Philippe de Montmorency

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Philippe de Montmorency (homonymie).
image illustrant une personnalité image illustrant néerlandais
Cet article est une ébauche concernant une personnalité néerlandaise.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Horne, dans Johannes Gysius (-1652): Oorspronck ende voortgang der Neder-landtscher beroerten, 1616
Philippe de Montmorency

Philippe II de Montmorency-Nivelle1524 - † ), comte de Hornes, baron d'Altena, seigneur de Hachicourt, de Wimy, de Farbus, du Bosquet, d'Escarpel, de Sauchy-le-Caucher, était le fils du premier mariage de Jeanne d'Egmont avec Joseph de Montmorency. Le titre de comte de Horn lui sera légué par le second époux de sa mère, Jean de Horn.

Biographie[modifier | modifier le code]

Armes du Comte de Horn.

Époux d'Anne Walburge de Neuenhar, il fut gentilhomme de bouche de Charles Quint, amiral des Pays-Bas (nl), et chevalier de la Toison d'Or en 1555.
À la bataille de Saint-Quentin (1557), il commandait l'aile droite de l'infanterie avec le comte de Mansfeld lors de l'assaut final contre le connétable de Montmorency.
En 1558, il tente avec 3 enseignes de troupes espagnoles aguerries, de porter secours à Thionville assiégée par les troupes françaises, mais battu, il est contraint de se retirer sur Luxembourg.

Sous le règne de Philippe II, fils de Charles~Quint, le comte de Horne se rallie à la révolte des Gueux contre la politique de répression du roi qui tente de restreindre les libertés locales arrachées au cours des siècles. Comptant sur la clémence du roi, il ne suit pas Guillaume d'Orange dans la rébellion et est arrêté et exécuté par décapitation sur ordre du duc d'Albe. L’exécution a lieu le 5 juin 1568 sur la Grand-Place de Bruxelles en même temps que celle du comte d'Egmont, qui avait adopté la même attitude.

Hommage[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]