Wayde van Niekerk

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Wayde Van Niekerk)
Aller à : navigation, rechercher
Wayde van Niekerk
Image illustrative de l'article Wayde van Niekerk
Wayde van Niekerk lors des championnats du monde 2017.
Informations
Disciplines 200 m, 400 m
Période d'activité 2010 -
Nationalité Drapeau : Afrique du Sud sud-africaine
Naissance (25 ans)
Lieu Le Cap
Taille 1,83 m (6 0)
Poids 72 kg (158 lb)
Entraîneur Ans Botha
Records
Détenteur du record du monde du 400 m (43 s 03, 2016)
Palmarès
Jeux olympiques 1 - -
Championnats du monde 2 1 -
Ligue de diamant - - 1
Championnats d'Afrique 2 1 -

Wayde van Niekerk (né le au Cap) est un athlète sud-africain, spécialiste des épreuves de sprint.

Champion du monde en 2015 à Pékin et en 2017 à Londres, il remporte le titre olympique à Rio de Janeiro en 2016 en battant le record du monde du 400 m en 43 s 03 : il améliore les 43 s 18 de l'Américain Michael Johnson réalisés en 1999.

Il détient également depuis le 28 juin 2017 le record du monde du 300 m[1] en 30 s 81, améliorant les 30 s 85 de Michael Johnson de 2000.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

D’origine Coloured, il se classe quatrième du 200 mètres lors des Championnats du monde juniors de 2010, à Moncton au Canada où il porte son record personnel à 21 s 02[2]. En 2011, il remporte son premier titre national senior[2].

En 2013, à Ostrava, il porte son record personnel à 45 s 09 et réalise les minima A pour les Championnats du monde de Moscou.

En 2014, lors du meeting de New York, Wayde van Niekerk se classe deuxième de l'épreuve du 400 m derrière l'Américain LaShawn Merritt. Il établit à cette occasion un nouveau record d'Afrique du Sud en 44 s 38, améliorant de 21/100e de seconde l'ancien record national co-détenu par Arnaud Malherbe et Hendrick Mokganyetsi. Deuxième des Jeux du Commonwealth, derrière Kirani James, il remporte une nouvelle médaille d'argent sur 400 m lors des Championnats d'Afrique de Marrakech, devancé par le Botswanais Isaac Makwala. En fin de saison 2014, il fait partie du relais 4 x 400 m d'Afrique qui remporte le titre à la Coupe continentale.

Champion du monde à Pékin (2015)[modifier | modifier le code]

Wayde van Niekerk lors des mondiaux 2015.

Le , il s'aligne sur 300 mètres lors du Birmingham Grand Prix. En 31 s 63 il bat le record d'Afrique de la spécialité que détenait l'Ivoirien Gabriel Tiacoh depuis 1986[3]. Le , à New York, il bat son record en 44 s 24, deuxième meilleure performance mondiale de l'année, en remportant l'épreuve Ligue de diamant de l'Adidas Grand Prix. Le , il établit un nouveau record d'Afrique du 400 m en 43 s 96 en remportant le Meeting Areva de Saint-Denis, en France. Il améliore de 5/100e de seconde l'ancien record continental du Botswanais Isaac Makwala, et devient le premier athlète africain à descendre sous les 44 secondes sur 400 m[4],[5]. Ce record d'Afrique est battu un jour plus tard, à La Chaux-de-Fonds par Isaac Makwala en 43 s 72[6].

Le , il ravit le record national du 200 mètres à Anaso Jobodwana en réalisant 19 s 94 à Lucerne. Il est le 4e athlète à avoir couru en moins de 20 s sur 200 m et moins de 44 s sur 400 m, après les Américains Michael Johnson et LaShawn Merritt et le Botswanais Isaac Makwala[7].

Il devient un des favoris pour le premier titre de champion du monde sud-africain sur 400 m[8] qu'il obtient en battant de nouveau le record africain en 43 s 48 le à Pékin, et en devançant les précédents champions du monde LaShawn Merritt et Kirani James[9].

Titre olympique et record du monde du 400 m (2016)[modifier | modifier le code]

Wayde van Niekerk lors du mémorial Van Damme de Bruxelles en 2015.

Le , van Niekerk ouvre sa saison par un 100 m, son premier depuis 2011. Il réalise le temps de 9 s 98 et devient à cette occasion le premier homme à être descendu sous les 10 secondes au 100 m (avec 9 s 98), sous les 20 secondes au 200 m (avec 19 s 94) et sous les 44 secondes au 400 m (avec 43 s 48)[10]. Le , van Niekerk bat à Kingston l'Américain LaShawn Merritt (crédité de 31 s 23) sur 300 m, en établissant un nouveau record d'Afrique en 31 s 03, améliorant son record de 2015 (31 s 63)[11],[12].

Lors des championnats d'Afrique de Durban, en Afrique du Sud, il remporte la médaille d'or du 200 m en 20 s 02, et s'impose également au titre du relais 4 x 100 m en 38 s 84, en compagnie de Emile Erasmus, Tlotliso Leotlela et Akani Simbine[13].

Désigné porte-drapeau sud-africain lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques de 2016 à Rio, Wayde van Niekerk participe à la finale olympique, le , en partant, à l’aveugle, au couloir 8. En tête de la course après le dernier virage, il s'impose dans le temps de 43 s 03 et améliore de 15/100e de seconde le record du monde de l'Américain Michael Johnson établi en 1999. Il devance sur le podium le Grenadin Kirani James (43 s 76) et l'Américain LaShawn Merritt (43 s 85)[14]. Il est le premier athlète depuis Lee Evans en 1968 à Mexico à battre le record du monde du 400 m en finale des Jeux olympiques.

Intouchable Wayde van Niekerk (saison 2017)[modifier | modifier le code]

Le 20 avril, Van Niekerk participe au 100 m des championnats nationaux. Il décroche l'argent en 10 s 04, battu par Akani Simbine (9 s 95)[15]. Le lendemain, il remporte le 200 m en 19 s 90 (record personnel) en ralentissant sur la fin, ce qui le fait échouer de peu au record national d'Anaso Jobodwana (19 s 87)[16].

Il bat ce record le 10 juin à Kingston, lors du meeting jubilé d'Usain Bolt, en parcourant la distance en 19 s 84 (+ 1,2 m/s)[17] et établit à cette même occasion la meilleure performance mondiale de l'année[17]. Dix jours plus tard, à Velenje (Slovénie), il porte son record du 100 m à 9 s 94[18].

Le 28 juin, lors du Golden Spike d'Ostrava, van Niekerk s'aligne sur la distance de 300 m, où il possède un record à 31 s 03. Il bat dans cette course le record du monde (meilleure performance mondiale) de Michael Johnson (30 s 85 en 2000) en réalisant 30 s 81[19], confirmant aujourd'hui son statut de roi du sprint long et la crédibilité d'un doublé 200 / 400 aux mondiaux de Londres[19].

Le 6 juillet, il ouvre sa saison sur 400 m à l'occasion de l'Athletissima de Lausanne : sur cette course, le sud-africain montre qu'il est le nouveau roi de la discipline en courant en 43 s 62[20], meilleure performance mondiale de l'année, record de la ligue de diamant et record du meeting[20]. Le 21, il s'impose au Meeting Herculis de Monaco en 43 s 73 (record du meeting), devant le Botswanais Isaac Makwala (43 s 84), qui s'affiche depuis peu comme son grand rival sur les deux distances aux mondiaux[21].

Mondiaux de Londres[modifier | modifier le code]

Wayde van Niekerk aux championnats du monde de Londres, en 2017.

Lors des Championnats du monde de Londres, Wayde van Niekerk débute par les séries du 400 m qu'il remporte aisément en 45 s 27[22]. Il donne le ton en remportant également sa demi-finale en 44 s 22, tandis qu'Isaac Makwala s'impose dans le sienne en 44 s 30[23]. Le lendemain, sa compétition sur 200 m commence et dans un relâchement complet, comme lors de ses précédentes courses, il s'impose dans sa série en 20 s 16[24] alors que son rival Makwala ne prend soudainement pas part à la sienne, pour des raisons encore inconnues à cette période, qui se révélera être à cause d'une intoxication alimentaire généralisée dans un hôtel où loge les athlètes, dont Makwala. Ce dernier ne prend pas part non plus à la finale du 400 m (voir rubrique « Cas de contamination et controverse Isaac Makwala » ici), que van Niekerk remporte sans forcer en stoppant son effort à la ligne d'arrivée, en 43 s 98[25]. Il devance Bahaméen Steven Gardiner (44 s 41) et le Qatari Abdalelah Haroun (44 s 48)[25].

En demi-finale du 200 mètres, Wayde van Niekerk se classe 3e de la course et se qualifie de justesse pour 2 centièmes en finale, prenant la 2e place des repêchages[26]. Isaac Makwala sera par ailleurs présent en finale[27]. En finale, Wayde van Niekerk échoue de peu à réaliser le doublé 200 / 400 m tant espéré : il décroche la médaille d'argent en 20 s 11, battu de deux centièmes par le Turc Ramil Guliyev, nouveau successeur de Usain Bolt sur le palmarès de la discipline. Van Niekerk devance pour le bronze le Trinidadien Jereem Richards d'un millième[28].

Le 7 octobre, Wayde van Niekerk se blesse au genou lors d'un match de rugby[29]. Victime de déchirures médiales et latérales du ménisque et d'une autre au ligament croisé antérieur, il part aux États-Unis se faire opérer et être rééduqué. En conséquence, il manquera les Jeux du Commonwealth de Gold Coast en avril 2018, où le champion olympique et du monde devait s'aligner sur 100 et 200 m[29].

Vie privée[modifier | modifier le code]

Le 29 décembre 2016, il annonce qu'il va épouser avec sa petite-amie Chesney Campbell[30]. Le couple se marie très exactement dix mois plus tard, le 29 octobre 2017[31]. Il est le cousin de Cheslin Kolbe, joueur de rugby ayant notamment obtenu une médaille de bronze lors des Jeux olympiques 2016[32].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2010 Championnats du monde juniors Moncton 4e 200 m 21 s 02
2013 Universiade Kazan 3e 4 × 400 m 3 min 06 s 19
2014 Jeux du Commonwealth Glasgow 2e 400 m 44 s 68
Championnats d'Afrique Marrakech 2e 400 m 45 s 00
Coupe continentale Marrakech 4e 400 m 45 s 27
1er 4 × 400 m 3 min 00 s 02
2015 Championnats du monde Pékin 1er 400 m 43 s 48
2016 Championnats d'Afrique Durban 1er 200 m 20 s 02
1er 4 x 100 m 38 s 84
Jeux olympiques Rio de Janeiro 1er 400 m 43 s 03
2017 Championnats du monde Londres 2e 200 m 20 s 11
1er 400 m 43 s 98

Records[modifier | modifier le code]

Records personnels[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Performance Lieu Date
100 m 9 s 94 Drapeau : Slovénie Velenje 20 juin 2017
200 m 19 s 84 (NR) Drapeau : Jamaïque Kingston 10 juin 2017
300 m 30 s 81 (WR) Drapeau : République tchèque Ostrava 28 juin 2017
400 m 43 s 03 (WR) Drapeau : Brésil Rio de Janeiro 14 août 2016

Meilleures performances par année[modifier | modifier le code]

100 m
Année Temps Date Lieu Rang[33]
2010 10 s 51 Drapeau : Swaziland Manzini
2011 10 s 48 Drapeau : Afrique du Sud Germiston
2012
2013
2014
2015
2016 s 98 Drapeau : Afrique du Sud Bloemfontein 23
2017 s 94 Drapeau : Slovénie Velenje 6
200 m
Année Temps Date Lieu Rang[33]
2010 21 s 02 Drapeau : Canada Moncton
2011 20 s 57 Drapeau : Afrique du Sud Durban 79
2012 20 s 91 Drapeau : Slovénie Velenje
2013 20 s 84 Drapeau : Afrique du Sud Pretoria 235
2014 20 s 19 Drapeau : Suisse Lausanne 18
2015 19 s 94 Drapeau : Suisse Lucerne 9
2016 20 s 02 Drapeau : Afrique du Sud Durban 15
2017 19 s 84 Drapeau : Jamaïque Kingston 2
400 m
Année Temps Date Lieu Rang[33]
2010
2011
2012 46 s 43 Drapeau : Italie Turin
2013 45 s 09 Drapeau : République tchèque Ostrava 18
2014 44 s 38 Drapeau : États-Unis New York 5
2015 43 s 48 Drapeau : République populaire de Chine Pékin 1
2016 43 s 03 Drapeau : Brésil Rio de Janeiro 1
2017 43 s 62 Drapeau : Suisse Lausanne 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sur cette distance, il s'agit d'une "meilleure performance mondiale" de tous les temps.
  2. a et b (en) IAAF, « Focus on athlete - Wayde van Niekerk », sur iaaf.org, (consulté le 5 juillet 2015)
  3. (en) Ockert de Villiers, « Van Niekerk sets SA 400m record », sur sport24.co.za, (consulté le 11 janvier 2016).
  4. (en) « Wayde van Niekerk makes history in Paris – IAAF Diamond League », sur iaaf.org, .
  5. « Athlétisme : record d'Afrique pour Wayde van Niekerk sur 400 m », sur rfi.fr, .
  6. « MPM et record d'Afrique du 400 m pour Isaac Makwala en 43"72 », sur lequipe.fr, .
  7. (en) « South African sprinter Wayde Van Niekerk runs 200 in 19.94 seconds », sur espn.go.com, (consulté le 11 janvier 2016).
  8. Van Niekerk sur le site de l'IAAF.
  9. (en) Guardian sport et Associated Press, « Wayde van Niekerk wins men’s 400m final at world championships », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne)
  10. Van Neikerk makes sprinting history in Bloemfontein.
  11. « Meet Results », sur racersgrandprix.com (consulté le 12 juin 2016).
  12. « Kingston : Usain Bolt remporte le 100 m en ?? », sur L'Equipe.fr (consulté le 12 juin 2016).
  13. « IAAF: Semenya wins 1500m at African Championships| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 26 juin 2016).
  14. (en) « Van Niekerk, un petit tour, un record et des doutes », sur lemonde.fr,
  15. Rédaction, « Wayde van Niekerk deuxième du 100m aux Championnats d'Afrique du Sud », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne)
  16. « Athlétisme: Wayde van Niekerk signe la meilleure performance mondiale de l'année sur 200m », RFI,‎ (lire en ligne)
  17. a et b Rédaction, « Grand Prix de Kingston : Le soir des adieux d'Usain Bolt, Wayde Van Niekerk signe la MPM sur 200m », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne)
  18. « IAAF: Van Niekerk clocks 9.94 personal best in Velenje| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 21 juin 2017)
  19. a et b (cs) « ZLATÁ TRETRA OSTRAVA / OSTRAVA GOLDEN SPIKE : Výsledky », sur www.zlatatretra.cz (consulté le 28 juin 2017)
  20. a et b X.C. @xcolombani, « Wayde Van Niekerk, le record de Lausanne sans forcer », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne)
  21. Rédaction, « 400m : Wayde van Niekerk bat le record du meeting de Monaco », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  22. « IAAF: 400 Metres Result | IAAF World Championships London 2017 | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 9 août 2017)
  23. « IAAF: 400 Metres Result | IAAF World Championships London 2017 | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 9 août 2017)
  24. « IAAF: 200 Metres Result | IAAF World Championships London 2017 | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 9 août 2017)
  25. a et b « Facilement titré sur le 400m, Van Niekerk est bien le roi du tour de piste », Eurosport,‎ (lire en ligne)
  26. X.C. @xcolombani, « Mondiaux : Lemaitre éliminé en demi-finale du 200 m pour deux centièmes », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  27. Nicolas Herbelot, « Et revoilà Isaac Makwala ! », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  28. avec S.K. à Londres, « Championnats du monde : Le titre pour Ramil Guliyev sur 200m, Wayde van Niekerk deuxième », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  29. a et b Rédaction, « Wayde van Niekerk blessé à un genou et absent six mois », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  30. « South African gold medal winner Wayde van Niekerk gets engaged », Channel,‎ (lire en ligne)
  31. (en) « WATCH: Wayde van Niekerk breaks it down at his wedding », timeslive,‎ (lire en ligne)
  32. (en) « Rio a family affair for Wayde, Cheslin | IOL Sport », iol.co.za,‎ (lire en ligne)
  33. a, b et c Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :