Alexandre Aguado

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aguado.

Alexandre Aguado

alt=Description de l'image Aguado, Alexandre.jpg.
Nom de naissance Alexandre Marie Aguado
Naissance 29 juin 1784
Séville
Décès 14 avril 1842 (à 57 ans)
Gijón
Nationalité Espagne
France (naturalisé en 1828)
Pays de résidence France
Profession
banquier
Autres activités
collectionneur d'art
Descendants

Alexandre Marie Aguado, marquis de Las Marismas del Guadalquivir, vicomte de Monte Ricco, est un banquier espagnol né le 29 juin 1784 et mort à Gijón (Espagne) le 14 avril 1842, inhumé au cimetière du Père-Lachaise (division 45).

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille de Séville, originaire de La Rioja, Alexandre Aguado servit avec distinction durant la guerre d'Espagne d´abord contre les troupes françaises et ensuite aux côtés de Joseph Bonaparte. Après la bataille de Baylen (1808), il entra dans l'armée française et parvint au grade de colonel, servant comme aide-de-camp du maréchal Soult.

Exilé en 1815, il se lança dans les affaires à Paris. Grâce aux relations de sa famille à La Havane et au Mexique, il accumula, en peu de temps, une fortune suffisante pour créer une maison de banque. Le gouvernement espagnol lui donna carte blanche pour négocier les emprunts de 1823, 1828, 1830 et 1831 et Ferdinand VII d'Espagne le fit marquis, le décora de plusieurs ordres, et lui accorda d'importantes concessions minières en Espagne. Aguado négocia également l'emprunt grec de 1834.

Collection de peinture du marquis de Las Marismas, dans sa résidence parisienne.

En 1828, il fut naturalisé français. Il possédait de grandes propriétés en France, notamment le vignoble de château Margaux. En 1829, il acquit l'hôtel particulier 6, rue Drouot à Paris qui abrite aujourd'hui la mairie du 9e arrondissement et dans lequel il installa sa collection de peinture, riche d'environ cinq cents tableaux, principalement du Siècle d'or espagnol et qu'il ouvrit au public. En 1827, il acheta le château de Petit-Bourg à Évry-sur-Seine, dont il devint le maire en 1831 ; il le revendit en 1840 suite au tracé du Paris-Orléans qui l'expropria d'une partie de sa propriété. En 1833, il acheta le château de Grossouvre.

Amateur d'opéra, il fut l'ami de Gioachino Rossini et fut associé commanditaire dans l'exploitation de l'Opéra de Paris sous le directorat du docteur Louis Véron.

Tombe au cimetière du Père-Lachaise (division 45).

À sa mort en 1842, il laissait une fortune estimée à 60 millions de francs et une magnifique collection de tableaux, principalement de l'école espagnole, qui fut mise à la vente. Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise.

Il eut deux fils : Olympe Aguado (1827-1894), photographe distingué et Onésipe Gonzalve Jean Alexandre Olympe Aguado (1830-1893) (qui portait le titre de vicomte Aguado), également photographe.

Sources[modifier | modifier le code]

Alejandro Aguado, Militar, banquero, mecenas, Armando Rubén Puente, 445 p., isbn 978-84-8407-494-3, Edibesa, Madrid, 2007. (en) « Alexandre Aguado », dans Encyclopædia Britannica, 1911 [détail de l’édition] [lire en ligne]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :