André Barbeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barbeau.

André Barbeau, né le 27 mai 1931 à Montréal et mort le 9 mars 1986 (à 54 ans) dans la même ville, est un médecin et neurologue québécois, ayant joué un rôle important dans l'introduction du traitement de la maladie de Parkinson par la L-DOPA et dans l'étude des maladies neurogénétiques dans la province de Québec.

Fils du professeur de neuropsychiatrie Antonio Barbeau, André Barbeau effectue sa scolarité secondaire au Collège Stanislas de Montréal (où il obtient un baccalauréat en arts) et ses études médicales à la faculté de médecine de l'Université de Montréal, puis se spécialise en neurologie à l'Université de Chicago.

À son retour à Montréal en 1961, il rejoint le service de neurologie de l'Hôtel-Dieu et fonde le laboratoire de neurologie de l'Université de Montréal, qu'il dirigera ensuite pendant six ans.

En 1967, il devient directeur du Département de neurobiologie de l'Institut de recherches cliniques de Montréal.

Spécialiste des maladies génétiques et héréditaires, Barbeau entreprend, en 1975, une vaste étude coopérative permettant de tracer le portrait biochimique de la maladie de Friedreich. En 1980, il crée la Fondation Parkinson du Québec et conçoit une nouvelle méthode épidémiologique, intégrant l'hérédité et l'environnement, l'« écogénétique ».

André Barbeau est l'auteur plus de trente ouvrages et de quatre cents articles scientifiques.

Honneurs et distinctions[modifier | modifier le code]