Xubuntu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un logiciel libre
Cet article est une ébauche concernant un logiciel libre.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Xubuntu
Logo
Xubuntu 16.04 Xenial Xerus
Xubuntu 16.04 Xenial Xerus

Famille GNU/Linux
Type de noyau monolithique modulaire
État du projet stable
Plates-formes X86 et AMD64Voir et modifier les données sur Wikidata
Entreprise /
Développeur
communauté
États des sources ouvertes et libres
Première version 6.06 LTS "Dapper Drake" 31 mai 2006
Dernière version stable 15.10 ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Dernière version avancée 16.10 Yakkety Yak
Méthode de mise à jour APT
Environnement graphique Xfce
Gestionnaire de paquets dpkg (Synaptic)
Site web www.xubuntu.orgVoir et modifier les données sur Wikidata

Xubuntu est un système d'exploitation libre de type GNU/Linux. C'est un projet issu de la Fondation Ubuntu utilisant l'environnement de bureau graphique Xfce à la place d'Unity. Le projet Xubuntu est une distribution Linux dérivée de Ubuntu, car tous deux partagent exactement la même base, des logiciels communs (Synaptic), les mêmes dépôts APT, le même nom de code et le même cycle de développement.

Différences principales entre Xubuntu et Ubuntu[modifier | modifier le code]

La différence entre Xubuntu et Ubuntu est à peu près la même qu'entre Xfce et GNOME (Unity, le système de bureau d'Ubuntu étant basé sur GNOME). Xfce a comme principale caractéristique d'être plus léger et plus réactif tout en restant compatible avec les applications GNOME et KDE.

Xubuntu permet de multiples effets graphiques tel que la transparence.
Xubuntu 9.04, écran de connexion.

On peut aussi remarquer :

  • La prise en charge des applets sur les panneaux via des plugins (exemples de plugins : tâches, barre de commandes, raccourcis, heure, flux entrants/sortants d'une interface réseau, météo, graphique du CPU, icône de notification de courriel, volume, bureaux…), ce qui permet de les adapter aux envies et aux besoins de l'utilisateur (comme avec GNOME) ;
  • Que le choix des raccourcis clavier est plus libre que pour GNOME (GNOME propose de monter et de baisser le volume, actions auxquelles on associe des raccourcis clavier), alors que sous Xubuntu, le raccourci clavier est directement lié à une commande. Ceci autorise une personnalisation très poussée et très efficace car des opérations complexes peuvent être exécutées par une simple combinaison de touches. Ainsi, on peut lancer gksu synaptic avec, par exemple, Ctrl + Alt + S, régler le niveau sonore à 50% avec, par exemple, AltGr + =, exécuter le gestionnaire des tâches avec, par exemple, Ctrl + Alt + Suppr ou éteindre proprement la machine avec, par exemple, Super + E. Tout script - par exemple pour transcoder une vidéo, extraire les images d'un fichier PDF ou programmer une alarme - peut tout aussi facilement être associé à un raccourci clavier pour être lancé en mode graphique[2]. Les fonctions préprogrammées du gestionnaire de fenêtres peuvent également être associées à des raccourcis clavier : maximiser horizontalement et/ou verticalement une fenêtre, changer de bureau, déplacer la fenêtre vers un autre bureau, enrouler la fenêtre, etc. Compte-tenu des combinaisons de touches utilisables (notamment avec les touches Super, Ctrl, shift, Alt et AltGr), le nombre des raccourcis possibles est considérable et permet une personnalisation aussi aisée qu'efficace, qui peut remplacer avantageusement, voire rendre superflu, l'usage de la souris ;
  • Une interface graphique de paramétrage claire permettant de tout configurer simplement ;
  • Un gestionnaire de session apte à relancer la plupart des applications qui étaient en cours lors de la dernière déconnexion et permet de choisir le langage de la session ;
  • Que Xubuntu est moins connue et dispose par conséquent de moins d'assistance dédiée (mais une grande partie de l'assistance d'Ubuntu reste valable pour Xubuntu) ;
  • Que Xubuntu n'est pas idéalement adapté à AIGLX ni au serveur X Xgl ;
  • Que le plugin "deskbar" (qui permet d'ajouter une ligne de commande à un des panneaux) est meilleur sous GNOME ;
  • Que bon nombre d'applications ont été remplacées pour être plus légères dans le but d'éviter d'avoir à charger toutes les bibliothèques GNOME (GTK+). De ce fait, certaines sont un peu moins performantes que celles livrées avec GNOME par défaut, mais ces dernières peuvent très bien tourner sous Xubuntu. Par exemple, on peut citer le logiciel Xfmedia ;
  • Que Xfce peut aussi bien ressembler à GNOME qu'à KDE, voire à Windows ou MacOS car il est possible de beaucoup personnaliser son apparence visuelle.

Historique[modifier | modifier le code]

Tableau des versions sorties[modifier | modifier le code]

Les versions de (X)ubuntu sont formées comme suit : Année.mois selon la date de sortie. La version 5.04 était sortie en , la version 6.06 en .

Couleur Signification
Rouge Version qui n'est plus prise en charge
Vert Version prise en charge
Bleu Version à venir
no  Version Nom de code Nom de test Date de publication Date de fin d’assistance technique
Bureau
1 6.06 LTS Dapper Drake Flight
2 6.10 Edgy Eft Knot
3 7.04 Feisty Fawn Herd
4 7.10 Gutsy Gibbon Tribe
5 8.04 LTS Hardy Heron[3] Alpha
6 8.10 Intrepid Ibex[4] Alpha
7 9.04 Jaunty Jackalope Alpha
8 9.10 Karmic Koala Alpha
9 10.04 LTS Lucid Lynx[5] Alpha
10 10.10 Maverick Meerkat Alpha
11 11.04 Natty Narwhal Alpha
12 11.10 Oneiric Ocelot Alpha
13 12.04 LTS Precise Pangolin Alpha
14 12.10 Quantal Quetzal Alpha
15 13.04 Raring Ringtail Alpha
16 13.10 Saucy Salamander Alpha 16 octobre 2013
17 14.04 LTS Trusty Tahr 17 avril 2014
18 14.10 Utopic Unicorn 23 octobre 2014
19 15.04 Vivid Vervet 23 avril 2015
20 15.10 Wily Werewolf[6] 22 octobre 2015
21 16.04 LTS Xenial Xerus[7] 21 avril 2016
22 16.10 Yakkety Yak 20 octobre 2016

Historique des nouveautés[modifier | modifier le code]

Logiciels fournis[modifier | modifier le code]

Xubuntu inclut par défaut de nombreux logiciels, dont notamment :

Xubuntu est très facilement et hautement configurable (bureaux, raccourcis, menus, etc.). De plus, le bureau Xfce étant compatible avec les applications destinées à Gnome ou à KDE, il est possible d'installer quantité d'autres logiciels, tels Akregator (agrégateur de flux RSS), Gparted (puissant éditeur de partitions), Nautilus (explorateur de fichiers), Libre Office (suite bureautique), Comix (lecteur de bandes dessinées numériques), Kalzium (base de données chimiques), Kate (éditeur de texte avancé), Stellarium (planétarium) ou VLC (lecteur multimédia).

Distributions dérivées[modifier | modifier le code]

Voici quelques-unes des distributions notables, dérivées de Xubuntu :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Origine :
Debian
Basé sur :
Ubuntu, Xfce
Xubuntu Variantes :
Kubuntu, Lubuntu, Edubuntu