Siège de Marrakech (1674)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Siège de Marrakech

Informations générales
Date 1674
Lieu Marrakech, Maroc
Issue Victoire de Moulay Ismaïl
Belligérants
Armée chérifienne
Partisans d'Ismaïl
Partisans d'Ahmed
Commandants
Moulay Ismaïl ben ChérifMoulay Ahmed ben Mehrez
• Hida Ettouïri †
Coordonnées 31° 37′ 46″ nord, 7° 58′ 52″ ouest

Le Siège de Marrakech, est un siège qui a lieu en 1674, et oppose l'armée du sultan Moulay Ismaïl ben Chérif, aux partisans de Moulay Ahmed ben Mehrez, qui se sont emparés de Marrakech en mai 1673[L 1].

Contexte et déroulement[modifier | modifier le code]

En mai 1673, Ahmed ben Mehrez, à l'aide de ses partisans, s'empare pour la seconde fois de Marrakech[L 1]. Après une expédition face aux tribus Arabes du pays Angad, qui pratiquent le brigandage, Moulay Ismaïl lance une nouvelle campagne contre son neveu, Ahmed. Il marche alors à la tête de son armée sur le pays Tadla, et rencontre celle de Ahmed à Bou Agba, au bord de l'Oued el-Abid. Une bataille s'y déclenche, et Ismaïl emporte finalement la victoire sur l'armée de son neveu, et tue son chef, Hida Ettouïri. Ahmed est alors poursuivi par son oncle jusqu'à Marrakech, où il se retranche[L 2].

Ismaïl assiège donc la ville, et s'en empare de vive force toujours en 1674, obligeant Ahmed à s'enfuir dans la province du Drâa[L 3].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ahmed Ezziâni 1886, p. 26.
  2. al-Nasiri 1906, p. 65
  3. Hamet 1923, p. 339.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Francophone[modifier | modifier le code]

  • Ismaël Hamet, chap. VI « Les Chérifs Filaliens : Les chérifs filaliens ou hassaniens. – Moulay Rachid au Tafilalt, puis à Fez. – Moulay Ismaïl (1672-1727). – Les Abid Bokhari. – Sidi Mohammed ben Abdallah (1757-1790). – Moulay Slimane (1792-1822). –Moulay Aderrahmane (1822-1859). », dans Histoire du Maghreb : Cours professé à l'Institut des hautes études marocaines, Paris, Ernest Leroux, , 502 p. (lire en ligne [PDF]), p. 335-391
  • Aboulqâsem ben Ahmed Ezziâni (trad. de l'arabe par Octave Victor Houdas), Le Maroc de 1631 à 1812 : Extrait de l'ouvrage intitulé Ettordjemân elmo ʻarib ʻan douel Elmachriq ou ʼLmaghrib, Paris, Ernest Leroux, , 216 p. (lire en ligne) Document utilisé pour la rédaction de l’article