Borut Božič

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Borut Božič
Image illustrative de l'article Borut Božič
Borut Božič lors de la présentation de l'équipe Vacansoleil-DCM 2011
Informations
Nom Božič
Prénom Borut
Date de naissance 8 août 1980 (1980-08-08) (33 ans)
Pays Drapeau de la Slovénie Slovénie
Équipe actuelle Astana
Spécialité Sprinteur
Équipe professionnelle
2004-2006
2007
2008
2009-2010
2011
2012-
Peruntnina Ptuj
Team LPR
Cycle Collstrop
Vacansoleil
Vacansoleil-DCM
Astana
Principales victoires
Maillot de champion de Slovénie Champion de Slovénie 2008, 2012
1 étape du Tour d'Espagne 2009

Borut Božič (né le 8 août 1980 à Ljubljana) est un coureur cycliste slovène, membre de l'équipe Astana. Professionnel depuis 2004, il se distingue au sprint et a notamment remporté le championnat de Slovénie sur route en 2008 et 2012, une étape du Tour d'Espagne 2009 et le classement général du Tour de la Région wallonne en 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Premières années professionnelles[modifier | modifier le code]

Borut Božič devient cycliste professionnel en 2004 au sein de l'équipe slovène Perutnina Ptuj, qui évolue en troisième division (GS3), puis avec le statut d'équipe continentale à partir de 2005. Božič est en 2004 vainqueur d'étapes de la Jadranska Magistrala, dont il prend la troisième place finale, du Tour de Slovénie, du Tour de Serbie. Il est deuxième du Grand Prix Krka, troisième du Circuit des bords flamands de l'Escaut, cinquième du Grand Prix de Denain. L'année suivante, il est vainqueur d'une étape et du classement général de la Jadranska Magistrala. Il est deuxième du Poreč Trophy. En septembre, il gagne une étape Tour de l'Avenir, dont il porte pendant deux jours le maillot jaune. Borut Božič gagne onze courses en 2006 : trois étapes du Tour de Cuba et de l'Olympia's Tour, deux étapes du Tour de Slovénie, le prologue et le classement général de l'Istrian Spring Trophy, une étape du Circuit des Ardennes, dont il prend la deuxième place du classement général. Fin septembre, il dispute le championnat du monde sur route, dont il prend la 77e place.

En 2007, Borut Božič rejoint l'équipe continentale professionnelle italo-suisse LPR. Il gagne cette année-là le Grand Prix Kranj, le Tour de la Région wallonne et une étape du Tour d'Irlande. Il participe en septembre au championnat du monde sur route, qu'il ne termine pas.

Borut Božič vêtu du maillot de champion de Slovénie lors de l'Eneco Tour 2008

En 2008, il est recruté par l'équipe continentale professionnelle Cycle Collstrop. En début d'année, il est vainqueur d'une étape de l'Étoile de Bessèges et du Tour d'Andalousie. Il est pour la première fois champion de Slovénie sur route. En août, il est sélectionné en équipe nationale pour la course en ligne des Jeux olympiques de Pékin, avec Jure Golčer, Simon Špilak et Tadej Valjavec. Il ne termine pas cette course. En fin d'année, il est à nouveau en équipe nationale pour le championnat du monde sur route, dont il prend la 62e place.

De 2009 à 2011 chez Vacansoleil[modifier | modifier le code]

En 2009, Borut Božič est l'un des cinq coureurs de Cycle Collstrop à intègrer l'équipe continentale professionnelle néerlandaise Vacansoleil. Après plusieurs places d'honneur en début d'année, il obtient ses premières victoires en mai en gagnant deux étapes du Tour de Belgique. En août, il gagne au sprint la première étape du Tour de Pologne, devant André Greipel. C'est sa première victoire dans une course du ProTour, la première également pour Vacansoleil[1]. Il gagne la première étape du Tour du Limousin deux semaines plus tard puis prend le départ du Tour d'Espagne, son premier grand tour, à la fin du mois. Il est deuxième de la troisième étape puis s'impose au sprint lors de la sixième étape, devant Tyler Farrar et Daniele Bennati. Il offre ainsi à Vacansoleil sa principale victoire jusqu'alors, la première dans un grand tour[2]. À l'issue cette première saison avec Vacansoleil, son contrat est prolongé jusqu'à 2011[3]. Il termine l'année au championnat du monde sur route.

En 2010, il commence sa saison par deux victoires d'étapes à l'Étoile de Bessèges. En septembre, il gagne une étape du Tour de Grande-Bretagne et termine à la deuxième place du classement général. Il participe à nouveau au championnat du monde sur route en fin de saison. En 2011, l'équipe Vacansoleil intègre le World Tour et participe donc désormais à l'ensemble des courses de ce calendrier. Borut Božič dispute ses premiers Tour d'Italie et Tour de France. Entretemps, il gagne une étape du Tour de Suisse : alors que son coéquipier Marco Marcato est rattrapé 50 mètres avant la ligne d'arrivée, il parvient à déborder Óscar Freire pour l'emporter[4]. Au Tour de France, il est trois fois classé parmi les dix premiers d'étapes, dont la dernière aux Champs-Élysées (7e). En août, il est sixième de la London Surrey Cycle Classic, course préparant la course en ligne des Jeux olympiques de Londres, sur le même parcours. Il est ensuite troisième de la Vattenfall Cyclassics, neuvième du Mémorial Rik Van Steenbergen, sixième de Paris-Bruxelles, quatrième du Grand Prix d'Isbergues. Fin septembre, il prend la septième place du championnat du monde sur route, remporté au sprint par Mark Cavendish.

Depuis 2012 chez Astana[modifier | modifier le code]

Borut Božič lors du Tour Down Under 2012

En 2012, Borut Božič rejoint l'équipe kazakhe Astana. Il est notamment deuxième de la Clásica de Almería en début de saison, huitième du Grand Prix Pino Cerami en avril. En juin, il obtient son deuxième titre de champion de Slovénie sur route. En juillet au Tour de France, Astana a pour leaders Janez Brajkovič et Alexandre Vinokourov, tandis que Božič est le sprinter de l'équipe[5]. Il obtient deux septièmes places d'étapes en fin de course, à Brive-la-Gaillarde et Paris. Avec Janez Brajkovič et Grega Bole, il forme l'équipe slovène qui participe à la course en ligne des Jeux olympiques de Londres. Il la termine dans le peloton, à la 46e place. À la fin du mois d'août, il se classe dixième de la Vattenfall Cyclassics, sixième de la Grand Prix de la ville de Zottegem et huitième du Grand Prix de Plouay. Il participe au championnat du monde sur route dans le Limbourg néerlandais et en prend la 82e place.

En mars 2013, il se classe deuxième d'À travers les Flandres et de Gand-Wevelgem. Borut Božič chute durant Paris-Roubaix 2013 et se casse alors un poignet, ce qui l'oblige à stopper toute compétition pendant six semaines[6].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Par années[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

  • 2011 : abandon (11e étape)

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Bozic sprints for Poland stage and overall », sur cyclingnews.com,‎ 2 août 2009 (consulté le 13 avril 2013)
  2. (en) « Bozic surprises sprint rivals to win stage six of Vuelta », sur cyclingweekly.co.uk,‎ 4 septembre 2009 (consulté le 13 avril 2013)
  3. (en) « Bozic extends contract with Vacansoleil », sur cyclingnews.com,‎ 26 septembre 2009 (consulté le 13 avril 2013)
  4. « Bozic : « Vraiment inattendu » », sur velochrono.fr,‎ 15 juin 2011 (consulté le 13 avril 2013)
  5. (en) « Brajkovic and Vinokourov lead Astana at Tour de France », sur cyclingnews.com,‎ 21 juin 2012 (consulté le 13 avril 2013)
  6. Alexandre Mignot, « Borut Bozic s'est fracturé le poignet », sur cyclismactu.net,‎ 12 avril 2013
  7. Remportée par Alessandro Petacchi, la victoire est attribuée à Borut Bozic après la confirmation par le Tribunal arbitral du sport de la suspension de Petacchi pour un an à compter du . Voir le classement officiel sur le site de l'Union cycliste internationale

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :