Val-des-Bois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Villeneuve.

Val-des-Bois
Val-des-Bois
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Outaouais
Subdivision régionale Papineau
Statut municipal Municipalité
Maire
Mandat
Roland Montpetit
2017-2021
Constitution
Démographie
Gentilé Valboisien, ienne
Population 865 hab.[1] (2016)
Densité 3,8 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 55′ 00″ nord, 75° 36′ 00″ ouest
Superficie 22 542 ha = 225,42 km2
Divers
Code géographique 80140
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Canada

Voir sur la carte administrative du Canada
City locator 14.svg
Val-des-Bois

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir sur la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Val-des-Bois

Géolocalisation sur la carte : Outaouais (Québec)

Voir la carte administrative de la zone Outaouais
City locator 14.svg
Val-des-Bois

Géolocalisation sur la carte : Outaouais (Québec)

Voir la carte topographique de la zone Outaouais
City locator 14.svg
Val-des-Bois
Liens
Site web Site officielVoir et modifier les données sur Wikidata

Val-des-Bois est une municipalité du Québec, située dans la municipalité régionale de comté de Papineau et dans la région de l'Outaouais. Val-des-Bois est situé sur la rive est de la rivière du Lièvre à environ 40 km au nord de Gatineau.

Géographie[modifier | modifier le code]

Dans la MRC : Papineau

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Notre-Dame-du-Laus Duhamel Rose des vents
Bowman N Montpellier
O    Val-des-Bois    E
S
Val-des-Monts Notre-Dame-de-la-Salette Mulgrave-et-Derry

Histoire[modifier | modifier le code]

Le recensement[2] de la province du Canada du canton de Villeneuve de 1861 fait état de la présence de 13 cellules familiales composées de 93 personnes. Les noms de famille qui apparaissent à ce recensement sont les suivants : Lépine (8 personnes), Lapratte (6 personnes), Lefebvre (11 personnes), David (12 personnes, 2 cellules familiales), Durand (7 personnes), Faubert (9 personnes), Seguin (6 personnes), Larocque (11 personnes), Prévost (11 personnes, 2 cellules familiales), Doe (1 personne), Saint-Denis (11 personnes).

Au même recensement, pour le canton de Bowman, celui-ci fait voir que quatre chantiers sont tenus dans ce canton; premier camp (16 personnes) second camp (19 hommes) troisième camp (40 hommes) et quatrième camp (40 hommes). De plus, 19 familles sont établies dans le même canton.

Dans son rapport daté du 6 juin 1893, adressé à l'Honorable E.J. Flynn, Commissaire des Terres de la Couronne de la province de Québec, G.C. Rainboth termine ainsi son rapport: " Presque tous les lots faisant front sur la rivière, dans la partie du canton qui est depuis longtemps divisée, sont pris et il s'y trouve une classe de gens industrieux demeurant sur les bords de la rivière [rivière du Lièvre] et jouissent des avantages de la civilisation à un degré inconnu dans beaucoup d'autres colonies prospères. Le canton est organisé, et, pour les fins municipales, ilets uni au canton vois de Bowman. Il y a un bureau de poste nommé "Val-des-Bois" et une chapelle catholique propre et commode confiée aux soins du Révérend W.D. Richer qui s'intéresse vivement à la colonisation.Un steamer fait quotidiennement le service de descente et de remonte depuis High Falls jusqu'à la chute appelée "Les Pins", parcours de plus de vingt milles de navigation non interrompue, et là il est en correspondance avec le steamer naviguant sur la partie inférieure, parcours de 25 milles, depuis High Falls jusqu'à Buckingham, formant une des plus jolies routes navigables du Canada. L'industrie minière n'y est encore que peu développée. Beaucoup de minéraux s'y rencontrent, et parmi les capitalistes miniers du monde, le canton de Villeneuve est aussi bien connu de nom que quelques-uns des endroits miniers les plus fameux du monde. Il est destiné sans doute à devenir tôt ou tard le centre d'opérations minières considérables.

Chronologie[modifier | modifier le code]

  • 1853 : L'arpenteur J.W.Maçon réalise l'arpentage primitif du futur canton de Villeneuve.
  • 1869 : Première concession d'une lettre-patente, dans le canton Villeneuve à Andrew Thomson le , sur le demi-lot A du Rang IX, de ce canton (59 acres).
  • 1873 : Érection légale du canton de Villeneuve, le .
  • 1878 : Ouverture du premier bureau de poste. Il porte le nom du bureau de poste de Val-des-Bois, et donnera son nom, plus tard, au village.
  • 1885 : Constitution de la municipalité des cantons unis de Bowman-et-Villeneuve à partir des cantons cadastraux homonymes.
  • 1891 : Le 1er janvier 1891 est ouvert le premier registre permettant l'inscription des naissances, mariages et sépultures de cette mission.
  • 1893: G.C. Rainboth, arpenteur, répond à la demande du Commissaire des Terres de la Couronne E.J. Flynn, datée du 9 novembre 1892, et lui rend compte du lotissement d'une partie du Canton de Villeneuve, dans un rapport daté du 6 juin 1893.
  • 1898 : Première requête signée par 43 francs-tenanciers de la municipalité des cantons unis de Bowman-et-Villeneuve pour obtenir l'érection canonique d'une paroisse. L'archevêché d'Ottawa ne donne pas suite à cette requête.
  • 1907 : Le 2 décembre 1907, 74 résidents de la municipalité des cantons unis de Bowman et Villeneuve signent une seconde requête pour l'obtention d'une paroisse.
  • 1908 : Décret d'érection canonique de la paroisse de Notre-Dame-de-la-Garde, couvrant la quasi-totalité des cantons Bowman et Villeneuve, le 12 février 1908.
  • 1913 : La municipalité est amputée de la municipalité de canton de Bowman et celle-ci change son nom en municipalité de canton de Villeneuve.
  • 1929 : Construction d'un barrage à la chute de High Falls par James Maclaren. Vint-et-une famille sont délogées par la hausse des eaux de la rivière du Lièvre.
  • 1958 : Villeneuve change son nom en municipalité de Val-des-Bois.

Le canton de Villeneuve a donné son nom à la municipalité des cantons unis de Bowman-et-Villeneuve.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1991 1996 2001 2006 2011 2016
624668732873938865

Administration[modifier | modifier le code]

Les élections municipales se font en bloc pour le maire et les six conseillers[3].

Val-des-Bois
Maires depuis 2001
Élection Maire Qualité Résultat
2001 Marcel Proulx Voir
2005 Voir
2009 Voir
2013 Daniel Rochon Voir
2015 Roland Montpetit Voir
2017 Voir
Élection partielle en italique
Depuis 2005, les élections sont simultanées dans toutes les municipalités québécoises

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

La forêt ancienne du Lac-de-l'Écluse est située au sud-est de la municipalité. Elle protège l'une des plus grandes forêts feuillues anciennes au Québec. L'est de la municipalité est aussi largement couvert par la réserve faunique de Papineau-Labelle, dont le bureau administratif est situé dans celle-ci.

Galerie photos[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Recensement du Canada, 2016
  2. Recensements de Bowman et Villeneuve 1861-1891, Publications de la Société de généalogie de l'Outaouais, 1990, par Guy Désormeaux.
  3. « Liste des municipalités divisées en districts électoraux », sur DGEQ (consulté en janvier 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]