Xfce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Xfce
Description de l'image Xfce logo.png.
Description de cette image, également commentée ci-après
Un bureau sous Xfce 4.12.
Informations
Créateur Olivier Fourdan (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Développé par Xfce Development Team
Dernière version 4.12 ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
État du projet stable
Écrit en C / GTK+
Système d'exploitation Type UnixVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnement BSD, Linux, OS X
Langues multilingue
Type environnement de bureau
Licence GPL, LGPL et BSD
Site web www.xfce.org

Xfce est un environnement de bureau libre léger utilisant la boîte à outils GTK+ et destiné aux systèmes d'exploitation apparentés à UNIX.

Le Français Olivier Fourdan (en)[2] a démarré le projet Xfce en 1996, souhaitant cloner Common Desktop Environment (CDE). Le nom « XFCE » était le sigle de XForms Common Environment, mais Xfce a été réécrit deux fois depuis et n'utilise plus cette boîte à outils. Le nom n'a plus de signification particulière et s'écrit à présent « Xfce ».

Philosophie[modifier | modifier le code]

Un bureau xfce 4 avec le thème Numix

Xfce est fondé sur trois principes : rapidité, économie de ressources et simplicité d'utilisation. Son logo, une souris se déplaçant à grande vitesse, exprime ces idées. L'un des autres buts de Xfce est d'être conforme aux normes, plus particulièrement avec les spécifications du Freedesktop.org.

Afin de réaliser ces objectifs, Xfce est fidèle à la philosophie traditionnelle de modularité et de réutilisabilité d'UNIX. Il est constitué de plusieurs composants logiciels qui, assemblés, fournissent toutes les fonctionnalités d'un environnement de bureau. Ces composants sont disponibles séparément, ce qui permet à l'utilisateur de sélectionner ceux dont il a besoin afin de créer l'environnement de travail le plus adapté. Il en va de même pour les applications associées à Xfce.

L'interface graphique est épurée afin d'en faciliter l'utilisation et le choix des fonctionnalités disponibles est rigoureux, mais reste néanmoins souple. Ce principe sera repris aussi bien dans les logiciels du projet Xfce que sur d'autres applications externes au projet — Asunder (en) par exemple. Pour agrémenter son environnement de travail, de nombreux produits dérivés sont disponibles[3].

Historique[modifier | modifier le code]

  • 1996, première version disponible sur Sunsite (actuellement ibiblio.org)[4]. Dans la mesure où il utilise XForms (qui n'est pas libre), il n'est pas intégré dans les dépôts officiels des distributions majeures de l'époque.
  • 1998, version 2. Xfwm, le gestionnaire de fenêtres, fait son apparition.
  • 1999, version 3. XFce utilise à présent GTK+ et devient Xfce. Dans la mesure où il est devenu un logiciel libre à part entière, il est intégré dans les dépôts des principales distributions Linux de l'époque (Red Hat, Debian, Slackware...) et porté vers les systèmes BSD.
  • En , démarrent les versions 3.8.x, l'environnement de base est alors complètement terminé. Xfce est alors présent sur SourceForge.net[5]
  • En apparaît la version 4.0, utilisant la version 2 de GTK+ et supporte Mac OS X. Toute l'interface a été renouvelée, prenant sa forme actuelle. Les logiciels associés restent identiques à la version 3.8.
  • En sort Xfce 4.2. De nombreuses nouveautés ont été apportées, la plus remarquable étant l'ajout d'un compositeur intégré au gestionnaire de fenêtres Xfwm, dans un souci de fiabilité et légèreté[6]. De nouvelles icônes SVG sont disponibles.
  • Le , la version 4.4 de Xfce est sortie. Elle dispose de nouveaux outils tels que Thunar (qui remplace Xffm) ainsi que de nombreuses améliorations de ses composants principaux. Par exemple, il est maintenant possible d'avoir plusieurs Panels et la gestion du glisser-déposer a été améliorée.
  • Le , la version 4.6. Un nouveau système de configuration, un nouveau contrôleur de volume, des possibilités de sélection amélioré, un gestionnaire de session[7].
  • Le , la version 4.8 sort après deux ans de développement[8].
  • Le , un peu plus d'un an après, la version 4.10 sort[9], le menu des paramètres a été réorganisé, l'interface permet l'agrandissement des fenêtres en les déplaçant dans les coins de l'écran comme l'aero snap de Windows 7[10].
  • Le , presque trois ans après, la version 4.12 est disponible[11].

Logiciels inclus[modifier | modifier le code]

Logiciels composant Xfce 4[modifier | modifier le code]

Composants Descriptions Notes
Clipman Clipboard manager
Mousepad Éditeur de texte
Orage Calendrier (logiciel) et agenda visuel.
Parole Lecteur multimédia basé sur Gstreamer. Permet aussi d'écouter des Web radios.
Ristretto  Visionneuse d'images.
Article détaillé : Ristretto (logiciel).
Thunar Gestionnaire de fichiers.
Article détaillé : Thunar.
Xfburn Xfburn est un logiciel de gravure de disques optiques.
Article détaillé : Xfburn.
Compatible Blu-Ray depuis Xfce 4.12
Xfce4-appfinder Un trouver (finder) d'applications.
Xfce4-mixer Un plugin de contrôle du volume sonore pour le panneau Xfce, et une application autonome de mixage du son. S'appuie sur GStreamer en backend.
xfce4-notifyd Un démon de notification simple, visuellement attirant. Compatible freedesktop.org
Xfce4-Panel Barre des tâches du bureau.
Xfce4-power-manager Gestion de l'alimentation électrique (PC power management (en)).
Xfce4-session Gestionnaire de sessions.
Terminal (Xfce) Émulateur de terminal.
Article détaillé : Terminal (Xfce).
Xfwm Le gestionnaire de fenêtres de XFCE. Avec compositeur (logiciel) optionnel.

Logiciels supplémentaires inclus dans Xfce 4[modifier | modifier le code]

Ces logiciels inclus à Xfce 4 n'en sont pas des composants obligatoires. Il peut arriver qu'ils soient remplacés par d'autres, dans certaines distributions Linux fournissant Xfce.

Ristretto[modifier | modifier le code]

Ristretto est une visionneuse d'images.

Article détaillé : Ristretto (logiciel).

Xarchiver[modifier | modifier le code]

Xarchiver est un gestionnaire de fichiers archives.

Article détaillé : en:Xarchiver.

Distributions système proposant Xfce par défaut[modifier | modifier le code]

Easter egg (fonction cachée)[modifier | modifier le code]

Sous XFCE 4.8 et supérieur, cliquer droit sur un tableau de bord, puis « À propos », « Crédits » et enfin sur l'adresse email de Tic-tac-toe, lance un jeu tic-tac-toe.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Xfce 4.12 released »
  2. http://www.culte.org/projets/faust1998/direct/fourdan.shtml
  3. « Linux et l’environnement de bureau xfce », sur Ptitpol'inux, 13 mai 2013 (consulté le 21 mai 2013).
  4. (en) « XFce3: Now 100% Free Software! », sur Linux Gazette, juillet 1999 (consulté le 10 février 2009).
  5. (en) « Accueil du projet Xfce », sur SourceForge.net. (consulté le 31 janvier 2007).
  6. (en) « Xfce 4.2.0 Changelog », sur xfce.org.
  7. (en) « Xfce 4.6.0 Changelog », sur xfce.org.
  8. « Sortie de Xfce 4.8 », sur xfce.org, 16 janvier 2011.
  9. « Sortie de Xfce 4.10 », sur xfce.org, 28 avril 2012.
  10. (en) « Xfce 4.10 Changelog », sur xfce.org.
  11. « Sortie de Xfce 4.12 », sur xfce.org, 28 février 2015.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]