MATE

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Mate
MATE
Logo
Logo

Le bureau MATE 1.4.2 sous Ubuntu 12.10
Le bureau MATE 1.4.2 sous Ubuntu 12.10

Développeurs Perberos et d'autres contributeurs bénévoles
Dernière version 1.10 ()
Écrit en C / GTK+, C++, Python
Environnement Type Unix
Environnements GNU/Linux avec X11
Type Environnement de bureau
Licences GPL, LGPL
Site web mate-desktop.org

MATE (prononcer maté à l'espagnole) est un environnement de bureau libre utilisant la boîte à outils GTK+ 2.x et destiné aux systèmes d'exploitation apparentés à UNIX.

Il consiste en un fork de GNOME 2 et son nom vient du yerba maté dont les feuilles sont utilisées pour préparer une boisson stimulante en Amérique latine[1].

Afin de permettre une installation sans conflit avec les composants de GNOME 3, plusieurs applications ont été renommées. Ainsi, MATE et GNOME 3 peuvent être installés en parallèle, ce qui n'était pas possible avec GNOME 2 et GNOME 3.

Historique[modifier | modifier le code]

À la suite de la direction radicalement différente[pas clair] prise par GNOME 3, les archives contenant le code source de la dernière version de GNOME 2 ont été reprises par un utilisateur d'Arch Linux afin de conserver la métaphore traditionnelle du bureau. Progressivement, d'autres développeurs ont rejoint cet effort qui s'est transformé en un projet indépendant avec l'ouverture d'un site Internet, la mise en place d'un dépôt de code source sur GitHub, d'un environnement de travail pour les traducteurs sur Transifex (en) et de dépôts de téléchargement.
En avril 2012, la version 1.2 de l'environnement est sortie[2]. L'utilisation de la boîte à outils GTK+ 3 est prévue pour les futures versions. Depuis la version 1.10, vous pouvez d'ailleurs les tester sur Fedora 21 et 22[3].

Applications[modifier | modifier le code]

Plusieurs applications ont été reprises et renommées :

  • Caja - gestionnaire de fichiers (dérivé de Nautilus)
  • Pluma - éditeur de texte (dérivé de gedit)
  • Eye of Mate - visionneuse d'images (dérivée de Eye of GNOME)
  • Atril - visionneuse de documents (dérivée d'Evince)
  • Engrampa - gestionnaire d'archives (dérivé de File Roller)
  • MATE Terminal - émulateur de terminal (dérivé de GNOME Terminal)

La liste intégrale des applications et des applets est disponible sur le site officiel.

Adoption[modifier | modifier le code]

En avril 2012, MATE est inclus dans Linux Mint et est l'environnement par défaut de Linux Mint Debian Edition[4]. La distribution Salix OS a également une version contenant MATE 1.8.1[5], ce qui offre aux utilisateurs de Slackware la possibilité d'utiliser ces dépôts. En septembre 2012, openSUSE en version 12.2 le propose à son tour[6]. En avril 2015, Ubuntu-Mate devient l'une des versions officiellement soutenue d'Ubuntu (à partir de la version 15.04). Pour les distributions Debian, Fedora et Arch Linux, des dépôts à ajouter sont fournis sur le site de MATE. Ce dernier est également proposé dans Mageia 4, sortie en février 2014[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://mate-desktop.org/about/
  2. http://www.linuxbe.org/sortie-de-lenvironnement-graphique-mate-1-2/
  3. Wolfgang Ulbrich, « MATE 1.10 with GTK3 for Fedora 21 and 22 | MATE », sur mate-desktop.org (consulté le 19 juillet 2015)
  4. http://blog.linuxmint.com/?p=1979
  5. http://forum.salixos.org/viewtopic.php?f=17&t=5415
  6. « Suse Tour d’horizon des interfaces graphiques d’openSUSE 12.2 », Linuxfr, 14 septembre 2012.
  7. Mageia 4 : Notes de version