Viglius van Aytta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Viglius Van Aytta)
Aller à : navigation, rechercher
Viglius Van Aytta
Viglius van Aytta.JPG

Viglius.

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 69 ans)
BruxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Wigle Aytta van Zwichem (1507-1577) est un jurisconsulte néerlandais, dont le nom est souvent latinisé en Viglius, et parfois francisé en Vigile Zuichem d'Ayta.

Biographie[modifier | modifier le code]

Viglius est né le , à Wirdum, en Frise occidentale, dans les Pays-Bas, alors sous domination espagnole. Il a enseigné le droit à Bourges, Padoue, Avignon et Ingolstadt. Charles Quint l'a successivement nommé baron de l'Empire, conseiller à la chambre des finances de Spire, sénateur à la cour suprême de Malines, président du conseil de Bruxelles, chancelier de l'ordre de la Toison d'or, et enfin abbé du monastère Saint-Bavon à Gand. Viglius a fondé une école gratuite pour les enfants et un collège pour les étudiants pauvres à Louvain, peu avant son décès, survenu le ), à Bruxelles (Belgique).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Epistolae politicae et historicae ad Joach. Hopperum , Louvain, 1661, in-8.
  • Institutiones de testamentis, Leyde, 1564, 1592, in-8.
  • Commentaria ad titulum de rebus creditis, Leyde, 1592, in-8; Bâle, 1534, in-folio; Louvain, in-4.
  • Theophili paraphrasis ad institutiones juris civilis (ouvrage savant qu'il avait copié dans la bibliothèque de Bessarion).
  • Commentaria in decem titulos Institutionum juris civilis, Bâle, 1534
  • Vita Viglii ab ipso scripta, La Haye, 1743.
  • Mémoires de Viglius et d'Hopper sur le commencement des troubles des Pays-Bas, édités par Alphonse Wauters, 1858.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

« Viglius van Aytta », dans Louis-Gabriel Michaud, Biographie universelle ancienne et moderne : histoire par ordre alphabétique de la vie publique et privée de tous les hommes avec la collaboration de plus de 300 savants et littérateurs français ou étrangers, 2e édition,‎ 1843-1865 [détail de l’édition]