Mageia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mageia
Logo
Bureau de Mageia 6 (KDE)
Bureau de Mageia 6 (KDE)

Famille Type Unix
Type de noyau Monolithique modulaire (Linux)
État du projet actif
Plates-formes i586, x86 64, armv7hl, aarch64
Licence Diverses
États des sources Logiciel libre
Première version Mageia 1 ()
Dernière version stable 7.1 ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Méthode de mise à jour urpmi et DNF
Environnement de bureau KDE
GNOME
XFCE
LXDE
Cinnamon
Mate
et d'autres
Gestionnaire de paquets RPM[2]
Site web mageia.org

Mageia /maʒeja/ est le nom d'une distribution Linux éditée par une association française à but non lucratif : Mageia.Org.

Nom[modifier | modifier le code]

Le terme mageia — μαγεία en grec — signifie magie en français. C'est un clin d'œil à Mandrake le magicien d'où est issu le nom de la distribution Mandriva Linux.

La création[modifier | modifier le code]

Le , un groupe — composé d'anciens employés du groupe Edge IT, filiale de Mandriva[3], et de membres de la communauté — a annoncé la création d'un fork communautaire de Mandriva Linux, appelé Mageia. Les membres de la communauté viennent de divers horizons mais étaient tous contributeurs de la distribution Mandriva Linux[4],[5]. Le groupe explique qu'il ne veut plus être dépendant des fluctuations économiques et des changements stratégiques de la société[6].

L'organisation de Mageia est assurée et coordonnée par l'Association Mageia.Org[7], regroupant plusieurs anciens employés de Mandriva/Edge-IT et des contributeurs. Les employés sont issus pour la plupart de la vague de licenciements économiques résultant de la liquidation judiciaire de la société Edge-IT, filiale du groupe Mandriva.

Mageia soutient le projet LibreOffice dès le début[8] car les deux projets sont nés dans des conditions similaires (LibreOffice après le rachat de Sun Microsystems par Oracle).

La première version de Mageia est sortie le [9]. Créée à partir du code source de Mandriva Linux 2010.1, Mageia 1 n'apporte pas encore d’originalité la distinguant nettement sur le plan technique. C'est surtout du point de vue structurel notamment, que les deux distributions diffèrent : Mageia est gérée par une association à but non lucratif, contrairement à Mandriva Linux[10].

Les objectifs[modifier | modifier le code]

  • faire un système d'exploitation GNU/Linux facile à utiliser pour tout le monde ;
  • fournir des outils intégrés de configuration du système ;
  • garder un haut niveau d'intégration entre le système de base, l'environnement de bureau (KDE / GNOME) et les applications, et surtout améliorer l'intégration des logiciels tiers (qu'ils soient libres ou propriétaires) ;
  • prendre en charge de nouvelles architectures ;
  • améliorer la compréhension informatique des utilisateurs de cette distribution.

Popularité[modifier | modifier le code]

Pour l'année 2013, la distribution Mageia était classée quatrième distribution la plus populaire par le site Distrowatch, sixième en 2014.

Par ailleurs, elle compte plusieurs centaines de donateurs[11].

En 2017, la révélation que les serveurs de l'infrastructure Mageia fonctionnaient sous des versions anciennes voire périmées de la distribution a provoqué l'inquiétude des utilisateurs[12].

Versions[modifier | modifier le code]

  • Version en fin de vie
  • Version toujours supportée
  • Version actuelle
  • Version en cours de développement

Remarque : Les versions des logiciels correspondent aux dates de sortie de chaque version de la distribution. Les versions actuelles des logiciels sont susceptibles d'être plus récentes.

Mageia 1 Mageia 2[13] Mageia 3[14] Mageia 4[15] Mageia 5 / (5.1) [16] Mageia 6 / 6.1[17] Mageia 7 [18]
/ 7.1 support Ryzen 3000[19]
Mageia 8
Date de sortie [20] / (2/12/16) / (5/10/18) / 07/19
Date de fin de support[21] 3 mois après
la sortie de Mageia 7[22]
Noyau 2.6.38.7 3.3.6.2 3.8.11 3.12.8 3.19.8 4.9 / 4.14 5.1
KDE 4.6.2 4.8.2 4.10.2 4.11.4 4.14.5 5.8 / 5.12 5.15.4
GNOME 2.32 3.4.1 3.6.3 3.10.2 3.14.2 3.24 3.32 
XFCE4 4.8.1 4.9 4.10 4.11 4.12 4.12
Firefox 4.0.1 10.0.4 17.0.5 24.2.0 38.2.0 52.2.0 / 60 ESR
LibreOffice 3.3.2.2 3.5.3.2 4.0.3 4.1.3 4.4.2.2 5.3.4.2 / 6.2.1
GIMP 2.49b 2.8.0 2.8.2 2.8.6 2.8.14 2.8.22
X.Org 7.5 7.6 7.7 7.7 7.7 7.7
PHP 5.3.6 5.3.13 5.4.11 5.5.8 5.6.11 5.6.30 / 7.3 (backports)
Apache 2.2.17 2.2.22 2.4.3 2.4.7 2.4.10 2.4.26
MySQL 5.5.10 - - - - -
MariaDB - 5.5.23 5.5.29 5.5.34 10.0.20 10.1.24

[modifier | modifier le code]

Logo issu du concours

Le logotype originel est l'œuvre d'Olivier Faurax (proposition archivée sur flickr), résultat d'un concours organisé entre septembre et ayant reçu 430 propositions de quelque 113 artistes[23]. Ce premier logo a été remplacé par sa version actuelle lors de la sortie de Mageia 3.

Logo de Mageia pour les versions 3 et supérieures

Gestionnaire de paquets[modifier | modifier le code]

Le système de paquets de Mageia est basé sur le format RPM. Afin d'en faciliter la gestion, l'outil Urpmi a été développé par la société Mandriva. Il permet d'installer des logiciels, de les supprimer, ou de mettre à jour la distribution. Il peut aller chercher les paquets à installer sur de nombreux supports, comme les cd d'installation, les sites internet, ou un partage réseau. Il gère automatiquement les dépendances et les conflits entre paquets.

Il peut être utilisé à partir d'un terminal ou via son interface graphique dans le centre de contrôle de Mageia.

Environnement de bureau[modifier | modifier le code]

Lors de l'installation de Mageia, ce dernier propose le choix entre de nombreux environnements de bureau : KDE (choix par défaut) et GNOME constituent les options principales, toutefois d'autres sont disponibles : MATE, Xfce, Cinnamon, LXDE, Razor-qt (remplacé par LXQt depuis la version 5 de la distribution), Enlightenment (E17), et IceWM.

Captures d'écrans[modifier | modifier le code]

Ci-dessous quelques bureaux d'origine (ou très peu personnalisés) :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « https://blog.mageia.org/en/2019/07/16/mageia-7-1-mageia-7-with-ryzen-3000-hardware-support/ »,
  2. http://www.mageia.org/fr/1/notes/
  3. « Edge-IT, le faux nez de Mandriva, en liquidation judiciaire - ChannelNews », ChannelNews,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2017)
  4. Mageia.org - Les gens
  5. Mageia Temporary Wiki - Supporters page
  6. Annonce officielle du projet Mageia
  7. Mageia Temporary Wiki - Organisation
  8. « Mageia soutient LibreOffice », Mageia Blog (Français),‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2017)
  9. « Notre bébé est né : Mageia 1 », Mageia Blog (Français),‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2017)
  10. « Mageia 1 : la variante purement communautaire de Mandriva est disponible », Clubic.com,‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2017)
  11. Mageia, « Liste des donateurs », sur www.mageia.org (consulté le 3 mars 2017)
  12. Coquelicot Bleu, « Journal Pas de mises à jour de sécurité depuis 5 ans sur l’infrastructure Mageia. Est‐ce bien raisonnable ? », sur linuxfr.org, (consulté le 11 avril 2018)
  13. « Notre enfant grandit : Mageia 2 est là », Mageia Blog (Français),‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2017)
  14. (en) « Mageia 3 development - Mageia wiki », sur wiki.mageia.org (consulté le 3 mars 2017)
  15. (en) « Mageia 4 Development - Mageia wiki », sur wiki.mageia.org (consulté le 3 mars 2017)
  16. (en) « Mageia 5 Development - Mageia wiki », sur wiki.mageia.org (consulté le 3 mars 2017)
  17. (en) « Mageia 6 Notes de version-fr - Mageia wiki », sur wiki.mageia.org (consulté le 19 juillet 2017)
  18. Mageia 7 Notes de version-fr - https://wiki.mageia.org/en/Mageia_7_Notes_de_version-fr
  19. Mageia Blog support Rysen 3000 - http://blog.mageia.org/fr/2019/07/16/mageia-7-1-la-mageia-7-avec-le-support-du-materiel-ryzen-3000/
  20. « Toute grande et prête pour aller danser, Mageia 3 est là ! », Mageia Blog (Français),‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2017)
  21. http://www.mageia.org/fr/support/
  22. https://www.mageia.org/fr/support/
  23. « Habemus logo », Mageia Blog (Français),‎ (lire en ligne, consulté le 3 mars 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]