Ramil Guliyev

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ramil Guliyev
Image illustrative de l’article Ramil Guliyev
Ramil Guliyev lors des Championnats du monde 2017.
Informations
Disciplines 100 m, 200 m
Période d'activité depuis 2007
Nationalité Drapeau : Azerbaïdjan Azéri (jusqu'en 2011)
Drapeau : Turquie Turc (depuis 2011)
Naissance (28 ans)
Lieu Bakou (Azerbaïdjan)
Taille 1,85 m
Poids 77 kg
Club Fenerbahçe Spor Kulübü (athlétisme)
Records
9 s 97 (2017) / 19 s 76 (NR, 2018)
Palmarès
Championnats du monde 1 - -
Championnats d'Europe 1 2 -
Jeux méditerranéens 1 3 -

Ramil Eldar oğlu Quliyev, souvent russifié puis en turc Guliyev (né le 29 mai 1990 à Bakou) est un athlète azéri naturalisé turc en 2011[1], spécialiste des épreuves de sprint, champion du monde du 200 m à Londres en 2017.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ramil Guliyev lors des championnats d'Europe juniors 2009.

Après avoir battu le record national junior du 60 m à Turin en 6 s 66 (7 mars 2009), et celui du 100 m à Istanbul en 10 s 08, il bat le record d'Asie junior en 20 s 04 lors de l'Universiade à Belgrade le 10 juillet 2009. Ce temps de 20 s 04 sur 200 m constitue par ailleurs la deuxième meilleure performance junior de tous les temps, derrière les 19 s 93 d'Usain Bolt réalisés en 2004[2].

Il devient champion d'Europe junior sur 200 m et n'est battu que par le Français Christophe Lemaitre sur 100 m.

Le , il participe à la finale du 200 m des Championnats du monde de 2009 à Berlin et se classe 7e en 20 s 61.

L'année précédente, il avait participé à seulement 18 ans aux Jeux olympiques à Pékin en battant le record national sur 200 m (en quart de finale en 20 s 66).

Son club était à Bakou avant de devenir le Fenerbahçe Spor Kulübü. Il mesure 1,87 m pour 70 kg. Son père, Eldar Quliyev, est également son entraîneur jusqu'à son décès d'une crise cardiaque en juin 2010[3],[4]. L'année suivante, il aurait accepté d'être naturalisé turc le 5 avril 2011 en échange de 200 000 dollars de la part de sa nouvelle fédération[5] et la Fédération azerbaïdjanaise d'athlétisme a officiellement protesté[6] auprès de l'IAAF ce qui lui interdit toute compétition internationale avant 2014, mais ne l'empêche pas d'obtenir les temps de 10 s 14 à Lappeenranta le 13 août 2011 et celui de 20 s 32 à 20 s 32 (0,8) à Istanbul le 11 juin 2011. Mais il n'est pas sélectionné pour Daegu 2011.

Il remporte deux médailles d'argent, sur 100 et 200 m, lors des Jeux méditerranéens 2013 à Mersin, en échouant à chaque fois d'un 1/100e de seconde pour le titre.

Le 9 mai 2015, il bat à Isparta le record national turc du 100 m en 10 s 12 (vent favorable de 1,9 m/s), à 3/100e de son record personnel de 2009. En 2015 il bat en Estonie le record national turc (mais pas son meilleur temps) en 20 s 21, qu'il portera fin septembre à 19 s 88, réalisant son premier chrono de sa carrière sous les 20 secondes.

Le 13 juin 2017, à Turku, il porte son record du 100 m à 10 s 02[7] puis à 9 s 97 le 6 juillet[8], devenant à cette occasion le 6e athlète européen de l'histoire du sprint à courir sous les 10 secondes au 100 m et les 20 secondes au 200 m[9].

Le 10 août 2017, Ramil Guliyev déjoue les pronostics en remportant la finale du 200 m des championnats du monde de Londres en 20 s 09[10], devant le Sud-Africain Wayde van Niekerk (20 s 11) et le Trinidadien Jereem Richards (20 s 11). Premier turc titré dans une épreuve de sprint, il est également le premier à succéder à Usain Bolt[10], vainqueur sans discontinuer depuis 2009. 2009 était d'ailleurs la première finale mondiale de Guliyev lorsqu'il était âgé de 19 ans et qu'il concourrait pour l'Azerbaïdjan[11].

Il révèle avoir en ligne de mire le vieux record d'Europe du 200 m de l'Italien Pietro Mennea qui est de 19 s 72, réalisé en 1979[12]. Seul le Français Christophe Lemaitre s'en est rapproché depuis avec 19 s 80 en 2011[12].

Ramil Guliyev débute la saison 2018 par une 3e au Meeting de Doha, en 20 s 11 (+ 1,3 m/s). Plus en retrait à Eugene (7e en 20 s 57), il signe ensuite trois victoires consécutives, dont deux en Ligue de diamant. Il remporte les Paavo Nurmi Games en 20 s 23, puis les Bislett Games d'Oslo en 19 s 90 (+ 1,0 m/s), son premier chrono sous les 20 secondes depuis son record personnel à 19 s 88 en 2015[13]. À Stockholm, trois jours plus tard, il s'impose en 19 s 92 devant son dauphin d'Oslo, Aaron Brown[14].

Le 29 juin 2018, il remporte à Tarragone le titre du 200 m des Jeux méditerranéens, en 20 s 15 (record des Jeux), en devançant très largement l'Italien Eseosa Desalu (20 s 77) et le Français Mickaël-Méba Zeze (20 s 78)[15]. Le lendemain, avec le relais turc, il décroche l'argent en 38 s 50, battu d'un centième par l'Italie emmenée par Filippo Tortu[16]. Le 20 juillet, il termine 2e du Meeting Herculis de Monaco en 19 s 99 (+ 0,9 m/s), derrière l'Américain Noah Lyles (19 s 65)[17].

Le 9 août 2018, Ramil Guliyev remporte la médaille d'or du 200 m des championnats d'Europe de Berlin dans le temps extraordinaire de 19 s 76 (+ 0,7 m/s). Il bat le record des championnats, le record de Turquie, et devient le 2e meilleur performeur européen de l'histoire derrière l'Italien Pietro Mennea (19 s 72). Il devance sur le podium le Britannique Nethaneel Mitchell-Blake (20 s 04) et le Suisse Alex Wilson (20 s 04)[18]. Trois jours plus tard, avec le relais turc, Ramil Guliyev devient vice-champion d'Europe du relais 4 x 100 m en 37 s 98, nouveau record de Turquie, derrière l'équipe du Royaume-Uni (37 s 80).

Palmarès[modifier | modifier le code]

Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
Représentant l' Drapeau : Azerbaïdjan Azerbaïdjan
2007 Championnats du monde cadets Ostrava 2e 200 m 20 s 72
2008 Championnats du monde juniors Bydgoszcz 5e 200 m 21 s 00
2009 Championnats d'Europe en salle Turin 7e 60 m 6 s 67
Universiade Belgrade 1er 200 m 20 s 04
Championnats d'Europe juniors Novi Sad 2e 100 m 10 s 16
1er 200 m 20 s 33
Championnats du monde Berlin 7e 200 m 20 s 61
Représentant la Drapeau : Turquie Turquie
2013 Jeux méditerranéens Mersin 2e 100 m 10 s 23
2e 200 m 20 s 46
2014 Championnats d'Europe par équipes Brunswick 3e 100 m 10 s 37
2e 200 m 20 s 57
11e 4 × 100 m 40 s 25
Championnats des Balkans Pitești 1er 100 m 10 s 24
1er 200 m 21 s 04
Championnats d'Europe Zurich 6e 200 m 20 s 48
2015 Championnats d'Europe par équipes Heraklion 2e 200 m 20 s 67
Universiade Gwangju 3e 100 m 10 s 16
3e 200 m 20 s 59
Championnats des Balkans Pitești 1er 200 m 20 s 59
1er 4 x 100 m 39 s 35
Championnats du monde Pékin 6e 200 m 20 s 11
2016 Championnats des Balkans Pitesti 1er 100 m 10 s 30
1er 200 m 20 s 98
Championnats d'Europe Amsterdam 6e 100 m 10 s 23
2e 200 m 20 s 51
Jeux olympiques Rio de Janeiro 8e 200 m 20 s 43
2017 Jeux de la solidarité islamique Bakou 1er 100 m 10 s 06
1er 200 m 20 s 08
2e 4 x 100 m 39 s 56
Championnats d'Europe par équipes Vaasa 1er 200 m 20 s 20
Championnats du monde Londres 1er 200 m 20 s 09
7e 4 x 100 m 38 s 73
Ligue de diamant 3e 200 m 20 s 02
2018 Jeux méditerranéens Tarragone 1er 200 m 20 s 15
2e 4 x 100 m 38 s 50
Championnats d'Europe Berlin 1er 200 m 19 s 76
2e 4 x 100 m 37 s 98
Ligue de diamant 2e 200 m 19 s 98
Coupe continentale Ostrava 2e 200 m 20 s 29
2e 4 x 100 m 38 s 96

Records[modifier | modifier le code]

Épreuve Temps Lieu Date
60 m Salle 6 s 58 (NR) Drapeau : Ukraine Soumy 13 janvier 2012
100 m Plein air 9 s 97 Drapeau : Turquie Bursa 6 juillet 2017
200 m Plein air 19 s 76 (NR) Drapeau : Allemagne Berlin 9 août 2018
En salle 21 s 05 (NR) Drapeau : France Liévin 14 février 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Biographie de Ramil Guliyev », sur tilastopaja.org (consulté le 25 mai 2011)
  2. (en) Berlin 2009 - Men's 200m Preview, berlin.iaaf.org, consulté le 9 août 2009
  3. Чемпионат Европы без Рамиля Гулиева Modèle:Ru icon
  4. Azərbaycanlı sprinterin atası vəfat edib « Copie archivée » (version du 8 novembre 2009 sur l'Internet Archive) Modèle:Az icon
  5. (en) « Рамиль Гулиев. $200 000 или Азербайджан? », Azerisport.com (consulté le 21 décembre 2010)
  6. « Guliev miss Olympics, Worlds as transfer become sour »
  7. « Turku: Lavillenie encore perché à plus de 5,80m », sur Sports.fr (consulté le 14 juin 2017)
  8. (tr) « Ramil Guliyev dünya spor tarihine girdi », sur CNN Türk (consulté le 7 juillet 2017)
  9. (en) « European Athletics - Guliyev joins exclusive club with 9.97 clocking », sur european-athletics (consulté le 7 juillet 2017)
  10. a et b avec S.K. à Londres, « Championnats du monde : Le titre pour Ramil Guliyev sur 200m, Wayde van Niekerk deuxième », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  11. « VIDÉO. Mondiaux d’athlétisme : Kori Carter domine le 400 m haies femmes ! » (consulté le 11 août 2017)
  12. a et b (en) « European Athletics - Guliyev gets ready to chase Mennea's long-standing European 200m record », sur european-athletics (consulté le 5 décembre 2017)
  13. « IAAF: Samba’s momentum continues in Oslo – IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 12 juin 2018)
  14. « IAAF: Samba blazes 47.41 Asian record in Stockholm - IAAF Diamond League| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 12 juin 2018)
  15. « Ramil Guliyev 35 yıllık rekoru kırdı », takvim.com.tr,‎ (lire en ligne)
  16. « IAAF: Arafi and Guliyev excel as Mediterranean Games conclude| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 1er juillet 2018)
  17. Rédaction, « Nouvelle MPM pour Noah Lyles sur 200m, à Monaco », L'ÉQUIPE,‎ (lire en ligne)
  18. « IAAF: Warholm blazes 47.64, Guliyev 19.76 in Berlin - European Championship, day 3| News | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 10 août 2018)