Varenne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sur les autres projets Wikimedia :

Une varenne, 1268 « domaine de chasse réservé », puis désignation d’« une terre inculte où l'on fait paître le bétail[1] ». Cela peut signifier aussi une assez bonne terre arable et limoneuse. La forme est d'origine dialectale : en Normandie au nord de la ligne Joret et plus spécifiquement au nord de l'isoglosse v / g, la forme au sud de cette ligne, dont en français, étant garenne qui a pris un autre sens[2]. On trouve également la forme warenne en picard, champenois et bas-lorrain. Toutes ces variantes phonétiques sont issues du germanique *warinna, dérivé de *warôn, garer, ou / et du gaulois *varrenna dérivé de *varros, poteau. Ce dernier étymon pourrait expliquer les Varenne et Varennes du reste du domaine d'oïl, du domaine francoprovençal et du domaine d'oc, sans influence du germanique sur la consonne initiale v. Il a pu se confondre avec le suivant.

Étymologie différente du nom de cours d'eau Varenne, qui est basé sur l'hydronyme ver- / var- « eau, rivière[3] » et qui se retrouve dans les noms de la Vire et du Var. Il s'est parfois confondu avec le précédent, ex : Warenne.

Patronyme[modifier | modifier le code]

Varenne est un nom de famille notamment porté par :

Toponyme[modifier | modifier le code]

Varenne est un nom de lieu notamment porté par :

On retrouve ce nom également dans :

Cours d'eau[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Étymologie de « varenne » , www.cnrtl.fr.
  2. Étymologie de « garenne », www.cnrtl.fr.
  3. Xavier Delamarre, Dictionnaire de la langue gauloise, Éditions Errance, 2003, p. 300.

Voir aussi[modifier | modifier le code]