Zofia Kulik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Zofia Kulik
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
KwieKulik (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Partenaire commercial
Przemysław Kwiek (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Distinction

Zofia Kulik (née en 1947) est une artiste polonaise plasticienne connue pour ses œuvres basées sur la photographie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Z cyklu archiwum gestów, National Gallery of Art, Varsovie
Z cyklu archiwum gestów, National Gallery of Art, Varsovie

Zofia Kulik étudie la sculpture à l'Académie des Beaux-Arts de Varsovie. De 1971 à 1987, elle travaille avec Przemyslaw Kwiek (pl)[1], créant des œuvres communes sous le nom de Kwiekulik (pl)[2],[3]. Leurs productions filmiques et photographies sont influencées par la notion de forme ouverte de l'architecte polonais Oskar Hansen (pl). Dans la série Actions with Dobromierz (pl), le duo Kwiekulik met en scène leur vie privé, leur fils et les symboles du régime polonais totalitaire. Cette œuvre fait date dans l'histoire du féminisme en Europe de l’Est. L'espace domestique n'est pas une prison dans laquelle les femmes sont enfermées mais le lieu où peut s'exercer la résistance au régime communiste. Zofia Kulik et Przemyslaw Kwiek transforment leur studio de Varsovie en lieu alternatif d'exposition. Ils y entassent une importante documentation sur l'avant-garde polonaise. En 1975, le couple est interdit de sortie de territoire suite à leur position critique face au gouvernement communiste[4].

Après 1987, Zofia Kulik se consacre à des séries de photomontages, composés de motifs noirs et blancs rappelant les vitraux ou les tapis orientaux. Ses compositions sont centrées, symétriques, ordonnées. Les motifs sont répétés et forment une sorte de kaléidoscopique[4].

Les réalisations de Zofia Kulik sont exposées dans le monde entier, notamment à New York en 1990, à Paris en 2000. En 1997, Zofia Kulik représente la Pologne à la Biennale de Venise[5].

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1981 – Düsseldorf, Université internationale
  • 1989 – Varsovie : Wizualne idiomy socwiecza, Mała Galeria ZPAF
  • 1991 – Amsterdam : Wanderlieder, Stedelijk Museum
  • 1992 – Bolzano : Frontiera 1/92
  • 1994 – Bonn : Europa, Europa
  • 1995 – Corée : Kwangju Biennale
  • 1997 – Venise : XLVII Biennale
  • 1998 – Pologne : retrospektywna wystawa Od Syberii do Cyberii (tamże m.in. I dom, i muzeum)
  • 2000 – Paris : l'Autre Moitie de l'Europe, Galerie Nationale du Jeu de Paume
  • 2004 – Varsovie : Autoportrety i ogród, Galeria Le Guern
  • 2004 – Varsovie : Od Syberii do Cyberii, Zachęta – Narodowa Galeria Sztuki

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Katarzyna Kosmala, Qu'est ce que ça fait d'Être Un Artiste Professionnel en Europe Centrale et Orientale? La réalité individuelle de l'Autre dans  les œuvres de Zofia Kulik, dans International Journal of Knowledge, Culture and Change Management,  Vol.5, de l'Iss.3, 2005, pp. 107-116 accessibles à Fév 17, 2007
  • Lukasz Ronduda, The Films of Polish Women Artists in the 1970s and 1980s - From the Archive of Polish Experimental Film, Art Margins (2004)
  • Izabela Kowlaczyk, Feminist Art in Poland Today, in n.paradoxa, Issue No.11, 1999

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Łukasz Ronduda, « Polish Socialist Conceptualism of the 70s », orchard47.org, sur orchard47.org, Orchard (consulté le 22 janvier 2014)
  2. Institut Culturel polonais, New York « https://web.archive.org/web/20070928140655/http://www.polishculture-nyc.org/polish_socialist.htm »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?),
  3. Amy Bryzgel, New Avant-gardes in Eastern Europe and Russia, 1987--1999, -Rutgers University, (lire en ligne), p. 78
  4. a et b Didier, Béatrice., Fouque, Antoinette. et Calle-Gruber, Mireille, 1945-, Le dictionnaire universel des créatrices, Paris, Des femmes-A. Fouque, , 4982 p. (ISBN 978-2-7210-0631-8, 2721006312 et 9782721006288, OCLC 864873770, lire en ligne)
  5. Bio de détails, culture.pl site web (Extrait le 22 février 2007

Liens externes[modifier | modifier le code]