Bodhi Linux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bodhi (homonymie).
Bodhi Linux
Logo
Bodhi Linux 3.0.0 avec le thème Radiance
Bodhi Linux 3.0.0 avec le thème Radiance

Famille Linux
Langues Anglais
Type de noyau Monolithique
État du projet en développement
Entreprise /
Développeur
Bodhi Linux Team
Licence Logiciel libre
États des sources GNU GPL
Open Source (avec exceptions)
Première version 2011 Voir et modifier les données sur Wikidata
Dernière version stable 4.2.0[1] (31 mai 2017)
Méthode de mise à jour APT
Environnement de bureau Moksha
Site web http://www.bodhilinux.com/

Bodhi Linux est une distribution Linux légère, basée sur Ubuntu, utilisant l'environnement de bureau Moksha, dérivé d'Enlightenment DR17. L'objectif est de proposer un système d'exploitation basique avec un bureau simple, un gestionnaire de fichiers, un navigateur internet, un émulateur de terminal et de laisser le choix des applications aux utilisateurs. Il a aussi été créé un AppCenter disposant d'un certain nombre d'applications réparties en catégories. Les applications sont directement installables depuis le site web via Advanced Packaging Tool ou téléchargeables en format .bod.

En plus de l'édition standard de Bodhi Linux pour les processeurs compatibles Intel, il existe aussi une version pour les processeurs à architecture ARM, elle est basée sur une distribution Debian.

Spécifications[modifier | modifier le code]

Configuration minimale requise : 128 Mo de RAM, 1,5 Go d'espace disque et un processeur cadencé à 300 MHz. Grâce à Moksha, Bodhi fournit un bureau riche en effets sans nécessiter du matériel dernier cri.

Localisation[modifier | modifier le code]

Bien que la distribution propose une installation en différentes langues, elle comporte différents manquements pour les utilisateurs qui l’utiliseraient dans une autre langue que l’anglais, notamment :

  • l’obligation de paramétrer les choix de localisation après l’installation, les choix opérés pendant la phase d’installation étant ignorés
  • l’absence de traduction des commandes de certains logiciels importants, tels que Inkscape, GIMP, Remminaetc.
  • la faible taille de la communauté pour les locuteurs non anglophones

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]