Carlo De Benedetti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Carlo De Benedetti
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (86 ans)
TurinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Domicile
Formation
Activités
Père
Rodolfo Debenedetti (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Franco Debenedetti (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Rodolfo De Benedetti (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de
Membre de
Distinctions

Carlo De Benedetti (né le à Turin) est un chef d'entreprise italien, ancien président du groupe informatique Olivetti.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a été condamné à six ans et quatre mois d’emprisonnement pour banqueroute frauduleuse, condamnation confirmée en appel, ayant gagné 40 milliards de lires de plus-value avant la faillite de la banque, le Banco Ambrosiano, dont il était vice-président quand le président était Roberto Calvi, retrouvé pendu après ces vicissitudes à Londres, Blackfriars Bridge. Il fut après relaxé en Cassation. La faillite de cette banque, en 1982, a constitué l’un des plus grands scandales financiers internationaux.

Il est actuellement président de la holding Cerus et actionnaire de Valeo et de la Compagnie Industriali Riunite (CIR).

Il a été surnommé condottiere lors de l'affaire de la Société générale de Belgique.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Il est père de trois enfants et cousin de Luca De Benedetti. Il est l'époux en secondes noces de Silvia Monti, ancienne actrice italienne des années 60 et 70[1] et personnage de la jet-set. Il est un adversaire historique de Silvio Berlusconi (voir l'affaire SME). De Benedetti est depuis toujours lié au centre gauche.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) « Mariage de Benedetti à fin juillet », sur La Repubblica (consulté le 11 février 2010)

Bibliographie[modifier | modifier le code]