Zaouïa de Sidi Abdelaziz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Zaouïa de Sidi Abdelaziz Tebbâa
الزاوية سيدي عبد العزيز التباع
Image dans Infobox.
L'entrée de la zaouïa
Présentation
Type
Mausolée, zaouïa
Style
َArchitecture saadienne - Architecture d'époque alaouie
Construction
Restauration
Seconde moitié du XVIIIe siècle
Localisation
Pays
Région
Marrakech-Safi
Province
Préfecture de Marrakech
Arrondissement
Marrakech-Médina
Commune
Marrakech
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : Maroc
(Voir situation sur carte : Maroc)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Marrakech
(Voir situation sur carte : Marrakech)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Marrakech-Centre
(Voir situation sur carte : Marrakech-Centre)
Point carte.svg

La Zaouia de Sidi Abdelaziz[1],[2] est un complexe religieux islamique (zaouïa) situé à Marrakech, au Maroc. Il est centré autour de la tombe du savant musulman et saint soufi Sidi Abu Fāris ‘Abd al-‘Azīz ‘Abd al-Haq at-Tabbā', décédé à Marrakech en 1508[3],[4],[5]. Sidi Abdelaziz est considéré comme l'un des sept saints de Marrakech, et sa tombe est une étape importante pour les pèlerins à Marrakech[6]. La zaouïa est située au cœur de la médina de Marrakech dans le quartier Mouassine.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Le côté est de la zaouïa, vu de la rue. Le mausolée est surmonté du toit pyramidal en tuiles vertes caractéristique.

Sidi Abdelaziz Tebbâa était le disciple le plus important du maître soufi al-Jazouli, décédé en 1465 et dont le mausolée se trouve également à Marrakech (après que son corps y ait été déplacé par les Saadiens en 1523-24)[5],[7]. Sidi Abdelaziz, originaire de Marrakech, a acquis sa réputation en enseignant à la madrasa al-'Attarine de Fès et est devenu le successeur spirituel d'al-Jazouli[4]. Avec al-Jazouli et cinq autres, il est également devenu considéré comme l'un des sept saints de Marrakech (une institution religieuse officiellement établie par le sultan Moulay Ismaïl ), et a été considéré comme le patron des tanneurs de la ville en particulier. Parmi ces sept saints se trouvait également Sidi Abdellah El Ghazouani qui lui-même était un disciple et successeur de Sidi Abdelaziz et a ensuite été enterré dans une autre zaouia plus au sud.

Le complexe formé par la zaouïa présente un mélange d'architecture saadienne et alaouite[1],[2]. Le mausolée a d'abord pris forme sous les Saadiens au début du XVIe siècle[3]. Cependant, selon Gaston Deverdun, le bâtiment actuel date en grande partie du règne de Mohammed Ben Abdallah (gouverneur de Marrakech de 1746 à 1757 puis sultan de 1757 à 1790), qui est responsable de la construction et de la restauration de nombreux monuments de la ville[5]. Le sultan fait bâtir la coupole qui surplombe la sépulture du saint. En 1992, l'ornement en or massif de la coupole est l'objet d'un vol et disparaît[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Zawiya Sidi Abdel Aziz Tebba », Archnet (consulté le 23 mai 2020)
  2. a et b « mosquée Sidi Abdelaziz », Inventaire et Documentation du Patrimoine Culturel du Maroc (consulté le 23 mai 2020)
  3. a et b Quentin Wilbaux, La médina de Marrakech : Formation des espaces urbains d'une ancienne capitale du Maroc, Paris, L'Harmattan, , 381 p. (ISBN 2-7475-2388-8)
  4. a et b « Tomb of Sidi Abd al Aziz - Marrakesh, Morocco », www.sacred-destinations.com (consulté le 17 mai 2020)
  5. a b et c Gaston Deverdun, Marrakech : Des origines à 1912, Rabat, Éditions Techniques Nord-Africaines,
  6. The Encyclopedia of Islam, vol. 6, E. J. Brill, , 591 p. (ISBN 978-90-04-09082-8, lire en ligne), « Marrakush »
  7. Xavier Salmon, Marrakech : Splendeurs saadiennes : 1550-1650, Paris, LienArt, , 303 p. (ISBN 978-2-35906-182-6)
  8. Yassine Benargane, « Saints de Marrakech #5: Sidi Abdelaziz Tebbaa, l’«alchimiste guérisseur des maladies» », sur Yabiladi.com, (consulté le 26 mai 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]