Hippodrome de Marrakech

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hippodrome de Marrakech
Généralités
Construction et ouverture
Début construction 2015
Ouverture
Utilisation
Administration Société royale d'encouragement du cheval
Équipement
Surface 33 hectares

L'hippodrome de Marrakech est un hippodrome situé près du haras national de Marrakech, inauguré le après avoir été construit sur instruction de la Société royale d'encouragement du cheval (SOREC). Il reçoit théoriquement 24 réunions de courses par an.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'hippodrome est inauguré le par la SOREC, durant une série de courses de chevaux arabes, à l'occasion du Festival de S.A. Sheikh Mansoor bin Zayed Al Nahyan[1], qui permet l'inauguration parallèle de l'UAE Abu Dhabi Race Day[2]. Il reçoit six courses, dont le Grand Prix Sh. Zayed bin Sultan Al Nahyan, réservée aux chevaux arabes de 4 ans et plus, sur 1900 m[1],[3]. Ce dernier est remporté par le cheval Aoun, propriété du Cheikh émirati Mansour Bin Zayed Al Nahyane[4].

Ce même jour d'inauguration, l'hippodrome de Marrakech reçoit trois femmes jockey[5],[6]. Cette mixité n'a pas été sans poser de problèmes, car les femmes jockey ont dû s'habiller dans l'infirmerie[7].

Pour la troisième édition de l'UAE Race Day en avril 2019, 10 femmes jockey ont participé à une course entièrement féminine, le Prix de Son Altesse Sheikha Fatima Bint Mubarak des femmes jockeys, remporté par une Danoise, Victoria Larsen[8]. Le prix sur 1900 m est remporté cette fois par le cheval Adi de Saint Lon, monté par le jockey Amine Moughat[8].

Description[modifier | modifier le code]

L'hippodrome de Marrakech s'étend sur 33 hectares, près de la route d'Agadir et du haras national de Marrakech[9].

Des travaux de construction d'un hôtel et d'une centaine de boxes à chevaux sont prévus[9].

Usages[modifier | modifier le code]

Cet hippodrome reçoit 24 réunions de course par an, entrecoupées par des spectacles de tbourida[9]. Il est ainsi conçu comme vitrine pour les arts équestres marocains[10]. La SOREC prévoit aussi d'y installer un poney club, et de l'utiliser comme point de départ de randonnées équestres[9]. L'installation des boxes vise à proposer aux entraîneurs de chevaux de course européens de venir s'y s'entraîner en hiver, lorsque le climat européen ne le permet pas[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Marrakech, capitale du pur-sang arabe de course, le temps d’une conférence », sur www.lescahiersduchevalarabe.com, Les cahiers du cheval arabe (consulté le 5 mai 2019).
  2. « Marrakech célèbre le pur-sang arabe », sur VH Magazine, (consulté le 5 mai 2019)
  3. « LA HUITIÈME CONFÉRENCE MONDIALE DU PUR-SANG ARABE DE COURSE - Jour de Galop », sur www.jourdegalop.com (consulté le 5 mai 2019)
  4. « UAE Abu Dhabi Race Day': Le cheval 'Aoun' remporte », sur Medias24 - Site d'information, (consulté le 5 mai 2019)
  5. « MAROC : UNE JEUNE JOCKEY PIONNIÈRE SUR LES HIPPODROMES », sur http://www.leparisien.fr, Le Parisien, .
  6. « Maroc, une jeune jockey pionnière sur les hippodromes », sur Le courrier de l'Atlas, (consulté le 5 mai 2019)
  7. « Maroc: la jockey Zineb el Briouil très à cheval sur l'égalité homme/femme », sur Franceinfo, (consulté le 5 mai 2019).
  8. a et b « Organisation à Marrakech de la 3è édition de l"UAE Race Day" », sur Africa Lifestyles, (consulté le 5 mai 2019)
  9. a b c d et e « Hippodrome de Marrakech: Attention, bijou... », sur www.chevaldumaroc.com (consulté le 5 mai 2019).
  10. « Arts équestres de Marrakech : une voltige sous les feux de la rampe », sur www.clindoeilmagazine.com, Clin d’œil magazine (consulté le 5 mai 2019).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]