Ferghana

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrillic letter Dzhe.svg Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Ferghana
Farg'ona
Allée du centre-ville
Allée du centre-ville
Administration
Pays Drapeau de l’Ouzbékistan Ouzbékistan
Province Ferghana
Maire Mamatissak Gafourov
Démographie
Population 234 700 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 40° 23′ 11″ N 71° 47′ 11″ E / 40.386389, 71.786389 ()40° 23′ 11″ Nord 71° 47′ 11″ Est / 40.386389, 71.786389 ()  
Altitude 590 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ouzbékistan

Voir sur la carte Ouzbékistan administrative
City locator 14.svg
Ferghana

Ferghana ou Fergana (Farg'ona, Фарғона en ouzbek: Фергана en russe) est une ville de l'est de l'Ouzbékistan de 182 800 habitants en 1999 et de 234 700 en 2010. Elle forme avec Marguilan qui est limitrophe une grande agglomération de plus de 500 000 habitants.

Ce nom est aussi lié:


Histoire[modifier | modifier le code]

À cause de l'expansion de l'Empire russe au XIXe siècle, dans le cadre de Grand Jeu face à l'Empire britannique, le Turkestan fut graduellement envahi par les Russes, entre 1855 et 1884. En 1873, ils conquirent le khanat de Kokand dont faisait partie la zone de Marguelan et l'inclurent dans ce qui fut appelé la province de Ferghana du Turkestan russe.

La ville moderne de Ferghana fut fondée par les Russes en 1876 comme ville de garnison coloniale, banlieue de la ville de Marguelan (au nord-ouest de celle-ci). Au commencement, elle fut appelée Novy Marguelan (Новый Маргелан, ce qui signifie Nouvelle-Marguelan), renommée en 1910 Skobeliev (Скобелев), au nom du premier gouverneur militaire russe de la vallée de Ferghana. En 1924, après la reconquête des bolchéviks de la région en 1918-1920, le nom de la ville a été changé en Ferghana, du nom de la province dont elle fut jadis le chef-lieu.

La ville s'est surtout développée d'un point de vue économique et industriel au XXe siècle et surtout après la Grande Guerre patriotique (nom donné au front de l'Est pendant la Seconde Guerre mondiale par les Soviétiques, puis les russophones). Des usines de raffinage du pétrole et de traitement de l'azote sont construites, ainsi que diverses usines mécaniques. La population atteint 357 200 habitants en 1987. Après les tragiques affrontements de 1990 qui se déroulent à Och entre Kirghizes et Ouzbeks, dans les hauteurs entourant Ferghana, puis après l'effondrement économique dû à la chute de l'URSS, la majeure partie de la population d'origine russe fuit la région. La population tombe à 187 000 habitants et la plupart des grands combinats et des usines ferment.

Elle remonte à 227 000 habitants en 2006 et retrouve son niveau économique de la fin des années 1980. Aujourd'hui c'est la deuxième ville industrielle du pays après Tachkent. Cependant le taux de chômage élevé conduit à une émigration saisonnière importante: plus de trente mille ouvriers quittent Ferghana entre le printemps et l'automne pour aller travailler en Russie, essentiellement dans le secteur du bâtiment.

Population[modifier | modifier le code]

Bazar de Ferghana

La population - de 234 700 habitants en 2010 - est à moins de 40 % d'ethnie ouzbèke (alors qu'elle est à 60 % dans les districts agricoles des environs) et cohabite avec d'autres populations d'origine kirghize, tadjike et russe avec des petites minorités tatares, arméniennes, azerbaïdjanaises et ukrainiennes. Il subsiste aussi quelques descendants d'Allemands et de Coréens.

Religion[modifier | modifier le code]

La majorité de la population confesse l'islam sunnite, et il existe des minorités chiites et russes orthodoxes. Ces derniers disposent de l'église Saint-Serge (dans un ancien temple protestant)[1]. Les descendants de luthériens ont tous émigré en Allemagne dans les années 1990. Les catholiques se réunissent dans la petite église Sainte-Marie[2]. [3]

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • Université d'État de Ferghana
  • Institut polytechnique de Ferghana
  • Filiale de Ferghana de l'Académie de médecine de Tachkent
  • Lycée de langues étrangères (ancienne école N°2 avec un enseignement soutenu en anglais)

Tourisme[modifier | modifier le code]

Vue panoramique: une mosquée devant et le stade au fond
  • Musée régional de Ferghana
  • Vieille forteresse de Ferghana
  • Théâtre régional (situé dans l'ancienne résidence du gouverneur)
  • Maison des officiers (anciennement Assemblée militaire)

La ville dispose de quelques hôtels, comme le Ferghana, Doustlik, Ziyorat, Club 777, Asia Ferghana, etc.

Personnalités liées à Ferghana[modifier | modifier le code]

Statue d'Al-Ferghani dans le parc du même nom.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (ru) Site du doyenné orthodoxe de Fergana
  2. Photographie d'une messe en 2006 à Sainte-Marie
  3. (ru) Page de la paroisse Sainte-Marie sur le site des Franciscains conventuels