Yvonne de Bray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Yvonne de Bray
Description de cette image, également commentée ci-après
1913.
Nom de naissance Yvonne Laurence Blanche de Bray
Naissance
Paris 9e (France)
Nationalité Drapeau de France Française
Décès (à 66 ans)
Paris 8e (France)
Profession actrice

Yvonne de Bray (née Yvonne Laurence Blanche de Bray), née le à Paris, ville où elle est morte le , est une actrice et comédienne française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Yvonne de Bray naît d'un père propriétaire le au no 49 rue Condorcet dans le 9e arrondissement de Paris[1].

Enfant, Yvonne de Bray débute sur scène aux côtés de Réjane et de Sarah Bernhardt. Puis elle devient la compagne[2] du dramaturge Henry Bataille (1872-1922) et elle interprète au théâtre ses pièces mais aussi celles de Tristan Bernard, de de Flers et Caillavet ou de Georges Feydeau. En 1922, elle abandonne la scène après la mort son compagnon.

Elle sera l'amante pendant plusieurs années de la championne sportive Violette Morris[3].

En 1938, Jean Cocteau parvient à la convaincre de remonter sur scène pour interpréter, dans Les Parents terribles, le rôle de Sophie qu'il a écrit spécialement pour elle, mais un problème de santé l'empêche de jouer ; en 1948, elle sera Sophie dans le film de Cocteau adapté de la pièce. Au théâtre, elle interprète Cocteau et Jean Giraudoux et tourne quelques films, dont L'Éternel Retour de Jean Delannoy (1943), L'Aigle à deux têtes de Cocteau (1948), Nous sommes tous des assassins d'André Cayatte (1952) ou Quand tu liras cette lettre de Jean-Pierre Melville (1953).

Elle meurt le au no 24 rue François-Ier dans le 8e arrondissement[4], et, est inhumée au cimetière du Père-Lachaise (8e division)[5].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Louis Gauthier et Yvonne de Bray dans Le Ruisseau.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Olivier Barrot et Raymond Chirat, Noir et Blanc, 250 acteurs du cinéma français 1930-1960, Flammarion, 2000

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Paris 9e, acte de naissance no 817, année 1887 (page 6/31) (avec mention marginale de décès)
  2. Aucune mention de ce mariage sur son acte de naissance ainsi que sur celui d'Henry Bataille. Mention pourtant obligatoire depuis 1897. Par contre, Yvonne était mariée depuis le 10 février 1904 à Paris 9e - acte 146 avec Georges Emmanuel Bonnet, dont elle divorcera en 1909 - registre des mariages à Paris 9e - acte 1175 (vue 16/31).
  3. Coline Cardi (dir.), Geneviève Pruvost (dir.) et Marie-Jo Bonnet, Penser la violence des femmes, La Découverte, (lire en ligne), « Violence symbolique, violence fantasmée, l'exemple de la « scandaleuse » Violette Morris (1893-1944) », p. 201-272
  4. Archives de Paris 8e, acte de décès no 82, année 1954 (vue 9/31)
  5. Registre journalier d'inhumation de Paris Père-Lachaise de 1954, en date du 3 février (vue 29/31)

Liens externes[modifier | modifier le code]