Anolis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anolis

Description de cette image, également commentée ci-après

Anolis carolinensis

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Iguania

Famille

Dactyloidae
Fitzinger, 1843

Genre

Anolis
Daudin, 1802

Synonymes

  • Anolius Cuvier, 1816
  • Dactyloa Wagler, 1830
  • Draconura Wagler, 1830
  • Norops Wagler, 1830
  • Phalangoptyon Wagler & Michahelles, 1833
  • Acantholis Cocteau, 1836
  • Chamaeleolis Cocteau, 1839
  • Ctenocercus Fitzinger, 1843
  • Ctenodeira Fitzinger, 1843
  • Ctenonotus Fitzinger, 1843
  • Deiroptyx Fitzinger, 1843
  • Dracontopsis Fitzinger, 1843
  • Dracontura Fitzinger, 1843
  • Eudactylus Fitzinger, 1843
  • Eunotus Fitzinger, 1843
  • Eupristis Fitzinger, 1843
  • Gastrotropsis Fitzinger, 1843
  • Heteroderma Fitzinger, 1843
  • Istiocercus Fitzinger, 1843
  • Microctenus Fitzinger, 1843
  • Pristicercus Fitzinger, 1843
  • Pseudochamaeleon Fitzinger, 1843
  • Ptychonotus Fitzinger, 1843
  • Semiurus Fitzinger, 1843
  • Trachycoelia Fitzinger, 1843
  • Trachypilus Fitzinger, 1843
  • Tropidopilus Fitzinger, 1843
  • Xiphocercus Fitzinger, 1843
  • Xiphosurus Fitzinger, 1843
  • Rhinosaurus Gray, 1845
  • Placopsis Gosse, 1850
  • Coccoessus Cope, 1862
  • Scytomycterus Cope, 1875
  • Tropidodactylus Boulenger, 1885
  • Chamaelinorops Schmidt, 1919
  • Phenacosaurus Barbour, 1920
  • Diaphoranolis Barbour, 1923
  • Audantia Cochran, 1934
  • Mariguana Dunn, 1939
  • Macroleptura Garrido, 1975
  • Pseudoequestris Varona, 1985
  • Gekkoanolis Varona, 1985
  • Brevicaudata Varona, 1985

Anolis, unique représentant de la famille des Dactyloidae, est un genre de sauriens[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Les 390 espèces de ce genre se rencontrent dans le Sud-Est de l'Amérique du Nord, en Amérique centrale, aux Antilles et dans le Nord de l'Amérique du Sud[1]

Description[modifier | modifier le code]

Anolis vert avalant une Éristale

Ce sont des lézards diurnes, principalement arboricoles, qui consomment majoritairement des insectes bien que plusieurs espèces consomment également des fruits. De nombreuses espèces possèdent – comme les geckos – des setæ sous les doigts, qui leur permet d'être de très bon grimpeurs. Ils présentent une forme allongée, avec une queue atteignant au moins un tiers de la longueur totale. Ils ont une tête allongée, avec un museau généralement assez pointu, et des yeux proéminents.

Certaines espèces ont à l'instar des caméléons des yeux dotés de mobilité indépendante. Certains peuvent de plus changer de couleur en fonction de divers paramètres tels que l'humeur, les conditions externes, la période, bien que de façon moins spectaculaire que la plupart des caméléons. Les mâles sont dotés d'un fanon gulaire généralement rouge, qu'ils déploient pour impressionner les autres mâles (ce sont des animaux territoriaux) et pour séduire les femelles. Selon les espèces d'Anolis la masse de ces reptiles varie de 3-30 g[2]. La longueur de leurs sauts varie également, d'environ 30-60 cm[2].

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (22 avril 2014)[3] :

Taxonomie[modifier | modifier le code]

Anciennement placée dans la famille des Polychrotidae, ce genre est désormais placé dans les Dactyloidae[4].

Avec presque 400 espèces différentes, Anolis est le genre d'amniotes le plus riche en espèces. Il a été réduit à une cinquantaine d'espèces suite à une révision[5] puis rétabli en un genre unique au sein de sa famille par Steven Poe en 2013[6].

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Cochran, 1934 : Herpetological collections made in Hispaniola by the Utowana Expedition, 1934. Occasional Papers of the Boston Society of Natural History, vol. 8, p. 163-188 (texte intégral).
  • Daudin, 1802 : Histoire Naturelle, Générale et Particulière des Reptiles; ouvrage faisant suit à l'Histoire naturelle générale et particulière, composée par Leclerc de Buffon; et rédigee par C.S. Sonnini, membre de plusieurs sociétés savantes, vol. 4, F. Dufart, Paris, p. 1-397 (texte intégral).
  • Fitzinger, 1843 : Systema Reptilium, fasciculus primus, Amblyglossae. Braumüller et Seidel, Wien, p. 1-106 (texte intégral).
  • Schmidt, 1919 : Descriptions of new Amphibians and Reptiles from Santo Domingo and Navassa. New York Bulletin of the American Museum, vol. 41, p. 519-525 (texte intégral).
  • Fitzinger, 1826 : Neue Classification der Reptilien nach ihren natürlichen Verwandtschaften nebst einer Verwandschafts-Tafel und einem Verzeichnisse der Reptilien-Sammlung des K. K. Zoologischen Museums zu Wien J. G. Heubner, Wien, p. 1-66 (texte intégral).* Wagler, 1830 : Natürliches System der Amphibien : mit vorangehender Classification der Säugethiere und Vögel : ein Beitrag zur vergleichenden Zoologie. München p. 1-354 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. a et b (en) Toro, Herrel & Irschick, 2004 : The evolution of junmping performance in caribbean anolis lizards: Solutions to biomechanical trade-offs The American Nauralist, vol. 163, no 6, p. 844-856 [(en) lire en ligne]
  3. Reptarium Reptile Database, consulté le 22 avril 2014
  4. Townsend, Mulcahy, Noonan, Sites, Kuczynski, Wiens & Reeder, 2011 : Phylogeny of iguanian lizards inferred from 29 nuclear loci, and a comparison of concatenated and species-tree approaches for an ancient, rapid radiation. Molecular Phylogenetics and Evolution, vol. 61, no 2, p. 363–380
  5. Nicholson, Crother, Guyer & Savage, 2012 : It is time for a new classification of anoles (Squamata: Dactyloidae). Zootaxa, no 3477, p. 1-108 (texte intégral)
  6. Poe, 2013 : 1986 Redux: New genera of anoles (Squamata: Dactyloidae) are unwarranted. Zootaxa, no 3626, p. 295-299 (texte intégral)