Al-Farghani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arabic albayancalligraphy.svg Cette page contient des caractères arabes. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Statue d'Al-Farghânî à Ferghana.

Abu'l-Abbas Ahmad ibn Muhammad ibn Kathir al-Farghani[1] (805-880) connu sous le nom d' Alfraganus ou Alfergani, né à Ferghana en Sogdiane (actuel Ouzbékistan), est un astronome persan du IXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Al-Farghani travailla dans l'équipe de savants réunis par le calife Al-Ma’mūn (813-833) qui organisa un grand programme observations célestes[2] et de mesures de la terre[3].

Entre 833 et 857, il rédigea Kitab fi Jawani (« Compendium sur la science des astres », ou « Éléments d'astronomie » selon les traductions). C’était avant tout un abrégé de la cosmographie de Ptolémée, la présentant pour la première fois de manière plus descriptive que mathématique[4] ; toutefois, il corrigeait aussi l' Almageste en s’appuyant sur les observations d’autres astronomes persans. Alfraganus proposa ainsi de nouvelles valeurs pour l’inclinaison de l’écliptique, le mouvement de précession des apogées du soleil et de la lune[2] et la circonférence de la Terre[réf. nécessaire]. Alfraganus recalcula les distances des planètes à la Terre à partir des données de L'Amalgeste, obtenant des valeurs similaires[4]. Ce livre connut une large diffusion dans le monde musulman et eut une grande influence sur l'enseignement du système de Ptolémée. La traduction en latin par Gérard de Crémone au douzième siècle des Éléments d'astronomie fut à la base du célèbre ouvrage La Sphère de Johannes de Sacrobosco, qui connut plus de 200 éditions et servit d'ouvrage d'enseignement dans les universités européennes jusqu'au dix-septième siècle[4].

Il composa, outre son introduction à l'astronomie, deux autres ouvrages, sur les cadrans solaires et l'astrolabe.

Le cratère lunaire Alfraganus fut nommé ainsi pour lui rendre hommage.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. arabe : ʾabū al-ʿabbās ʾaḥmad ben muḥammad ben kaṯīr al-farḡānī, أبو العباس أحمد بن محمد بن كثير الفرغاني
  2. a et b Régis Morelon, L'astronomie orientale (IXe-XIe) in Rashed et Morelon 1997, p. 39-40
  3. Rashed et Morelon 1997, p. 219
  4. a, b et c C.M. Linton From Euxodus to Einstein - An History of Mathematical Astronomy Cambridge University Press 2004, p. 89

Bibliographie[modifier | modifier le code]