aide du Grand Hibou, un oiseau gigantesque vivant dans une lointaine forêt. Jeremy l'y amène la nuit même, mais la laisse seule entrer dans l'antre du hibou. Celui-ci, effrayant, écoute néanmoins la requête de la malheureuse souris. Son seul conseil, pourtant, est le même que celui de Tatie Musaraigne : il lui faut déménager, au risque de voir son fils mourir. Mais au moment où il s'apprête à partir en chasse, il apprend le nom de madame Brisby. À la grande surprise de cette dernière, il connaît feu son mari, et lui dit alors qu'il y a peut-être une autre solution : il faut qu'elle aille voir les rats vivant dans le rosier sauvage situé dans le jardin des Fitzgibbons et qu'elle parle à leur chef Nicodemus. Celui-ci doit faire transporter leur maison « dans l'angle mort de la pierre ».

Tôt le lendemain, en espérant arriver à ses fins avant que le tracteur ne soit réparé, madame Brisby se rend donc au rosier sauvage. En chemin, elle croise Jeremy, qui est camouflé dans le linge de Madame Fitzgibbons, afin d'échapper à Dragon. Elle lui demande alors de veiller sur sa famille pendant son absence. Arrivé au rosier sauvage, elle est agressée par le gardien de l'entrée, un rat féroce armé d'une lance. Elle ne doit son salut qu'à monsieur Ages, qui connaît bien celui-ci. Elle informe monsieur Ages de la raison de sa visite : celui-ci connaît bien Nicodemus, mais a des doutes sur la possibilité pour les rats d'aider les Brisby. En chemin, ils font connaissance avec Justin, le chef de la garde des rats. Celui-ci est un grand ami de monsieur Ages, et est fier de présenter la cité des rats, éclairée par l'électricité volée aux fermiers. Peu fiers de cet emprunt, monsieur Ages et lui parlent d'un plan qui leur permettrait d'arrêter les vols de ce genre, indignes d'eux.

Entrés dans la cité des rats, ils assistent au Grand Conseil, où Jenner, un grand rat noir, discourt avec virulence contre le fameux plan. Il est prévu pour les rats de quitter la ferme pour se rendre à la vallée de Thorn, où ils vivront des ressources qu'ils pourront récolter, et non de celles qu'ils volent aux fermiers. Madame Brisby est alors présentée à l'assemblée, faisant forte impression. Elle rencontre ensuite Nicodemus, un très vieux rat, qui lui fait comprendre pourquoi son mari est aussi connu dans leur communauté.

Il y a de nombreuses années, des animaux de laboratoire furent soumis à des tests pharmaceutiques par le National Institute of Mental Health (NIMH). Ils injectèrent un produit aux animaux, ce qui permit aux rats et aux souris d'être dotés d'une intelligence assez poussée, proche de celle des humains. Ils pouvaient lire, inventer... Mais enfermés, ils décidèrent de s'évader par le système d'aération. Les souris, trop légères, périrent dans les conduits, exceptés Jonathan Brisby et monsieur Ages. Celui-ci permit d'ailleurs à tous les évadés survivants de s'échapper, et est considéré comme un grand sauveur parmi les rats. Madame Brisby apprend, en lisant l'histoire des « rats de NIMH », que son mari est en fait mort en tentant d'endormir Dragon ; cette mission lui avait été confiée par Nicodemus. Ce dernier donne à madame Brisby un médaillon, orné d'une pierre précieuse qu'il estime dotée d'un immense pouvoir.

Pendant ce temps, chez les Brisby, Jeremy le corbeau a été fait prisonnier par Tatie Musaraigne, qui veillait déjà sur les enfants, cette dernière doute que celui-ci soit envoyé par leur mère, elle confie un instant la garde de Jeremy aux enfants, le temps pour elle d'aller chercher de l'aide. Les enfants décident de détacher Jeremy, ayant connaissance de la rencontre de leur mère avec un corbeau les jours derniers. Cependant, ils jugent Jeremy un peu fou et décident donc de le rattacher.

Nicodemus ordonne les préparatifs nécessaires au déplacement de la maison des Brisby, ainsi que le départ des rats du rosier ; mais Dragon doit être endormi auparavant, pour la sécurité de l'opération. Motivée par les derniers évènements, madame Brisby se porte volontaire pour effectuer la mission. Aidée par Justin, elle pénètre dans la ferme, et réussit à verser le somnifère dans la gamelle de Dragon. Mais elle est capturée par le fils des fermiers, qui l'enferme dans une vieille cage. De là, elle peut entendre le fermier discuter au téléphone, et ainsi découvrir que celui-ci a prévenu les gens de NIMH des problèmes qu'il avait avec les rats. NIMH doit arriver le lendemain, afin de dératiser tout le terrain.

Près du parpaing, les rats, armés de cordages et de poulies, s'activent afin de déplacer la maison. Mais Jenner et son complice Sullivan sabotent le chantier, en coupant une corde alors que le parpaing est juste au-dessus de Nicodemus. Celui-ci est écrasé, et Jenner, déterminé à ne pas partir, demande aux rats de retourner au rosier sauvage. Mais madame Brisby arrive à l'improviste et tente de prévenir les rats de l'arrivée prochaine de NIMH. Voyant l'effet que la déclaration de cette souris produit sur les rats, Jenner tente de la faire taire et devient hystérique lorsqu'il voit qu'elle porte la pierre précieuse. Justin s'interpose et défie Jenner. Sullivan lui fournit une épée, mais est mortellement blessé par Jenner. Alors que celui-ci va l'emporter, Sullivan le poignarde, avant de rendre son dernier soupir.

Justin prend la tête des opérations et prépare l'achèvement des déménagements. Mais madame Brisby entend les cris de ses enfants : le parpaing, tombé dans de la vase, est en train de s'enfoncer. Les efforts des rats sont vains, et le parpaing s'enfonce de plus en plus. Madame Brisby se souvient alors des paroles de Nicodemus sur le pouvoir de la « Pierre », et touche le médaillon... Dans un déchainement d'énergie qui laisse les rats pantois, la maison familiale des Brisby se soulève et est déposée à l'abri du tracteur, derrière une énorme pierre « dans son angle mort ».

Plusieurs semaines après, Timothy va mieux et est bientôt guéri. La moisson est terminée et les rats sont partis vers la vallée de Thorn. Madame Brisby a donné la pierre précieuse à Justin avant qu'il ne parte. Elle reçoit la visite de Jeremy, qui souhaiterait un « bijou » pour impressionner sa future fiancée, les ficelles n'étant plus suffisantes à ses yeux. Mais voilà qu'une belle femelle corbeau arrive, et s'agrippant tous deux aux ficelles multicolores, ils s'envolent au loin.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Sources : Planète Jeunesse[1]
Version française réalisée par la Société parisienne de sonorisation (SPS) ; adaptation des chansons : Yves Duteil[2] ; direction musicale : Jean Cussac[3].

Chansons[modifier | modifier le code]

  • Pour l'amour d'un enfant (Flying Dreams Lullaby)- chantée par Svetlana
  • Pour l'amour d'un enfant (générique de fin) (Flying Dreams) chanté par Yves Duteil

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Ce film constitue la première réalisation de Don Bluth, ancien animateur des studios Disney ayant débuté sur La Belle au bois dormant (1959). Il fut suivi par une partie des animateurs, contraignant les studios à retarder d'un an la production de Rox et Rouky (1981).
  • Les studios Disney avaient refusé le projet, le jugeant trop sombre. Steven Spielberg, le découvrant, tint à aider Don Bluth et produisit la réalisation suivante de ce dernier, Fievel et le Nouveau Monde.
  • Le nom original Frisby fut modifié en Brisby afin d'éviter des problèmes avec la compagnie Wham-O, propriétaire de la marque de disques volants Frisbee.
  • Dans la version originale, Jeremy est présenté comme crow (terme rassemblant en anglais les corbeaux et les corneilles). Dans la version française, il est prétendument un corbeau, même si son bec jaune ne l'apparenterait qu'à un corbeau freux, espèce qui n'existe pas en Amérique.
  • Au début du film, Nicodemus présente Jonathan Brisby comme un héros, précisant qu'il vient de mourir. Néanmoins la présence de ce dernier est constante tout au long de l'intrigue.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Madame Brisby et le Secret de Nimh par Robert C. O'Brien, Le Livre de poche, coll. Jeunesse (n°0223-7091), 1982.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Brisby et le secret de NIMH, Planète Jeunesse, 30 janvier 2004, consulté le 28 mai 2013.
  2. Carton DVD
  3. Jean Cussac, Objectif cinéma, consulté le 28 mai 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]