Philippe de Montmorency

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Philippe de Montmorency
Image dans Infobox.
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Lieu inconnuVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activités
Homme politique, officier de marineVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Joseph de Montmorency (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Anna van Egmont (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Florent de Montmorency (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Walburge de Neuenahr (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Grade militaire
Distinction

Philippe II de Montmorency-Nivelle1524 - † ), comte de Horn (ou Hornes, Horne), baron d'Altena, seigneur de Hachicourt, d'Achiet, de Wimy, de Farbus, du Bosquet, d'Escarpel (à Roost-Warendin ?), de Sauchy-le-Caucher, était le fils du premier mariage de Jeanne/Anne d'Egmont (fille de Floris/Florent d'Egmont de Buren, sœur de Maximilien et tante d'autre Anne d'Egmond de Buren) avec Joseph/Josse de Montmorency-Nivelle (fils de Philippe Ier de Montmorency et de Marie de Horn dame de Montigny, Lewarde, Achicourt, Achiet, Vimy, Farbus, Sauchy, etc. ; Philippe Ier était lui-même le fils du fameux Jean de Nivelles, fils aîné déshérité de Jean II, baron de Montmorency). Le titre de comte de Horn lui sera légué par le second époux de sa mère, Jean II de Horn (1495-1540 ; mort sans postérité), aussi son grand-cousin en tant que cousin germain de sa grand-mère paternelle Marie de Horn de Montigny.

Biographie[modifier | modifier le code]

Armes du Comte de Horn.

Époux d'Anne Walburge de Neuenhar (Wikipedia, en : Walburgis van Nieuwenaer ; leur fils Philippe † vers1568 en bas âge[1]), il fut gentilhomme de bouche de Charles Quint, amiral des Pays-Bas (nl), et chevalier de la Toison d'Or en 1555.
À la bataille de Saint-Quentin (1557), il commandait l'aile droite de l'infanterie avec le comte de Mansfeld lors de l'assaut final contre le connétable de Montmorency.
En 1558, il tente avec 3 enseignes de troupes espagnoles aguerries, de porter secours à Thionville assiégée par les troupes françaises, mais battu, il est contraint de se retirer sur Luxembourg.

Sous le règne de Philippe II, fils de Charles~Quint, le comte de Horn se rallie à la révolte des Gueux contre la politique de répression du roi qui tente de restreindre les libertés locales arrachées au cours des siècles. Comptant sur la clémence du roi, il ne suit pas Guillaume d'Orange dans la rébellion et est arrêté et exécuté par décapitation sur ordre du duc d'Albe. L’exécution a lieu le sur la Grand-Place de Bruxelles en même temps que celle du comte Lamoral d'Egmont (de la branche aînée), qui avait adopté la même attitude.

Hommage[modifier | modifier le code]

  • L'astéroïde (13112) Montmorency a été nommé en son honneur.
  • Un if commémorant sa décapitation fut planté à Braine-le-Château par Martin de Horn, seigneur de Braine, le . Il est aujourd'hui l'arbre commémoratif le plus ancien de Wallonie dont la date de plantation soit connue.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Maison de Montmorency, p. 49 », sur Racines & Histoire

Liens externes[modifier | modifier le code]