509th Bomb Wing

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
509th Bomb Wing
Image illustrative de l'article 509th Bomb Wing

Période 3 novembre 1947
Pays États-Unis
Allégeance Air Combat Command
Type bombardement
Fait partie de 8th Air Force
Garnison Whiteman Air Force Base
Équipement B-2A
Guerres Guerre du Kosovo, Guerre d'Afghanistan

Le 509th Bomb Wing (509th BW, 509e Escadre de bombardement), est la seule unité de bombardement du Global Strike Command de l'United States Air Force équipée de bombardiers furtifs B-2A. Le wing est basé à Whiteman Air Force Base dans le Missouri.

Historique[modifier | modifier le code]

Deuxième Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le 509th Bomb Wing trouve ses racines dans la Seconde Guerre mondiale.

Enola Gay à l'atterrissage à Tinian après sa mission sur Hiroshima

En 1943, le Projet Manhattan demande à l'USAAF de se préparer à l'utilisation de la bombe atomique. L'Army Air Force retient le Boeing B-29 Superfortress comme le meilleur vecteur possible pour cette nouvelle arme et demande au colonel Paul Tibbets de former et d'entrainer un Group dédié exclusivement à l'emploi des bombes atomiques. Le colonel choisit le 393rd BS pour être le noyau de cette nouvelle unité et commence l'entrainement à Wendover Army Air Field (dans l'Utah). Le 509th Composite Group, intégrant le 393rd BS, est créé le 9 décembre 1944, suivi du 509th Composite Wing le 17 décembre.

Le B-29 Bock's Car exposé au National Museum of the United States Air Force
Le B-29 "Enola Gay" exposé sur le site du Steven F.Udvar Hazy center près de l'aéroport de Washington-Dulles, annexe du National Air & Space Musueum

De novembre 1944 à juin 1945, l'unité s'entraine ardemment pour le largage de la première bombe atomique. Le colonel Tibbets déclare son unité opérationnelle le 26 avril 1945 et lui fait faire mouvement vers la base de Tinian dans les Mariannes.
Le 6 août 1945, un B-29 du 509th Composite Group dénommé Enola Gay et piloté par le colonel Tibbets décolle depuis la base de Tinian et largue la bombe Little Boy(P'tit gars) sur Hiroshima. Trois jours plus tard, le 9 août, un autre B-29 du 509th CG, Bock's Car largue la deuxième bombe atomique Fat Man(Gros Mec) sur Nagasaki. Le Japon annonce sa capitulation cinq jours plus tard.

Guerre Froide[modifier | modifier le code]

Transféré aux États-Unis le 6 novembre 1945, le groupe s'installe sur la base de Roswell Army Air Field (renommée Walker Air Force Base en juin 1947) dans le Nouveau-Mexique où il forme le cœur du nouveau Strategic Air Command. Le 509th Bombardment Wing est créé à Roswell le 17 novembre 1947 et se voit rajouter le 509th Air refueling Squadron sur KB-29M le 19 juillet de l'année suivante.

Le 509th passe sur B-50 en juin 1950 et KC-97 en janvier 1954.

En août 1958, le 509th s'installe à Pease Air Force Base dans le New Hampshire. Il doit attendre mars 1966 pour être équipé de modernes B-52 et KC-135. Le Wing déploie pour six mois ses appareils sur la base de Guam en avril 1968 et 1969 pour des missions en Asie du Sud-Est.

Le 509th change de monture en décembre 1970, avec l'arrivée des nouveaux FB-111A. Il continuera de voler sur ce superbe bombardier supersonique jusqu'à la fermeture de Pease AFB en 1988.

Sur B-2[modifier | modifier le code]

Le 30 septembre 1990, le 509th fait mouvement vers la base de Whiteman AFB, sans appareils et personnels, pour devenir le premier Wing sur B-2. Il prend sa dénomination actuelle de 509th Bomb Wing. En raison de la dissolution du SAC, le 509th BW est rattaché à l'Air Combat Command le 1er juin 1992. Le premier appareil, un T-38 Talon, rejoint le 509th le 20 juillet 1993, suivi du premier B-2 "Spirit of Missouri", le 17 décembre 1993.

Durant la guerre du Kosovo, le B-2 eu son baptême du feu. En 11 semaines d'opérations, ils effectuèrent un total de 49 sorties en décollant et atterrissant de leur base de Whiteman sans escale pour des missions de 28 à 32 heures, 45 largages de bombes JDAM guidées par GPS dont ce fut la première utilisation au combat répartit en 609 JDAM de 2 000 livres Mk-84 (GBU-31v1), 43 JDAM de 2 000 livres BLU-109 antibunkers (GBU-31v3), et 4 GBU-37 de 4 700 livres[1], soit 11 % des munitions larguées pour moins d'un pour cent de l'ensemble des raids de bombardements menés par l'OTAN. La destruction des cibles aurait atteint 80 % dès la première passe[2].

En 2010, l'unité passe sous le commandement du nouvellement crée Global Strike Command.

Organisation en novembre 2006[modifier | modifier le code]

B-2 du 509th BW ravitaillé en vol
  • 509th Maintenance Group
    • 509th Munitions Squadron
    • 509th Maintenance Operations Squadron
    • 509th Maintenance Squadron
    • 509th Aircraft Maintenance Squadron
  • 509th Mission Support Group
    • 509th Mission Support Squadron
    • 509th Services Squadron
    • 509th Civil Engineering Squadron
    • 509th Logistics Readiness Squadron
    • 509th Security Forces Squadron
    • 509th Contracting Squadron
    • 509th Communications Squadron
  • 509th Medical Group
    • 509th Medical Operations Squadron
    • 509th Medical Support Squadron

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [PDF] Barry D.Watts, « Moving forward on long-range strike, p. 8 », sur http://www.csbaonline.org, Center for Strategic and Budgetary Assessments,‎ 27 septembre 2004 (consulté le 12 mars 2010)
  2. (en) [PDF] Analyse des performances du B-2 durant la guerre du Kosovo en 1999 par Northrop-Grumman

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]