Course en ligne masculine aux championnats du monde de cyclisme sur route 2009

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir Championnats du monde de cyclisme sur route 2009.

Championnats du monde de cyclisme sur route 2009 - Course en ligne masculine

Généralités
Sport Cyclisme sur route
Organisateur(s) UCI
Lieu Drapeau : Suisse Mendrisio, Suisse
Date 27 septembre 2009
Épreuves course en ligne
Distance 262,2 km
Palmarès
Vainqueur Drapeau : Australie Cadel Evans

Navigation

La course en ligne masculine des championnats du monde de cyclisme sur route 2009 a eu lieu le dimanche 27 septembre 2009 à Mendrisio, en Suisse.

Participation[modifier | modifier le code]

Système de sélection[modifier | modifier le code]

Le système de qualification pour les championnats du monde 2009 a été fixé par une décision du comité directeur de l'Union cycliste internationale des 29 et 30 janvier 2009. Les nations autorisées à participer aux épreuves et le nombre de coureurs qu'elle peuvent y envoyer est déterminé en fonction des différents classement édités par l'UCI au 15 août 2009[1]. L'UCI a publié les effectifs attribués aux nations qualifiées en août[2].

Les dix premières nations au classement mondial par nation peuvent inscrire 14 coureurs, dont 9 partants. Il s'agit de l'Espagne, de l'Italie, de l'Australie, de l'Allemagne, de la Russie, du Luxembourg, de la Belgique, de la Grande-Bretagne, de la Norvège et des États-Unis

La première nation au classement de l'UCI Africa Tour (en excluant une nation qui se serait déjà qualifiée via le classement mondial) peut inscrire 9 coureurs, dont 6 partants ; la deuxième 5 dont 3 partants. Il s'agit de l'Afrique du Sud et de la Tunisie.

Les deux premières nations au classement de l'UCI America Tour (en excluant une nation qui se serait déjà qualifiée via le classement mondial) peuvent inscrire 9 coureurs, dont 6 partants : il s'agit de la Colombie et du Venezuela. Les troisième, quatrième et cinquième nations en inscrivent 5 dont 3 partants : il s'agit de l'Argentine, du Brésil et du Canada.

La première nation au classement de l'UCI Asia Tour (en excluant une nation qui se serait déjà qualifiée via le classement mondial) peut inscrire 9 coureurs, dont 6 partants ; les deuxième et troisième en inscrivent 5 dont 3 partants. Il s'agit du Kazakhstan, de l'Iran et du Japon.

La première nation au classement de l'UCI Oceania Tour (en excluant une nation qui se serait déjà qualifiée via le classement mondial) peut inscrire 5 coureurs dont 3 partants : il s'agit de la Nouvelle-Zélande.

Les nations classées de la première à la sixième place de l'UCI Europe Tour, sans compter celles qualifiées via le classement mondial, peuvent inscrire 9 coureurs, dont 6 partants : il s'agit de la France, des Pays-Bas, de la Slovénie, de la Pologne, de l'Ukraine et du Danemark. Les nations classées de la septième à la seizième place en inscrivent 5 dont 3 partants : il s'agit du Portugal, de l'Estonie, de l'Autriche, de la Suisse, de la Slovaquie, de la Croatie, de la Hongrie, de la Suède, de la Serbie et de la Lettonie.

Parmi les nations figurant au classement mondial non encore qualifiées :

  • celles ayant un coureur classé parmi les 100 premiers au classement individuel mondial peuvent inscrire 5 coureurs, dont 3 partants. Cette règle qualifie la République tchèque, l'Irlande et la Biélorussie
  • celles ayant trois coureurs classés au classement individuel mondial peuvent inscrire 5 coureurs, dont 3 partants. Aucune nation n'est concernée.
  • celles ayant deux coureurs classés au classement individuel mondial peuvent inscrire 3 coureurs, dont 2 partants. Aucune nation n'est concernée.
  • celles ayant un coureur classé au classement individuel mondial peuvent inscrire 2 coureurs, dont 1 partant. Cette règle qualifie la Lituanie et la Finlande.

Parmi les nations des circuits continentaux non encore qualifiées :

  • les nations africaines ayant un coureur parmi les 5 premiers au classement de l'UCI Africa Tour peuvent inscrire 2 coureurs, dont 1 partant. Cette règle qualifie la Namibie.
  • les nations américaines ayant un coureur parmi les 20 premiers au classement de l'UCI America Tour peuvent inscrire 2 coureurs, dont 1 partant. Cette règle qualifie Cuba, le Chili, le Costa Rica, l'Équateur, et l'Uruguay.
  • les nations asiatiques ayant un coureur parmi les 5 premiers au classement de l'UCI Asia Tour au 15 août 2008 peuvent inscrire 2 coureurs, dont 1 partant. Aucune nation n'est concernée.
  • les nations européennes ayant un coureur parmi les 200 premiers au classement de l'UCI Europe Tour peuvent inscrire 2 coureurs, dont 1 partant. Cette règle qualifie la Bulgarie.
  • les nations océaniennes ayant un coureur parmi les 5 premiers au classement de l'UCI Oceania Tour au 15 août 2008 peuvent inscrire un coureur au départ. Aucune nation n'est concernée.

Bien qu'ayant qualifié 5 coureurs dont 3 partants grâce à sa place à l'UCI Europe Tour, la Suisse a droit à 9 inscrits dont 6 partants en tant qu'hôte des championnats du monde.

Favoris de la course[modifier | modifier le code]

201 coureurs issus de 41 nations participent à la course.

L'Espagnol Alejandro Valverde et l'Italien Damiano Cunego sont désignés comme étant les favoris de ce championnat[3],[4]. Tous deux ont participé au Tour d'Espagne durant les semaines qui ont précédé. Valverde s'est imposé au classement final, tandis que Cunego a impressionné lors de ses deux victoires d'étapes. Ils évoluent au sein des deux sélections les plus relevées. L'équipe d'Espagne compte deux autres leaders, le champion olympique Samuel Sánchez et le triple champion du monde Óscar Freire, et plusieurs bon grimpeurs[5],[6]. La sélection italienne rassemble notamment le champion du monde sortant Alessandro Ballan, et les anciens vainqueurs du Tour d'Italie Ivan Basso et Stefano Garzelli.

Après avoir remporté la course chronométrée deux jours auparavant, Fabian Cancellara souhaite devenir le premier coureur à remporter le contre-la-montre et la course en ligne lors d'un championnat du monde. Le parcours ne convient cependant pas autant à ses qualités qu'à celle de coureurs spécialistes des classiques ardennaises[3].

Principaux coureurs absents[modifier | modifier le code]

Le leader du classement mondial UCI Alberto Contador ne participe pas aux championnats du monde. N'ayant pas disputé de compétition depuis sa victoire au Tour de France en juillet, il s'estime insuffisamment préparé[7].

La plupart des meilleurs coureurs américains sont absents. Le septuple vainqueur de la « Grande Boucle » Lance Armstrong n'a plus participé aux championnats du monde depuis 1998. Levi Leipheimer et George Hincapie s'estiment incertains de leur état de forme en raison de leur manque de compétition depuis le Tour. Christopher Horner et Christian Vande Velde sont blessés. Enfin, David Zabriskie, récent champion national du contre-la-montre, n'a pas souhaité participer après une « saison longue, physiquement et mentalement. »[8]

Le Luxembourgeois Fränk Schleck a mis fin à sa saison suite à son abandon au Tour d'Espagne en raison de douleurs au genou[9].

Parcours[modifier | modifier le code]

Le parcours est formé de 19 tours du circuit de 13,8 km, pour un total de 262,2 km. Le dénivelé total de la course est de 4 655 m. Le circuit comprend deux côtes. La première, dite de l'Acqua Fresca, se situe entre Mendrisio et Castel San Pietro, culmine à 439 m. Elle est longue de 780 m et présente une pente de plus de 10 %. Elle est suivie d'une descente technique de 4,5 km vers Balerna. La seconde côte, appelée Torrazza di Novazzano, culmine à 376 m à Novazzano, à 2,5 km de l'arrivée. Elle est longue de 1,8 km et sa première partie présente une pente de 10 %. Cette côte faisait partie du parcours du championnat du monde de 1971[4],[10],[11].

Ce parcours est décrit comme étant difficile et sélectif[11],[12],[13]. Selon le sélectionneur belge Carlo Bomans, le circuit, plus court que lors des précédentes éditions[11], offre peu de temps aux coureurs pour récupérer[14]. Il est favorable aux coureurs ayant des qualités de puncher ou de grimpeur[12], et son profil est comparé à celui de Liège-Bastogne-Liège[11]. Pour le sélectionneur de l'équipe italienne Franco Ballerini, il s'agit du parcours de championnat du monde le plus difficile depuis celui de Duitama en Colombie en 1995[15].

Classement[modifier | modifier le code]

# Coureur Pays Temps
médaille d'or Cadel Evans Drapeau de l'Australie Australie 6 h 56 min 26s
médaille d'argent Alexandr Kolobnev Drapeau de la Russie Russie 27 s
médaille de bronze Joaquim Rodríguez Drapeau de l'Espagne Espagne m.t.
4 Samuel Sánchez Drapeau de l'Espagne Espagne 30 s
5 Fabian Cancellara Drapeau de la Suisse Suisse m.t.
6 Philippe Gilbert Drapeau de la Belgique Belgique 51 s
7 Matti Breschel Drapeau du Danemark Danemark m.t.
8 Damiano Cunego Drapeau de l'Italie Italie m.t.
9 Alejandro Valverde Drapeau de l'Espagne Espagne m.t.
10 Simon Gerrans Drapeau de l'Australie Australie 1 min 47 s

Récit[modifier | modifier le code]

Liste des engagés[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Italie Italie
# Coureur Pos.
1 Alessandro Ballan 41e
2 Ivan Basso 16e
3 Marzio Bruseghin AB
4 Damiano Cunego 8e
5 Stefano Garzelli 71e
6 Luca Paolini 65e
7 Filippo Pozzato 21e
8 Michele Scarponi AB
9 Giovanni Visconti AB
Drapeau de l'Espagne Espagne
# Coureur Pos.
10 Carlos Barredo AB
11 Juan José Cobo AB
12 Óscar Freire 15e
13 Juan Manuel Gárate AB
14 Daniel Moreno 42e
15 Rubén Plaza AB
16 Joaquim Rodríguez 3e
17 Samuel Sánchez 4e
18 Alejandro Valverde 9e
Drapeau de l'Australie Australie
# Coureur Pos.
19 Simon Clarke AB
20 Allan Davis AB
21 Cadel Evans 1er
22 Simon Gerrans 10e
23 Mathew Hayman AB
24 Matthew Lloyd 64e
25 Stuart O'Grady AB
26 Michael Rogers 107e
27 Wesley Sulzberger AB
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
# Coureur Pos.
28 Gerald Ciolek AB
29 Johannes Fröhlinger 99e
30 André Greipel AB
31 Christian Knees AB
32 Paul Martens 103e
33 Tony Martin AB
34 Grischa Niermann 79e
35 Marcel Sieberg AB
36 Fabian Wegmann 11e
Drapeau de la Russie Russie
# Coureur Pos.
37 Alexandre Botcharov 31e
38 Pavel Brutt 85e
39 Serguei Ivanov 19e
40 Vladimir Karpets 105e
41 Alexandr Kolobnev 2e
42 Guennadi Mikhailov AB
43 Evgeny Popov AB
44 Alexander Porsev AB
45 Eduard Vorganov 51e
Drapeau de la Belgique Belgique
# Coureur Pos.
46 Tom Boonen 38e
47 Francis De Greef AB
48 Bert De Waele 39e
49 Kevin De Weert 25e
50 Philippe Gilbert 6e
51 Maxime Monfort 89e
52 Nick Nuyens 63e
53 Greg Van Avermaet 44e
54 Maarten Wynants 88e
Drapeau du Luxembourg Luxembourg
# Coureur Pos.
55 Laurent Didier AB
56 Jempy Drucker AB
57 Kim Kirchen 45e
58 Andy Schleck AB
Drapeau de la Norvège Norvège
# Coureur Pos.
59 Kurt Asle Arvesen 12e
60 Edvald Boasson Hagen 60e
61 Roy Hegreberg AB
62 Thor Hushovd AB
63 Lars Petter Nordhaug AB
64 Håvard Nybø AB
65 Gabriel Rasch 87e
66 Stian Remme 81e
67 Frederik Wilmann AB
Drapeau des États-Unis États-Unis
# Coureur Pos.
68 Andrew Bajadali AB
69 Brent Bookwalter AB
70 Tom Danielson AB
71 Timothy Duggan 79e
72 Tyler Farrar AB
73 Craig Lewis 59e
74 Jason McCartney 98e
75 Thomas Peterson 94e
Drapeau du Royaume-Uni Grande-Bretagne
# Coureur Pos.
76 Steve Cummings 52e
77 Russell Downing AB
78 Christopher Froome AB
79 Roger Hammond 92e
80 Daniel Lloyd AB
81 David Millar AB
82 Ian Stannard AB
83 Ben Swift AB
84 Geraint Thomas AB
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
# Coureur Pos.
85 Lars Boom 91e
86 Robert Gesink 36e
87 Johnny Hoogerland 14e
88 Karsten Kroon 20e
89 Sebastian Langeveld AB
90 Koos Moerenhout 23e
Drapeau de la France France
# Coureur Pos.
91 Dimitri Champion 95e
92 Sylvain Chavanel 29e
93 Pierrick Fédrigo 46e
94 Christophe Le Mével 93e
95 Christophe Riblon 61e
96 Thomas Voeckler 67e
Drapeau de la République tchèque République tchèque
# Coureur Pos.
97 Jan Bárta 106e
98 Roman Kreuziger AB
99 Martin Mareš AB
Drapeau du Danemark Danemark
# Coureur Pos.
100 Lars Ytting Bak AB
101 Matti Breschel 7e
102 Jakob Fuglsang 43e
103 Frank Høj AB
104 Anders Lund AB
105 Chris Anker Sørensen 13e
Drapeau de la Suisse Suisse
# Coureur Pos.
106 Michael Albasini 82e
107 Rubens Bertogliati AB
108 Fabian Cancellara 5e
109 Mathias Frank AB
110 Grégory Rast AB
111 Oliver Zaugg 28e
Drapeau de la Slovénie Slovénie
# Coureur Pos.
112 Grega Bole AB
113 Borut Božič AB
114 Janez Brajkovič 35e
115 Kristjan Fajt 54e
116 Gorazd Štangelj 48e
117 Tadej Valjavec 32e
Drapeau de la Colombie Colombie
# Coureur Pos.
118 Mauricio Ardila AB
119 Leonardo Duque 22e
120 Juan Carlos Lopez Marin 108e
121 Miguel Ángel Rubiano 37e
122 José Serpa 74e
123 Rigoberto Urán 101e
Drapeau du Portugal Portugal
# Coureur Pos.
124 André Cardoso 17e
125 Sérgio Paulinho 34e
126 Rui Costa 69e
Drapeau de la Pologne Pologne
# Coureur Pos.
127 Michał Gołaś 86e
128 Bartosz Huzarski 73e
129 Jacek Morajko AB
130 Przemysław Niemiec 62e
131 Maciej Paterski AB
132 Sylwester Szmyd 24e
Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan
# Coureur Pos.
133 Assan Bazayev 58e
134 Dmitriy Fofonov 66e
135 Valentin Iglinskiy AB
136 Maxim Iglinskiy 97e
137 Andrey Kashechkin AB
138 Alexandre Vinokourov 26e
Drapeau de l'Ukraine Ukraine
# Coureur Pos.
139 Andriy Grivko 53e
140 Serhiy Honchar AB
141 Oleksandr Kvachuk 72e
142 Ruslan Pidgornyy AB
143 Volodymyr Starchyk AB
144 Volodymyr Zagorodny 104e
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
# Coureur Pos.
145 Jay Robert Thomson AB
Drapeau du Venezuela Venezuela
# Coureur Pos.
146 Franklin Chacon 83e
147 Manuel Medina AB
148 Carlos José Ochoa 75e
149 Jackson Rodríguez AB
150 José Rujano 50e
151 Freddy Vargas AB
Drapeau du Japon Japon
# Coureur Pos.
152 Yukiya Arashiro AB
153 Fumiyuki Beppu 57e
154 Taiji Nishitani AB
Drapeau de l'Estonie Estonie
# Coureur Pos.
155 Rene Mandri 94e
156 Rein Taaramäe AB
157 Janek Tombak AB
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande
# Coureur Pos.
158 Timothy Gudsell AB
159 Hayden Roulston 96e
160 Jeremy Vennell AB
Drapeau de l’Argentine Argentine
# Coureur Pos.
161 Martín Garrido AB
162 Alfredo Lucero AB
163 Matías Médici AB
Drapeau de l'Autriche Autriche
# Coureur Pos.
164 Christoph Sokoll AB
165 Gerhard Trampusch 102e
166 Peter Wrolich AB
Drapeau de la Croatie Croatie
# Coureur Pos.
167 Matija Kvasina AB
168 Hrvoje Miholjević 76e
169 Vladimir Miholjević 70e
Drapeau de la Slovaquie Slovaquie
# Coureur Pos.
170 Ján Valach AB
171 Martin Velits 90e
172 Peter Velits 100e
Drapeau du Brésil Brésil
# Coureur Pos.
173 Tiago Fiorilli AB
174 Murilo Fischer 55e
175 Magno Nazaret AB
Drapeau du Canada Canada
# Coureur Pos.
176 Michael Barry 18e
177 Ryder Hesjedal AB
178 Svein Tuft AB
Drapeau de la Suède Suède
# Coureur Pos.
179 Fredrik Kessiakoff 78e
180 Marcus Ljungqvist 47e
181 Thomas Lövkvist 33e
Drapeau de la Hongrie Hongrie
# Coureur Pos.
182 Istvan Cziraki AB
183 Gergely Ivanics AB
184 Péter Kusztor AB
Serbie Serbie
# Coureur Pos.
185 Zolt Der AB
186 Esad Hasanovic AB
187 Nebojša Jovanović AB
Drapeau de l'Uruguay Uruguay
# Coureur Pos.
188 Fabricio Ferrari AB
Drapeau de la Lettonie Lettonie
# Coureur Pos.
189 Oļegs Meļehs AB
190 Aleksejs Saramotins 77e
Drapeau du Costa Rica Costa Rica
# Coureur Pos.
191 Andrey Amador AB
Drapeau du Chili Chili
# Coureur Pos.
192 Carlos Oyarzún AB
Drapeau de l'Irlande Irlande
# Coureur Pos.
193 Philip Deignan 40e
194 Daniel Martin 68e
195 Nicolas Roche AB
Drapeau de la Lituanie Lituanie
# Coureur Pos.
196 Ignatas Konovalovas 30e
Drapeau de la Biélorussie Biélorussie
# Coureur Pos.
197 Vasil Kiryienka 27e
198 Aliaksandr Kuschynski AB
199 Kanstantsin Siutsou 56e
Drapeau de la Namibie Namibie
# Coureur Pos.
200 Dan Craven AB
Drapeau de la Finlande Finlande
# Coureur Pos.
201 Jussi Veikkanen 49e

Liste de départ sur le site de l'U.C.I.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Système de qualification pour les championnats du monde 2009 - Epreuve en ligne hommes élite », sur uci.ch,‎ janvier 2009 (consulté le 22 septembre 2009)
  2. « Etat des qualifications au 15 août 2009 », sur uci.ch,‎ 16 août 2009 (consulté le 22 septembre 2009)
  3. a et b « Pour tout l'or du monde », sur lequipe.fr,‎ 26 septembre 2009 (consulté le 27 septembre 2009)
  4. a et b (en) « Cunego Worlds favourite on Mendrisio's climbers' course », sur cyclingnews.com (consulté le 27 septembre 2009)
  5. (en) « Valverde, Freire and Sánchez lead Spain's Worlds team », sur cyclingnews.com,‎ 16 septembre 2009 (consulté le 27 septembre 2009)
  6. « L'Espagne a-t-elle trop de leaders ? », sur dhnet.be,‎ 26 septembre 2009
  7. (en) « Contador to skip Worlds », sur cyclingnews.com,‎ 2 septembre 2009 (consulté le 2 octobre 2009)
  8. (en) « Exit stage left: The US Men's Worlds team », sur cyclingnews.com,‎ 24 septembre 2009 (consulté le 2 octobre 2009)
  9. (en) « Fränk Schleck out of Vuelta and Worlds with knee surgery », sur cyclingnews.com,‎ 9 septembre 2009 (consulté le 2 octobre 2009)
  10. « Guide des compétitions », sur uci.ch (consulté le 22 septembre 2009)
  11. a, b, c et d « Digne des Ardennaises », sur lequipe.fr,‎ 21 septembre 2009 (consulté le 27 septembre 2009)
  12. a et b (en) « Chavanel "still motivated" for Mendrisio », sur cyclingnews.com,‎ 11 septembre 2009 (consulté le 27 septembre 2009)
  13. (en) « Valverde: Mendrisio is Spain's course », sur cyclingnews.com,‎ 19 septembre 2009 (consulté le 27 septembre 2009)
  14. (en) « Belgian Worlds selection complete », sur cyclingnews.com,‎ 17 septembre 2009 (consulté le 27 septembre 2009)
  15. « Le Mondial en direct! », sur dhnet.be,‎ 27 septembre 2009 (consulté le 27 septembre 2009)