Sondra Perry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sondra Perry
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Formation
School of the Arts de l'université Columbia (en)
Alfred University (en)
Université ColumbiaVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
Représentée par
Electronic Arts Intermix (en), Bridget Donahue (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Sondra Perry, née en 1986 à Perth Amboy est une artiste contemporaine, performeuse et vidéaste américaine. Elle s'inspire de sa propre expérience pour explorer les notions de race, d'identité des femmes noires et de l'histoire afro-américaine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sondra Perry obtient un BFA en arts visuels de l'Université Alfred (en) en 2012, et un master de l'université Columbia en 2015[1]. En 2016, son travail Resident Evil est exposé à la galerie de New York, The Kitchen[2]. Son travail est présenté au MoMA PS1[3],[4] en 2016 et au musée d'art contemporain de Los Angeles[5]. Le travail de Sondra Perry a été présenté au cinéma Tribeca de New York, à Paris, à Lu Xun Académie des Beaux Arts (en) à Shenyang et à Barcelone[6]. En 2017, Sondra Perry expose flesh out, au festival de film et d'art vidéo Squeaky Wheel à New York[7]. En France, son travail est montré aux Ateliers de Rennes en 2018[8].

Description de son œuvre[modifier | modifier le code]

Le travail de Sondra Perry porte sur les Noirs, notamment les femmes noires, l'identité afro-américaine et la représentation des Noirs dans l'histoire[9].

Pour la série Red Summer en 2010, Sondra Perry photographie ses grands-parents dans leur arrière-cour obscurcie par la fumée des bombes mettant en scène la destruction physique de villes comme Washington et Chicago[3].

Exposé en 2013 au Studio Museum de Harlem, Double Quadruple Etcetera Etcetera I présente pendant 9 minutes, une séquence de trente secondes d'un homme qui danse dans une pièce au décor de fond blanc[10].

Lineage for a Multiple Monitor Workstation: Number One, vidéo de 26 minutes réalisée en 2015 explore la relation entre l'identité et le rituel. Sondra Perry a écrit cette pièce narrative en s'inspirant de sa propre histoire familiale. elle y inclut des souvenirs de famille, des clips vidéos, des chansons et des effets numériques[10].

Resident Evil examine comment les médias traitent de la question noire. Il s'agit d'images de l'émeute de 2015 à Baltimore, consécutive à la mort de Freddie Gray[9],[11].

En 2018, Sondra Perry présente une installation Typhoon coming on à la Serpentine Galleries. Elle crée un environnement immersif avec un paysage sonore pour projeter une image modifié à l'aide du logiciel d'animation Blender du bateau négrier, peinture réalisée par William Turner en 1840, pour soutenir l'abolition de l'esclavage. Ce tableau représente la noyade de 133 esclaves jetés par-dessus bord par le capitaine du navire-esclave britannique Zong, afin de réclamer une indemnisation auprès de son assureur pour « biens » perdus[12].

Expositions personnelles[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2017 : subvention de la fondation Louis Comfort Tiffany [13]
  • 2017 : prix Gwendolyn Knigth et Jacob Lawrence Prix[14]
  • 2018 : MOCA Clevelands Tobys Prix[15]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) « Sondra Perry INCA », incainstitute.org (consulté le 4 mars 2017)
  2. « Sondra Perry », Artforum (consulté le 4 mars 2017)
  3. a et b (en-US) « First Look: Sondra Perry », sur Art in America (consulté le 7 janvier 2019)
  4. « Greater New York », sur MoMA PS1, MoMA PS1 (consulté le 4 mars 2017)
  5. « OPEN WINDOW: Sondra Perry, netherrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr 1.0.2 », sur MoCA, MoCA (consulté le 4 mars 2017)
  6. (en-US) « Sondra Perry: flesh out », Squeaky Wheel Film & Media Art Center,‎ (lire en ligne, consulté le 4 mars 2017)
  7. Squeaky Wheel Film and Media Art Center, Sondra Perry: flesh out, Buffalo, New York, Squeaky Wheel Film and Media Art Center,
  8. « Sondra Perry Les ateliers de Rennes », sur www.lesateliersderennes.fr (consulté le 7 janvier 2019)
  9. a et b Jennifer Krasinski, « Sondra Perry Explores the Intersection of Technology and Black History in America », Village Voice,‎ (lire en ligne, consulté le 18 mars 2017)
  10. a et b (en-US) Ella Coon, « ‘Abstraction Isn’t Neutral’: Sondra Perry on the NCAA, Subjecthood, and Her Upcoming Projects », sur ARTnews, (consulté le 7 janvier 2019)
  11. (en-US) « Sondra Perry », sur Art in America, (consulté le 7 janvier 2019)
  12. (en) « Sondra Perry: Typhoon coming on », sur Serpentine Galleries (consulté le 7 janvier 2019)
  13. (en-US) Andrew Russeth, « Here Are the 2017 Tiffany Foundation Grant Recipients », sur ARTnews, (consulté le 24 février 2018)
  14. « Sondra Perry Wins 2017 Gwendolyn Knight and Jacob Lawrence Prize | Culture Type » (consulté le 4 mars 2017)
  15. (en-US) Alex Greenberger, « MOCA Cleveland Names Sondra Perry First Winner of $50,000 Toby’s Prize », sur ARTnews, (consulté le 22 juillet 2018)