Sandrine Gestin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gestin.
Sandrine Gestin
Description de cette image, également commentée ci-après
Sandrine Gestin en 2008.
Naissance
Quimper (Finistère) Drapeau de la France France
Nationalité française
Profession
Formation

Sandrine Gestin, née en 1969 à Quimper (Finistère), est une auteure de littérature jeunesse et une illustratrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un bac littéraire, Sandrine Gestin est admise à l'École supérieure d'arts graphiques Penninghen à Paris[1] où elle poursuit une formation de trois ans.

Elle collabore avec le magazine Tilt, fournit des dessins pour l'éditeur de jeux Ubisoft, puis se tourne vers le monde de l'édition avec les Denoël et Gründ[2]. S'ensuivent des collaborations avec les Éditions Mnémos, J'ai lu, les magazines Casus Belli et Science & Vie Junior, ainsi que des créations de cartes de jeux de rôles.

Elle travaille pour les éditions Pré aux Clercs : La Petite Encyclopédie du merveilleux d'Édouard Brasey, Le Calendrier des fées ; ainsi que pour les Éditions Au Bord des Continents sur des livres dont elle est l'auteure comme : La petite faiseuse, ou L'étonnant voyage d'une fée ; Carnet de croquis ou Lily et la clef des songes ; Sous le signe des Fées ; La légende des Dames de Brocéliande[3],[2].

Publications[modifier | modifier le code]

  1. L’Île aux 100 Squelettes, 1994 ;
  2. La Cité aux 100 Mystères, 1995 ;
  3. La Vallée aux 100 Prodiges, 1996 ;
  4. La colline aux 100 Fées, 1998.
  5. La colline aux 100 Fées, 1999.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. actusf.com.
  2. a et b « Bibliographie | Site officiel de Sandrine Gestin: peintre de la féerie et de l'imaginaire », sur www.sandrinegestin.com (consulté le 6 décembre 2017)
  3. a et b « Beaux livres fantasy », sur Madmoizelle.com,
  4. « La petite Faiseuse ou l’étonnant Voyage d’une Fée », sur Phenix Mag,

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]