Villebadin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Villebadin
Le manoir d'Argentelles.
Le manoir d'Argentelles.
Blason de Villebadin
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Orne
Arrondissement Argentan
Canton Argentan-2
Intercommunalité Pays du Haras du Pin
Statut Commune déléguée
Maire délégué Philippe Toussaint
2017-2020
Code postal 61310
Code commune 61504
Démographie
Gentilé Villebadinois
Population 132 hab. (2014)
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 46′ 45″ nord, 0° 09′ 16″ est
Altitude Min. 112 m – Max. 230 m
Superficie 12,93 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Gouffern en Auge
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte administrative de l'Orne
City locator 15.svg
Villebadin

Géolocalisation sur la carte : Orne

Voir sur la carte topographique de l'Orne
City locator 15.svg
Villebadin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Villebadin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Villebadin

Villebadin est une ancienne commune française, située dans le département de l'Orne en région Normandie, peuplée de 132 habitants[Note 1] (les Villebadinois).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au sud du pays d'Auge. Son bourg est à 4,5 km au nord-ouest d'Exmes, à 5,5 km au sud-est de Chambois, à 15 km à l'ouest de Gacé et à 16 km à l'est d'Argentan[1].

Communes limitrophes de Villebadin[2]
Fel Omméel Omméel,
Avernes-sous-Exmes
Le Bourg-Saint-Léonard Villebadin[2] Avernes-sous-Exmes
Le Pin-au-Haras Le Pin-au-Haras, Exmes Exmes

Toponymie[modifier | modifier le code]

Si l'ancien français ville — hérité du latin villa et ayant le sens originel de « domaine rural » — est intégré fréquemment dans la toponymie, en particulier en Normandie, il est plus rare dans l'Orne et plus rare encore tête du toponyme[3]. Selon René Lepelley, Badin est un patronyme[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1821, Villebadin, qui compte alors 38 habitants, absorbe les communes d'Argentelles (197 habitants[5], à l'est de son territoire), Barges (77 habitants[6], à l'ouest) et Champobert (que l'on écrit aujourd'hui Champaubert, 169 habitants[7], au sud)[8].

Un viol, probablement commis par l'écuyer Jacques Le Gris (en) à Villebadin, est jugé par la Cour du Parlement de Paris le , donnant lieu à la dernière ordalie du royaume de France[9]. Cette affaire criminelle est la base du livre d'Eric Jager (en) The Last Duel (en).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Villebadin

Les armes de la commune de Villebadin se blasonnent ainsi :
De sable au lion coupé d'or et d'argent armé et lampassé de gueules[10].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? 1985 Larivière    
février 1985 avril 2014 Françoise Boisard SE  
avril 2014[11] en cours Philippe Toussaint SE  
Les données manquantes sont à compléter.

Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et un adjoint[11].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, la commune comptait 132 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2007, 2012, 2017, etc. pour Villebadin[12]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Villebadin a compté jusqu'à 415 habitants en 1836, à la suite de la fusion de communes en 1821, mais les quatre communes totalisaient 515 habitants en 1806. Il faut cependant noter que les chiffres du recensement de 1831 n'ont pas été conservés ou relevés[8].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856 1861
24 35 38 415 386 361 343 326 326
1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
314 299 227 244 259 246 208 187 205
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
220 211 207 212 186 236 217 185 168
1975 1982 1990 1999 2007 2011 2014 - -
150 131 133 133 147 134 132 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[13].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution démographique d'Argentelles avant 1821
1793 1800 1806 1821
168 186 227 197
(Sources : EHESS[5])
Évolution démographique de Barges avant 1821
1793 1800 1806 1821
78 107 88 77
(Sources : EHESS[6])
Évolution démographique de Champobert avant 1821
1793 1800 1806 1821
143 157 165 169
(Sources : EHESS[7])

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2014.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton, (ISBN 2-86253247-9), p. 23, 26
  4. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet, (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 268
  5. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Argentelles », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 5 février 2013)
  6. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Barges », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 5 février 2013)
  7. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Champobert », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 5 février 2013)
  8. a, b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Jean-François Miniac (préf. Alain Lambert), Les Grandes Affaires criminelles de l'Orne, Paris, Éditions de Borée, coll. « Les Grandes Affaires criminelles », , 336 p. (ISBN 978-2-84494-814-4)
  10. « GASO, la banque du blason - Villebadin Orne » (consulté le 27 janvier 2012)
  11. a et b « Villebadin (61310) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 24 mai 2014)
  12. Date du prochain recensement à Villebadin, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  13. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  14. « Manoir d'Argentelles », notice no PA00110967, base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. « Château », notice no PA00110966, base Mérimée, ministère français de la Culture

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :