42 av. J.-C.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis -42)
Aller à : navigation, rechercher

Années :
-45 -44 -43  -42  -41 -40 -39

Décennies :
-70 -60 -50  -40  -30 -20 -10
Siècles :
IIe siècle av. J.-C.  Ier siècle av. J.-C.  Ier siècle
Millénaires :
IIe millénaire av. J.-C.  Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire


Calendriers :
Romain Chinois Grégorien Hébraïque Hindou Musulman Persan Républicain

Cette page concerne l'année 42 av. J.-C. du calendrier julien.

Événements[modifier | modifier le code]

  • 1er janvier : début à Rome du consulat de Marcus Aemilius Lepidus dit Lépide (pour la seconde fois) et de Lucius Munatius Plancus ; le Sénat reconnaît la divinité de César et jure de respecter ses lois. Les triumvirs entrent successivement dans Rome dans les jours qui suivent et paradent avec leurs troupes. il lèvent des impôts spéciaux pour financer la guerre[1]. Ils instituent une taxe spéciale frappant les mille quatre cents matrones romaines les plus riches. Hortensia, fille de l’orateur Quintus Hortensius, va plaider avec succès la cause des matrones auprès des triumvirs[2].
  • Janvier : nouvelle entrevue entre Brutus et Cassius à Sardes. Brutus reproche à Cassius de faire détester leur cause par ses exactions, puis les deux hommes se réconcilient. Brutus fait exécuter le préteur Lucius Pella, accusé de concussion, comme un exemple de leurs bonnes intentions[1].
  • Mi-juillet[3] : Brutus et Cassius préparent leur retour en Grèce et rassemblent 19 légions. Le roi des Parthes Orodès II promet son aide, mais est long à agir[1].
    • Cléopâtre VII envoie des secours en Grèce pour soutenir Antoine et Octavien, mais une tempête disperse sa flotte, qui rentre en Égypte[1].
  • Été : après la fin des proscriptions, qui ont éliminé définitivement le parti républicain, Antoine et Octavien quittent Rome et marchent vers le sud avec 40 légions, laissant Lépide et le légat d’Antoine Calenus en charge de la garde de l’Italie avec deux légions[1]. Octavien envoie Quintus Salvidienus Rufus à la tête d’une flotte pour combattre Sextus Pompée, qui a pris le contrôle de la Sicile et qui harcèle les côtes d’Italie[4]. Octavien fait passer ses troupes de Brundisium à Dyrrhachium avec de lourdes pertes[1].
  • Août : Saxa et Norbanus arrivent en Thrace avec l’avant-garde d’Antoine[3].
  • Septembre :
  • 3 octobre : première bataille de Philippes, indécise. Cassius trouve la mort[3]. Le jour même, la flotte républicaine de Murcus et Ahenobarbus détruit en mer Ionienne les renforts de 2 légions que Domitius Calvinus devait apporter à Octavien[1].


  • La crue du Nil fait défaut (42 et 41 av. J.-C.)[8].

Naissances[modifier | modifier le code]

Décès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k John Drinkwater et Timothy Venning, Chronology of the Roman Empire, Continuum International Publishing Group,‎ 2011 (ISBN 9781441154781, présentation en ligne)
  2. Danielle Jonckers, Renée Carré et Marie-Claude Dupré, Femmes plurielles : les représentations des femmes, discours, normes et conduites, Les Éditions de la MSH,‎ 1999 (ISBN 9782735108459, présentation en ligne)
  3. a, b, c et d Si Sheppard, Philippi 42 BC : The Death of the Roman Republic, Osprey Publishing,‎ 2008 (ISBN 9781846032653, présentation en ligne)
  4. a et b Jacqueline Champeaux, Martine Chassignet et Hubert Zehnacker, Aere perennius : en hommage à Hubert Zehnacker, Presses Paris Sorbonne,‎ 2006 (ISBN 9782840504306, présentation en ligne)
  5. Patrick Le Roux, Le Haut-Empire romain en Occident, d'Auguste aux Sévères, Éditions du Seuil,‎ 1998 (ISBN 9782020259323, présentation en ligne)
  6. Otto Mørkholm, Early Hellenistic Coinage from the Accession of Alexander to the Peace of Apamaea (336-188 BC), Cambridge University Press,‎ 1991 (ISBN 9780521395045, présentation en ligne)
  7. François Clément et Viton de Saint-Allais, L'Art de vérifier les dates, vol. 5, Paris, Moreau,‎ 1820 (présentation en ligne)
  8. Les collections de L'histoire, Numéros 34 à 37, Paris, Société d'éditions scientifiques,‎ 2007 (présentation en ligne)