Rebecca Ackroyd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rebecca Ackroyd
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Site web

Rebecca Ackroyd née à en 1987 à Cheltenham est une artiste contemporaine britannique. Elle utilise la sculpture, la photographie et le dessin. Elle vit et travaille à Londres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rebecca Ackroyd est diplômée de Central Saint Martins College of Art and Design en 2010 puis de la Royal Academy en 2015[1].

Ses sculptures explorent la relation entre le corps, l'espace domestique et l'architecture. Elle s'inspire d'objets du quotidien et de souvenirs qu'elle reconfigure pour en faire quelque chose de nouveau[2]. Ses sculptures représentent des personnages faits de bandage de plâtre blanc, parfois sans tête ni bras. Elles présentent un vide intérieur formé de barres horizontales au fond rouge[3]. Rebecca Ackroyd pose la question de l’héritage et des origines. Elle s'inscrit dans la filiation de Louise Bourgeois, Isa Genkzen, Rachel Harrison, Mike Kelley, Niki de Saint Phalle, Rebecca Warren, Franz West[4].

En 2018, son travail est exposé en France. Rebecca Ackroyd participe à l'exposition collective, Mademoiselle, au Centre régional d’art contemporain à Sète[5],[6],[7].

Expositions[modifier | modifier le code]

  • The Mulch, Peres Projects, Berlin, Allemagne, 2018
  • Drain, Galleri Opdahl, Stavanger, Norvège, 2017
  • The Root, Zabludowicz Collection, Londres, 2017
  • House Fire, Outpost Gallery, Londres, 2017[8]
  • Taken Care, Hunter / Whitfield, Londres, 2015
  • Carburetto, Kinman Gallery, Londres, 2014
  • Gross Weight - Marsden Woo Gallery, Londres, 2013

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-US) « Rebecca Ackroyd – Rupert », sur http://rupert.lt, (consulté le 20 janvier 2019)
  2. (en-US) Charlotte Dos Santos, « Rebecca Ackroyd », sur Contemporary Art Society, (consulté le 20 janvier 2019)
  3. Rachel Wetzler, « Preview : Rebecca Ackroyd in her New York Debut at Independent », sur www.independenthq.com, (consulté le 20 janvier 2019)
  4. (en) Matthew McLean, « Rebecca Ackroyd », sur frieze.com, (consulté le 20 janvier 2019)
  5. Julie Ackermann, « 5 expos gratuites à ne pas rater en novembre », sur Beaux Arts, (consulté le 20 janvier 2019)
  6. Clémentine Mercier, « «Mademoiselle», pare-feux de femmes », sur Libération.fr,
  7. « Rebecca Ackroyd - Artistes Art Contemporain - CRAC OCCITANIE à Sète - Centre Régional d'Art Contemporain OCCITANIE / Pyrénées-Méditerranée », sur crac.laregion.fr (consulté le 10 février 2019)
  8. (en) « Rebecca Ackroyd. House Fire - Exhibition at Outpost Gallery in Norwich », sur ArtRabbit (consulté le 10 février 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]