Alfred Bester

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alfred Bester, né le à New York et mort le (à 73 ans) à Doylestown en Pennsylvanie, est un auteur américain de science-fiction. Il a gagné le premier prix Hugo du meilleur roman en 1953 pour son roman sur la télépathie : L'Homme démoli (The Demolished Man).

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a épousé en 1936 Rolly Goulko.

Premières œuvres[modifier | modifier le code]

Bester a publié sa première nouvelle « The Broken Axiom » dans le magazine Thrilling Wonder Stories en avril 1939 grâce à un concours d'écriture amateur. Le concours avait été organisé afin de le faire connaître, plusieurs personnes du magazine ayant déjà lu ses textes auparavant. Plusieurs nouvelles furent ainsi publiées.

En 1942, il travaille chez DC Comics comme scénariste pour plusieurs titres dont Superman, Green Lantern & All-American Comics. Pour cette dernière, il est l'auteur du Serment de la lanterne (Green Lantern Oath). Il délaisse les comics en 1946 pour les histoires radiophoniques: il écrit pour les séries The Shadow et Charlie Chan.

Ses nouvelles sont publiées dans Starbust (1958) et The Dark Side of Earth (1964).

La célébrité[modifier | modifier le code]

Outre, les nouvelles et les comics, plusieurs textes vont asseoir sa réputation:

  • la nouvelle The Men Who Murdered Mohammed sur une tentative de changer le cours de l'histoire grâce au voyage dans le temps.
  • le roman L'Homme démoli sur l'adaptation de l'humanité à la télépathie.
  • le roman Terminus, les étoiles (d'abord paru en Angleterre sous le titre Tiger! Tiger!, 1955, puis aux États-Unis sous le titre The Stars, My Destination) est souvent considérée comme une adaptation du Comte de Monte Cristo d'Alexandre Dumas dans un contexte de science-fiction : un roman satirique et très sophistiqué.

Ces deux romans ont marqué tant le public que la critique par la façon dont ils intégraient des éléments issus de la science-fiction (télépathie, téléportation,…) dans des contextes ordinaires de la vie quotidienne de ses contemporains.

Le succès dure encore: la BBC Radio 4 a rediffusé la version radiophonique de Tiger! Tiger! en 1991.

Pendant cette période, il a travaillé avec l'éditeur Campbell jusqu'à ce que celui-ci devienne obsédé par L. Ron. Hubbard et la scientologie. Il se tourne alors vers Horace Gold (en).

Le reste de sa carrière[modifier | modifier le code]

Éditeur en chef du magazine Holiday des années 1950 aux années 1970 jusqu'à la disparition du titre, il revient alors aux nouvelles et romans de science-fiction, sans renouer cependant avec ses succès d'antan.

Les producteurs du premier film Superman l'ont approché. Bester proposa de centrer l'intrigue sur Clark Kent. Les producteurs refusèrent car Bester n'était pas assez connu et ils embauchèrent Mario Puzo, l'auteur du succès littéraire The Godfather. Bester fut dévasté.

Il mourut seul, laissant tous ses biens à son barman favori.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Créations comics[modifier | modifier le code]

Autres médias[modifier | modifier le code]

Alfred Bester, personnage de fiction[modifier | modifier le code]

En hommage à l'écrivain, Joe Michael Straczynski a donné son nom à un personnage télépathe dans sa série télévisée Babylon 5 : voir Alfred Bester (Babylon 5).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :