Trottes-vieilles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les trottes-vieilles sont, dans le folklore français propre à la Haute-Saône et notamment à Saulnot, un groupe de fées cornues filles du dieu gaulois Cernunnos. Elles enlèvent les enfants peu sages à Noël et les déposent dans le ruisseau le plus proche, tout en récompensant les enfants sages. Il était d'usage de leur préparer une chaudière de bouillie lactée (paipai) avant la tombée de la nuit pour s'attirer leurs bonnes grâces, et leur visite était réputée apporter le bonheur à la maisonnée[1],[2],[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Edgar Coulon, Légendes, croyances et contes du Pays de Montbéliard, Paris, RFF, 1932, cité par Thiry-Duval 2003.
  2. Dubois 2008, p. 29.
  3. Gravier 1980, p. 88.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : Source utilisée pour la rédaction de l'article

  • Gabriel Gravier, Franche-Comté, pays des légendes: Légendes communes à l'ensemble de la Franche-Comté, ou à seulement une ou plusieurs contrées de la province, et légendes de l'arrondissement de Besançon, vol. 1, Éditions Marque-Maillard, . 
  • Pierre Dubois (ill. Roland Sabatier et Claudine Sabatier), La Grande Encyclopédie des fées, Paris, Hoëbeke, , 186 p. (ISBN 9782-84230-326-6). 
  • Hervé Thiry-Duval, L'esprit féerique: dictionnaire des fées en pays comtois, D. Guéniot, , 206 p. (ISBN 2878252454 et 9782878252453).