Anolis kunayalae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Anolis kunayalae est une espèce de sauriens de la famille des Dactyloidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce est endémique de la province de Coclé au Panama[1].

Description[modifier | modifier le code]

L'holotype de Anolis kunayalae[2], un mâle adulte, mesure 316 mm dont 221 mm pour la queue. Cette espèce présente les colorations suivantes :

  • mâle - dos vert ; flancs et côtés de la nuque bleu vert avec de fines lignes brisées blanches ou jaune vert ; tête brun rougeâtre sur le dessus ; iris brun rougeâtre ; gorge noire ; menton jaune verdâtre pâle ; fanon blanc teinté de vert et d'orange et tacheté de bleu-vert ou de bleu ; ventre jaune verdâtre ; faces internes des membres blanc verdâtre ; queue verte rayée de brun noirâtre.
  • femelle - dos vert pâle ; flancs parcourus par des lignes continues ou brisées blanches et présentant des ocelles noires dont le centre est parfois vert, certains individus arborant également des petites ocelles bleues ; tête brun rougeâtre sur le dessus ; iris rouge ; gorge noire ; menton vert pâle ou jaune verdâtre ; fanon jaune orangé teinté de blanc et de bleu vert ; ventre blanc verdâtre ; queue verte avec des rayures brun noirâtre.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom d'espèce lui a été donné en l'honneur du peuple Kuna Yala et fait également référence au lieu de sa découverte de l'un des paratypes[2].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Hulebak, Poe, Ibáñez & Williams, 2007 : A striking new species of Anolis lizard (Squamata, Iguania) from Panama. Phyllomedusa vol. 6, no 1, p. 5-10 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. a et b Hulebak, Poe, Ibáñez & Williams, 2007 : A striking new species of Anolis lizard (Squamata, Iguania) from Panama. Phyllomedusa vol. 6, no 1, p. 5-10 (texte intégral).